Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
La mesure planétaire
#21
"
C'est la seule mesure jouable dans cette énigme"

Ou alors tu as faux.
C est bizarre de partir de la solution et de chercher un décryptage qui convient
Répondre
#22
(2019-02-03,12:02)herve a écrit : "
C'est la seule mesure jouable dans cette énigme"

Ou alors tu as faux.
C est bizarre de partir de la solution et de chercher un décryptage qui convient

C'est le sujet de la mesure planétaire, il est normal de se placer dans un contexte où ce choix est judicieux. Le demi-mètre neptunien est la seule valeur de la mesure qui convienne pour cette recherche empirique, qui a été partiellement invalidée entre temps. Mais c'est le principe de la découverte, il faut d'abord chercher, ce qui implique du déchet. S'il s'agit simplement d'exposer de belles solutions sur le forum, où est le fun ? 029

Ceci étant dit la mesure planétaire est pour moi celle qui regroupe le plus d'éléments de la chasse, et qui est la plus élégante 041

J'ai longtemps tiqué sur les diamètres planétaires qui étaient bien trop variables pour servir de référence (+ les calculs compliqués)... avant de me rendre compte qu'on pouvait simplement exploiter des coefficients qui n'avaient pas évolué pour les planètes rocheuses, et ça a tout changé.
Répondre
#23
Dans le cadre de la piste de Ribeauvillé, j'ai trouvé un truc qui peut être intéressant :

Le coeff associé à Neptune est 3,5 (valeur de 1969), qui mène à un pied neptunien de 115,5 cm.
On peut décomposer ce coeff en 2 + 1,5 ce qui donne 66 cm + 49,5 cm115,5 cm.

Si on prend le parcours Cherbourg (Place Napoléon) - Pointe du Roc à Granville (on la frôle) - Nantes - Jard - Pointe nord-ouest de l'île de Ré (qu'on frôle aussi) - ... et qu'on s'arrête à l'endroit où on voit ND de Dusenbach par l'ouverture (intersection Col de Roncevaux - Carignan et Golfe-Juan - Cherbourg) on obtient des longueurs des aides de Neptune bien précises.

Aide n°1 : longueur = 66 km.
Aide n°2 : longueur = 49,5 km.
Aide totale de Neptune : 115,5 km.
(l'aide n°2 vaut les 3/4 de l'aide n°1)

Ce qui est dommage c'est qu'il n'y a pas de concordance entre les unités (car 1 cm sur la carte vaut 10 km et non 1 km), donc on n'est pas en présence d'un pied neptunien appliqué sur la carte mais au niveau des valeurs c'est tout bon.

Mais on peut dire que l'aide totale de Neptune correspond exactement à 100 000 pieds neptuniens car c'est la vérité dans le cadre de la piste de Ribeauvillé.

C'est le genre d'utilisation voilée de la mesure qui serait sympa Smile (car on sait que ça existe)
Répondre
#24
Quelle mesure planétaire en 420 ?

Pour moi cette question est réglée depuis longtemps car :
- On "rencontre" le dieu Mercure à Carignan.
- Carignan = C = Do = Ut et rot13(Ut) = Hg = Mercure.
- Un cratère de Mercure s'appelle Guido d'Arezzo.
- Mercure avait volé l'arc d'Apollon ce qui nous permet de lui en prêter un dans la 420 (sémantique "EMPRUNTE" / "PRETE").
- Mercure est cachée dans la 420.

Et bien sûr le calcul qui tombe juste : 0,33 m * 0,38 * 1969,697 = 247,0000038 m.


Quelle mesure planétaire en 650 ?

Là c'est plus difficile car le contexte n'est pas clair, et on peut avoir une astuce qui nous fait passer au mètre planétaire plutôt que d'utiliser le pied. Vénus est aussi cachée dans la 420, Mars peut convenir, mais pourquoi pas Neptune ou encore Pluton ?

Mon hypothèse serait que Mercure s'impose à partir du moment où on commence à utiliser sa mesure.

En effet Mercure est celui qui avait volé l'arc d'Apollon mais aussi le trident de Neptune, la ceinture de Vénus et l'épée de Mars. C'est le dieu des voleurs, des voyageurs mais aussi le messager des dieux.

Il existe des carrés magiques associés aux planètes, le carré de Mercure est un 8 x 8 comme en 780 (64 lettres) :
http://paranormalactualites.blogspot.com...iques.html

Et le plus important est que Mercure est l'inventeur des poids et mesures, ben oui quand même.

C'est peut-être suffisant pour dire qu'à partir du moment où on se sert de la mesure mercurienne, elle devient la nouvelle référence, c'est à dire l'étalon à chaque fois qu'on est confronté à un nombre de mesures. Ce qui laisse en revanche la porte ouverte pour une utilisation voilée de la mesure.

Alors pourquoi pas utiliser cette mesure directement en 500 ? Parce qu'il fallait bien que Max Valentin valide d'abord 33 cm et pousse le chercheur à s'en servir partout...

Il y a aussi le fait que le calcul tombe relativement bien : 0,33 m * 0,38 * 8000 = 1003,2 ~ 1 km. C'est 1 mm sur la carte de France, la plus petite distance mesurable (unité de la carte), sachant que la distance réelle est plutôt de l'ordre de 900 m.
Répondre


Atteindre :