Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Honneur à Georges... et à Bertrand !
#1
Objectif : récrire une liste de mots en en éliminant l'intrus.

La liste n° 1 (niveau Castor junior)
   masculin - anglais - français - mot - court

MontrerSpoiler:

La liste n° 2 (niveau Bertrand)
   masculin - intrus - français - mot - court
Répondre
#2
Quelqu'un a-t-il des nouvelles du barbier... aux dernières que j'ai eues, il avait viré bredin et faisait un séjour en HP... Big Grin
Répondre
#3
Il me semble que la liste de 5 noms est insuffisante pour déterminer l'intrus.
Avec la liste 1 qui sert d'exemple, on peut trouver différents intrus selon les critères utilisés:
   masculin - anglais - français - mot - court

On peut, par exemple, considérer que l'intrus est "mot" car c'est le seul à ne pas être un adjectif.
On peut considérer que l'intrus est "court" car c'est le seul mot dont l'avant-dernière lettre est une consonne.
etc, etc...

J'ai raté quelque chose ?
Répondre
#4
@Encalminé : Salut et bienvenue dans la buvette !
Il me semble en effet que tu as raté une ou deux choses.
1. La présente rubrique est très différente des mini-chasses. On va plutôt y trouver des anecdotes, des casse-tête rigolos et autres "remue-méninges" glanés sur Internet (ou ailleurs), alors que la rubrique mini-chasses rassemble de véritables énigmes avec de vraies solutions logiques, cuisinées avec amour par les membres du site et sur lesquelles on aime se casser les dents.
2. En fait l'astuce c'est que si on applique le même raisonnement qu'à la liste 1, on a un souci avec "intrus" : s'il est l'intrus alors il est autologique et il faut le laisser, mais alors il n'est plus l'intrus, donc plus autologique, donc il faut l'enlever, donc il est l'intrus, etc. Il n'y a donc pas vraiment de solution.

Les Georges et Bertrand dont il est question sont respectivement Pérec (qui a le premier proposé cette devinette) et Russell (dont le paradoxe est en quelque sorte illustré par le problème). Quant au barbier fou c'est évidemment celui du paradoxe du même nom, qui est une variante de celui de Russell.

http://images.math.cnrs.fr/Devinette-de-Perec.html
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_de_Russell
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_du_barbier

Pour s'en sortir, faisons confiance à Ernst et Abraham Wink

N.B. : Attention à ne pas confondre le paradoxe de Russell et celui de Bertrand, qui n'a rien à voir (mais qui est très rigolo)
Répondre
#5
(2018-12-05,01:18)Encalminé a écrit : Il me semble que la liste de 5 noms est insuffisante pour déterminer l'intrus.
Avec la liste 1 qui sert d'exemple, on peut trouver différents intrus selon les critères utilisés:
   masculin - anglais - français - mot - court

On peut, par exemple, considérer que l'intrus est "mot" car c'est le seul à ne pas être un adjectif.
On peut considérer que l'intrus est "court" car c'est le seul mot dont l'avant-dernière lettre est une consonne.
etc, etc...

J'ai raté quelque chose ?
La liste n° 1 n'était là que pour présenter le domaine (dévoilé sous spoiler) dans lequel la liste n° 2 serait à considérer... celui de l'autologique, de l'autoréférence, de récursivité, de la mise en abyme, de la Vache qui rit, de la Nuit américaine (le film, pas l'effet !),...
Répondre
#6
@ Azfo,
Toutes ces allusions (même si elles sont riches), tous ces sous-entendus (même s'ils sont astucieux) ne facilitent pas le nouvel arrivant.
Les énigmes demandent déjà du temps et de l'énergie. Il est un peu regrettable de devoir se disperser à comprendre leur environnement.
Personnellement, je préférerais des commentaires moins énigmatiques.

@ Modzi,
Merci pour la clarification.
Répondre


Atteindre :