Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
IS #5
#1
Voici l’IS#5 publiée pour l’amie d’enfance...


Pièces jointes Image(s)
   
Oublie que t’as aucune chance et fonce, sur un malentendu ça peut marcher !
Répondre
#2
Au moins avec des IS en clair on gagne du temps Big Grin

Ça commence à ressembler à un mode d'emploi, on en avait eu pas mal sur le Trésor Perdu.
Répondre
#3
Je suis perplexe.
La numérologie nous fait associer des mots avec des chiffres, mais un résultat intermédiaire est souvent un nombre.

Exemple:
                      Camille : 28 (nombre) => 2+8=10 => 1+0=1 (chiffre)

Je vois mal comment additionner deux choses de nature différente.
Bon, c'est juste une remarque, ça n'a peut être rien à voir avec la solution...
Répondre
#4
(2019-04-03,12:58)Gepe a écrit : Je suis perplexe.
La numérologie nous fait associer des mots avec des chiffres, mais un résultat intermédiaire est souvent un nombre.

Exemple:
                      Camille : 28 (nombre) => 2+8=10 => 1+0=1 (chiffre)

Je vois mal comment additionner deux choses de nature différente.
Bon, c'est juste une remarque, ça n'a peut être rien à voir avec la solution...
Pour moi, chiffres et nombres ne sont pas de nature différente. Les chiffres sont un système d’écriture permettant de noter les nombres entiers naturels.
Rien d’incompatible à mon avis, sans doute juste une indication de la méthode à employer.
Oublie que t’as aucune chance et fonce, sur un malentendu ça peut marcher !
Répondre
#5
Je me suis mal exprimé. Nature n'est pas le terme convenable.
Je voulais dire pourquoi dans un cas choisir de prendre en considération des nombres intermédiaires, et dans l'autre les chiffres des résultats finaux. Et surtout, pourquoi à la fin mélanger ces deux entités de significations différentes.
Répondre
#6
Alors exprimé ainsi je comprends mieux ce que tu veux dire mais je n’ai pas la moindre idée du pourquoi ni si un indice (hormis l’IS) nous incite à procéder comme ça...
Oublie que t’as aucune chance et fonce, sur un malentendu ça peut marcher !
Répondre
#7
A la base, le 28 de Camille vient d'un addition de chiffres issus des lettres composant le prénom Camille. Donc on pourrait très bien avoir 5 noms à trouver, dont 3 ayant un total sous forme de nombre (ex : Camille - 28) et 2 en ayant un sous forme de chiffres (ex : Ula - 7)
Répondre
#8
Tout à fait envisageable en effet. Et le total des 5 pourrait renvoyer au dernier roman d’un grand nom de la littérature par exemple...
Oublie que t’as aucune chance et fonce, sur un malentendu ça peut marcher !
Répondre
#9
Oui, ce qui serait un hasard étonnant, même si on est pas superstitieux ni adepte de la numérologie.
Ce que j'avais fait avec uniquement 3 personnages.

Dans le même genre d'idée, ca pourrait être le "voyage à deux reprises" : par exemple si elles vont deux fois à Troie, on peut avoir 2+3 ou ce gène d'astuce
Répondre


Atteindre :