Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Le bon chemin
#1
https://sinapellid0.wordpress.com/soluti...eminement/


Je reste depuis de nombreuses années « scotché » aux trois premières énigmes, contrarié par l’impression tenace que nous manquons un élément capital : la manière de cheminer.
C’est dû selon moi au fait qu’elles doivent poser les fondements de la chasse et nous donner une méthode astucieuse pour progresser sur la carte là où nous nous évertuons à nous engouffrer sur l’autoroute de la LUMIERE, depuis RONCEVAUX, en passant par BOURGES.
Si ces éléments sont pertinents, je ne crois pas qu’ils ne suffisent à eux même en leur qualité de point à relier ; j’estime qu’une analyse approfondie doit nous apprendre à les assembler et les exploiter afin qu’ils nous préviennent au moment d’emprunter « la bretelle de sortie » sur le bon chemin.
Je propose ci-dessous une piste qui ne nie pas ces éléments de décryptage majeur, mais s’appuie sur eux et se faufile jusqu’à ETAIN, fin 470.
Il n’y a rien la dedans de révolutionnaire ci-dessous. Tout le monde y retrouvera des éléments de piste connus. Il s’agit d’une articulation différente.
J’omets également, volontairement, tout ce qui attrait à la détermination précise de la mesure, même si elle est rappelée.
 
780 : DECRYPTAGE DE L’ENIGME

La 530 nous a donné Bourges.
La 780 commence à cet endroit par un titre qui va s’avérer fort utile : « PREMIER PAS »
Le texte est un quatrain alternant 4 puis 7 syllabes et contenant 64 lettres (74 lettres en y incluant le titre).
Le contenu, associé à la boussole du visuel introduit une thématique « déplacement » et donc une nécessaire « orientation ».
Tout le monde a noté la récurrente des chiffres 4 et 7, lesquels vont nous être utiles individuellement, mais aussi sous leur forme 47 et 74.
La première moitié du texte est consacrée à la Rosse et au Cocher, tandis que la seconde est dédiée à la Boussole et au Pied .
Leur opposition (pas si évidente sur le visuel), peut se trouver néanmoins confirmée dans le choix de « rimes croisées » pour la structure du texte. Max confirmera d’ailleurs plus tard qu’Attelage et Marcheur se croisent sur un même AXE.
L’axe Nord / Sud le plus significatif à cet endroit étant le Méridien de Paris, on peut raisonnablement supposer que l’auteur souhaitait nous aiguiller sur la thématique Longitude/latitude, d’autant que Bourges se situe sur le parallèle  47°N.
Compte tenu de la position de la boussole sur le visuel, le piéton s’oriente vers le SUD, laissant la Rosse et le cocher partir vers le NORD.
Le texte évoque 2 possibilités, mais ne laisse guère le choix au lecteur, il faut aller « ou tu dois » et donc s’identifier au piéton allant vers le SUD.
Je retiens enfin les 64 lettres du texte, qui peuvent s’inscrire dans un carré de 8 cases de côté, et les 74 lettres du titre qui évoquent la valeur du PAS (74 cm), ancienne unité de mesure.
74,25 cm est le coté d’un carré de 29,7 cm inscrit dans la boussole. Le Pied Romain mesure 29,7 cm ; c’est à titre personnel la mesure que j’utilise, mais comme évoqué précédemment, le sujet ici n’est pas d’exposer la méthode d’obtention de celle ci)
Le résultat du décryptage de l’énigme, concernant la thématique d’orientation/déplacement pourrait donc être :
  • Un choix de protagoniste : Le piéton
  • Un axe : Le méridien de Paris
  • Une direction : LE SUD
  • Le PAS (74 cm) et le PIED ROMAIN (29,7 cm)
  • 64 lettres dans le texte (74 avec le titre)

470 : DECRYPTAGE DE L’ENIGME
L’énigme est à nouveau constituée d’une charade, dont le décryptage donne :
  • « A RONCEVAUX »
Ce résultat est très largement confirmé par les IS et le visuel.
En dehors de ses allusions historiques à Roland/Charlemagne (épée, rocher, pin), il mets également en évidence 2 portions de cartes de France, visibles dans la partie supérieure gauche du rocher (trait de côte du pays Basque Espagnol) et en partie inférieure droite du même rocher, (côte atlantique Française depuis Saint Jean de Luz ou Biarritz). La encore, l’auteur semble vouloir nous inviter au voyage et mettre la France en perspective.
La dernière phrase est limpide et instaure le concept de lumière.
Une fois mon tout trouvé, il nous suffit de voir par l’ouverture pour découvrir celle-ci dont l’AUBE est encore le meilleur candidat.
Petit résumé :
  • Nous sommes parti de BOURGES.
  • Nous avons choisi le piéton qui va plein SUD.
  • Il y a eu un changement de direction qu’il ne s’agit pas de localiser.
  • Nous sommes arrivés A RONCEVAUX et de là avons miré à travers l’OUVERTURE pour y voire la LUMIERE.
Tout pourrait être parfait dans le meilleur des monde et la chasse continuer sans accrocs s’il n’y avait ce satané titre, et ses 4 éléments qu’il nous faut définir et articuler pour être sûr d’avoir tout compris :
  • Le chemin
  • La flèche
  • Le coeur
  • Ce qu’il y a « Au delà du coeur » dixit Max

PROBLEME : rien dans ce titre n’a l’air de s’emboiter avec le reste.
La FLECHE (Roncevaux ?) n’est pas Française.
Le COEUR est le second synonyme dont on affuble BOURGES après l’OUVERTURE (utilité ?).
Le chemin ne ressemble à rien (une ligne vaguement brisée dont on ne sait pas à quel moment le changement de direction s’opère).
Et « autre chose, « Au delà du COEUR » qu’on verrait bien être CARIGNAN si on ne l’avait déjà trouvé.
Vraiment, ce titre gâche tout. laisse un sentiment d’inconfort et d’inachevé .
Car enfin, pourquoi cette redondance directionnelle alors que RBC s’impose à nous ? pourquoi Max confère t-il à ce titre une importance si capitale ? d’autant que c’est la dernière chose à trouver/comprendre, avant de passer à la suivante !
Je ne voies qu’une raison : nous sommes face à la première fausse piste du jeu.
Une de celles dont Max était si fier au début, avant de finir en les maudissant.
Nous entrons sur l’autoroute du soleil, aveuglés par la lumière, attirés comme des moucherons dans les phares. Nous avons raté la sortie.
Pourtant, il avait pris soin de nous prévenir dans son pénultième message avant de fermer la rubrique Q/R. (que je vois comme une sorte de lègue à destination des générations futures. Un dernier coup de pouce visant à nous « remettre sur les bons rails »)
Citation :QUESTION No 33 DU 2001-12-14
——————————————————————————–
TITRE: FORMULATION
IL Y A BIEN UN PARCOURS DU CROISEMENT JUSQU’A LA DESTINATION ?
——————————————————————————–
OUI, BIEN SUR. VOTRE MESSAGE EST LE DERNIER FIGURANT DA NS CETTE RUBRIQUE, QUE VOUS AVEZ L’HONNEUR DE CLORE. AMITIES — MAX
Bref …. Revenons en arrière, fin 780 et tentons d’élaborer.


780 : CE QU’IL FAUT FAIRE DU RESULTAT
J’applique donc ici un précepte de MAX selon lequel le décryptage d’une énigme ne se suffit pas à lui même. Il nous faut « étudier » nos résultats et trouver ce qui les lie avec la suivante, quitte à construire de nouvelles énigmes. La supersolution en est le parfait exemple.
Pour rappel, donc, nous avions choisi le piéton et sa boussole, partant vers le Sud, le long du méridien de Paris, et ce depuis Bourges (47ème parallèle) .
Puisque nous avons « parié » sur lui et qu’il est ll personnage auquel nous nous identifions,  « oublions ce que fait l’autre » (dixit Max) et ne retenons que la partie du texte qui le concerne.
            « MaiS Où tu dOiS
Par la bOuSSOlE Et lE piEd »

Nous avons tous, depuis longtemps, noté dans le texte de l’énigme la présence de lettres illustrant les points cardinaux.
Celles-ci sont ici présentes au nombre de 12 regroupées en 3 couples de alphanumériques : 4O 4S 4E
D’ailleurs, on constate que les couples sur l’axe E/O s’annulent, réduisant le résulta à 4S (SUD° et confirmant la direction à suivre.
Il est intéressant de noter à ce stade que la structure de ce décryptage rappelle celle rencontrée dans l’IS FNAC (1 chiffre / 1 lettres regroupées en 3 « couples »)
1U, 1T, 1E
1O, 1T, 1S
1R, 1N, 1T
 3E
1T, 2N
1A, 1V, 1O
1L, 1A, 1G
1N, 1S, 1E
1E, 1I, 1L
1I, 1S, 1F
Dans cette même IS, les 2 couples centraux symbolisent également des points cardinaux (3E, 2N). Cette IS pourrait donc avoir le double de rôle de nous livrer la carte et nous mettre sur la piste de comptage des points cardinaux !
Tout cela est très joli, mais que faire de ces couples alphanumériques ?
La première idée qui vient est celle d’un nombre de « PAS » qu’il nous faudrait compter, à l’image des vielles cartes aux trésors de nos films d’enfances. Exp : « 3 pas vers l’est, 4 pas au sud … ». La nature est bien faite, il est justement question de PAS dans le titre de la 780 !
Donc : Un PAS = Une occurrence de point cardinal dans un texte.
Des pas OUI ! … mais des PAS vers où ?
Qu’avons nous gardés de nos décryptages précédents que nous n’avons exploités :
  • Les longitudes (Méridien de Paris)
  • Les latitudes
  • Les 64 lettres du textes de la 780
Commençons par ces dernières.
Nous avons tous identifié que ces 64 lettres pouvaient se disposer dans une grille de 8 cases de coté. Il est alors naturel de retenir la notion de grille et d’imaginer que celle-ci puisse se superposer sur la carte de France.
Les latitudes et Longitudes deviennent alors de bons candidats pour figurer les graduation des axes X et Y.
Cette piste prends assez vite corps lorsqu’une rapide recherche nous révèle que RONCEVAUX se situe pile poil sur le parallèle 43°N.
Il y a 4° de LATITUDE entre BOURGES et RONCEVAUX
Il y a 4 récurrences de la lettre S dans l’injonction de la 780.
On pourrait donc assez vite penser qu’un PAS = 1° de latitude sur le Méridien de Paris.
PROBLEME : Ca ne marche pas pour les longitudes
BOURGES est à 2°20’Est du méridien de Greenwich et  RONCEVAUX est à 1°19’Ouest 3°40′ degrés de longitude entre les 2.
Dommage, je m’attendais à voir émerger un maillage parfait, prenant BOURGES comme origine, et RONCEVAUX comme limite. Il était pourtant question de LIMITES en 530 … ETERNITE faisait 8 lettres … Max semble nous avoir mis sur la piste, mais celle ci ne se donne pas aussi aisément.
Intéressons nous aux distances.
Celles entre BOURGES et RONCEVAUX nous enseignent ce qui suit (Lexilogos est mon amis).
  • Il y a 297 km et qqs pouièmes entre les 2 villes sur l’axe O/E
  • Il y a 445 km et qqs pouièmes entre les 2 villes sur l’axe N/S.
Tiens, « 297 km », c’est comme le Pied Romain, dont le carré inscrit mesure 74,25.
Il y a donc 4 x 74,25 km entre les 2 villes sur l’axe O/E
Voyons voir sur l’axe N/S. 445,5 km c’est aussi 6 x 74,25 km !!
BINGO !!!
Rien ne nous empêche plus désormais de construire notre grille sur la carte de France.
Celle ci est composée de carrés de 74,25 km de coté et passe par BOURGES et RONCEVAUX.
[Image: quadrillage.jpg?w=676]
Nous venons de déterminer la méthode pour suivre le « bon chemin » tel qu’indiqué dans le titre de la 470.
Résumons ce que nous avons :
  • Une astuce pour définir une orientation en isolant dans un texte, les lettres figurant des points cardinaux  (4O, 4E, 4S …)
  • Un grille  pouvant être plaquée sur la carte de France, dans laquelle CENT cases peuvent aisément être représentées, en référence à mon sixième en 470 ou au nombre de mots dans l’énigme).
  • Un PAS de 74,25 km, correspondant à un déplacement d’une case sur la grille, quelle que soit l’orientation à prendre
En marge de cette découverte on peut également noter en vrac :
  • Une confirmation du Pied Romain, qui nous aide à compter des mesures, mais dont la composante 74,25 nous permets également de nous orienter sur la France. La chose importante ?
  • La proximité phonétique entre GRADE (mesure d’angle), GRADUS (nom latin du Pas à et la valeur de 74. La distance angulaire entre le Méridien de Paris et la position de RONCEVAUX qui équivaut à 4,074074 GRADES.
 
470 : APPLIQUONS LA METHODOLOGIE

La 470 nous donne : A RONCEVAUX.
De là nous avons vu la lumière AUBE depuis l’ouverture, mais il nous reste encore la Flèche et le cœur à trouver.
Nous supposons fortement que le COEUR est le point de croisement de notre grille à BOURGES (47°N / Méridien de Paris) .
La Flèche va nous être livrée par le résultat de la charade  :
A _ R O N C E V A U  X
1 2 3  4  5  6 7  8 9 10 11
Nous constatons à nouveau la présence de 3 points cardinaux (O, N et E).
Dans ce cas, pas besoin de compter leur occurrence puisque leur position dans la charade nous fournit le nombre de pas, soit :
4O, 5N, 7E
Par simplification sur l’axe O/E, nous retenons 3E, 5N
RONCEVAUX est notre point de départ, au bord inférieur gauche de la grille.
Comptons 5 pas vers le NORD, puis 3 pas vers l’EST.
Nous arrivons  à SAINT BENOIT DU SAULT.
[Image: fleche.jpg?w=676]
[Image: fleche2.jpg?w=676]
La flèche identifiée, nous l’orientons logiquement vers le COEUR et tirons un trait.
Celui-ci survole l’AUBE en effleurant TROYES qui est un remarquable candidat pour la LUMIERE.
Le trait arrive enfin sur ETAIN, que j’estime être la fin de l’énigme et la clé de passage en 580, via son astuce phonétique (ETAIN = ET UN = +1) en echo à A=1 en 470 et A=0 en 580.
C’est à cet endroit que nous entamons l’énigme suivante.
Ici s’achève pour le moment ma piste.
Elle est toute fraiche et je vous la livre telle quelle.
Il reste beaucoup encore à défricher (rôle de TROYES et d’ETAIN), comment cette grille s’utilise plus tard.
Une rapide tentative avec les lettres de l’OrthOgONalE en 500 me mène à DOUAIS … mais tout cela est prématuré.
[Image: spirale.jpg?w=676]
N’hésitez pas à apporter vos commentaires !
Répondre


Messages dans ce sujet
Le bon chemin - par sinappelido - 2018-09-16,22:14
RE: Le bon chemin - par miam - 2018-09-17,10:31
RE: Le bon chemin - par sinappelido - 2018-09-17,10:46
RE: Le bon chemin - par Hayleen - 2018-09-17,11:05
RE: Le bon chemin - par sinappelido - 2018-09-17,11:23
RE: Le bon chemin - par zarquos - 2018-09-17,14:10
RE: Le bon chemin - par zarquos - 2018-09-17,14:19
RE: Le bon chemin - par miam - 2018-09-17,20:04
RE: Le bon chemin - par sinappelido - 2018-09-18,08:40
RE: Le bon chemin - par zarquos - 2018-09-18,09:42
RE: Le bon chemin - par sinappelido - 2018-09-18,11:08
RE: Le bon chemin - par zarquos - 2018-09-18,11:30
RE: Le bon chemin - par miam - 2018-09-18,13:13
RE: Le bon chemin - par miam - 2018-09-18,17:56

Atteindre :