Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Rome
#1
Depuis les planetes et Mercure et l'apha romain et ... on a du romain soupoudré de-ci de-là (mais comme tant d'autres thèmes). 
Et il y a quelques jours, je naviguais sur des informations sur l'arpentage ce qui m'a conduit ... à Rome. Jusqu'à l'énigme 520, cherchant à jouer en France, c'est romain plus que Rome qui retenait mon attention. Mais quand même :
  • Rome ville ETERNELLE
  • Tous les CHEMINS mènent à Rome
Et suite aux lectures sur le groma, l'arpentage on découvre que le rite de fondation de Rome (et d'autres villes) se base sur un sillon (pomœrium) qui n'est pas sans rappeler le titre "la Terre s'ouvre". 
Ca vous inspire ?
Répondre
#2
Tu as même le droit au rapprochement
L’Apollon du Belvédère
Mais j'ai mis ça de côté car la chasse se passe en France en théorie
A toi de voir 😉
Répondre
#3
(2019-04-19,15:13)Redeye63 a écrit : Tu as même le droit au rapprochement
L’Apollon du Belvédère
Mais j'ai mis ça de côté car la chasse se passe en France en théorie
A toi de voir 😉

Ce n'etait Apollon qui m'intéressait mais le caractère sacré et inviolable du sillon sauf aux portes (lever de la charrue  aux points  cardinaux) protégées par Janus. Dame Nature devenait une de ces portes. Il fallait montrer son respect pour entrer
Répondre
#4
[quote pid='10521' dateline='1555693277']
Ce n'etait Apollon qui m'intéressait mais le caractère sacré et inviolable du sillon sauf aux portes (lever de la charrue  aux points  cardinaux) protégées par Janus. Dame Nature devenait une de ces portes. Il fallait montrer son respect pour entrer
[/quote]

Oki bien vu
Répondre
#5
Toujours dans la liste des clins d'oeil à la mythologie romaine, cette fois un gros :  le livre I des Méthamorphose d'Ovide : http://bcs.fltr.ucl.ac.be/META/01.htm
est assez troublant car si vous lisez la page jointe, en 1 page, il donne une lecture de plusieurs enigmes avec beaucoups de détails : 
par exemple :
  • la 530 semble correspondre à la genèse d'Apollon avec la fuite de Latone vers Delos loin de Python
  • la 470 se rapproche de l'histoire de Daphnée et de Io
  • on retrouve aussi le mythe du déluge et de Deucalion avec sa barque arrivant sur le mont Parnasse (Septentrion glacé); on trouve même le visuel 500 avec "le phoque pesant se repose sur les monts où paissait la chèvre légère"
Mais encore une fois, le problème avec les éléments de la mythologie, qu'en faire ? plus de questions que de réponses !
  • est-ce une simple fausse piste (comme la piste aux etoiles) ?
  • est-ce assez fort pour ne plus chercher l'arche de Noé ou bien est ce que cela confirme la piste Arche de Noé ?
  • est-ce le truc pour savoir ou extraire les reliquats ? 
Répondre
#6
Pour ceux qui comme moi ont pas en tete la naissance de l'empire romain (de la monarchie à la république et de la république à l'empire), voici un documentaire de 26min qui replace quelques éléments clé : https://www.arte.tv/fr/videos/080944-013...epublique/
Répondre
#7
Les mythologies, c'est quand même sacrement compliqué;
 je viens de tomber sur un petit nouveau : 

Hypérion : Dieu GREC de la LUMIERE CELESTE; il est alors le « Soleil au zénith, celui qui est au-dessus »
C'est aussi le père d'HELIOS (personification du Soleil), SELENE (la Lune) et EOS (l'Aurore)
Chez les romains Hélios devient SOL, Séléné devient LUNA et Eos devient AURORA.
On retrouvera aussi APOLLON dans le role du Soleil et DIANE dans le role de la Lune.
Et sans le lien de paternité, c'est cette fois JANUS qui fédère Soleil et Lune car "être dual, équivalent à la fois de Diane et de l'Apollon romain"

Bref, avec la mythologie greco romaine, on a du choix !

Hypérion est aussi une LUNE de SATURNE : "C'est le plus grand corps céleste du système solaire dont la forme soit fortement irrégulière". Or sur le visuel de la 420, si il y a un symbole de planete qui est étrangement représénté, c'est, pour moi, celui de Saturne qui donne plus envie de voir un croissant de lune qu'une faux 
Répondre


Atteindre :