Ultima Forsan

Version complète : Un crypto caché en 600
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Je l'avais promis, le voilà !   [Image: 014.gif] C'est la première fois que je parle de ce crypto publiquement.

Vous vous êtes demandé "mais à quoi servent toutes ces masses molaires ? ", "pourquoi ne pas nous avoir fait découvrir directement et plus simplement les symboles chimiques ?" "
Voici peut-être une bonne explication.  [Image: 004.gif] La suite de ce qu'il faut faire en 600 ??

Tout d'abord je vous demande d'admettre que j'arrive en 600 avec le navire Argo dans mes bagages. Ceux qui veulent lire une partie de ma 580 pour comprendre peuvent le faire ici
. Ceux qui n'adhèrent pas et bien vous pouvez toujours obtenir Argo en 600, il existe de nombreux arguments sur de nombreux fora. 

Il y a une certaine redondance autour d'Argo. Le fait qu'il avance à l'envers est sans doute à mettre en rapport avec l'arabe et le texte de la fibule qui se lisent tous deux à l'envers. 

Alors, le crypto que je propose s'annonce un peu dans la continuité de "ôte 1" en 580, qui a été débattu l'autre jour. On a convenu qu'il s'agissait, non pas d'un jeu de mot à la Maurice Biraud mais d'une homophonie. 

Le navire Argo n'est autre que le navire des argonautes. Alors, otons la masse de l'argon: "Argon ôte"  

Quelle que soit le document de 1993 ou de maintenant que vous utiliserez, la masse molaire de l'Argon avec un chiffre après la virgule sera toujours: 39,9 

Alors pour faire une soustraction il faut une valeur plus grande. Et bien je propose d'additionner toutes les masses du cryptogramme principal. De toutes façons on n'a pas beaucoup d'autres choix. Ôter du total est la première idée qui vient à l'esprit et il semble logique de soustraire des g/mol à des g/mol.

138,9 + 35,5 + 253 +19  + 79 + 40,1 +

12 + 4 + 32,1 +  238,1 + 101,7 + 14 +

23 + 51 + 126,9 + 186,3 +14 + 16 + 

193,1 + 31 + 167,2 + 12 + 4 = 1791,9


1791,9 - 39,9 = 1752




C'est quoi ce nombre ? Et bien ce serait la première idée de l'abbé Lacaille . Il a démantelé le navire des Argonautes en 1752 (source Encyclopédie Universalis) en plusieurs constellations dont la boussole. 
Son planisphère austral a été publié cette année là.


[Image: DSsHa0wXUAAarqu.jpg]

Ce nombre "1752" serait donc dans un premier temps une auto-confirmation comme quoi ce crypto est bon. 

Il est peut-être dans un deuxième temps une sorte de clef de passage vers la 500. ça se discute, enfin j'aimerai en discuter avec vous.
En effet Voltaire a publié son conte philosophique Micromégas en 1752 aussi. Dedans il qualifie l'équipage de Maupertuis d'argonautes. 

Certains y verront peut-être un reliquat ? Pour ma part, non . 

Lacaille interviendra à nouveau en 500 pour décrire d'autres constellations de son invention. Le Compas
 mais aussi la Règle qu'il avait dénommé au départ l'Equerre et la Règle
 : la 2ème idée ???

Tout d'abord le navire des argonautes doit trouver sa place dans cette 600 avec une clef qui s'y cache: La Boussole
  autre invention de Lacaille en 1752. 

Il y a de la matière à discuter sur ce crypto. 


L'avantage de ce crypto c'est qu'il donne une raison d'être à toutes ces masses molaires qui ne servaient à rien d'autres que de trouver la phrase. 
Peut on avoir Niepce + ce crypto ? La contrainte n'est elle pas trop élevée à la conception ? 
Que penser de la petite irrégularité avec la terminaison de Argon en "on" ? 
Quel autre développement peut on adopter ?
C'est une belle proposition bravo 035

Et 101 pour nous en faire profiter en exclusivité.

J'ai vérifié tes calculs, c'est bon rien à dire.
L'année qui s'applique à la fois à la constellation et au roman de Voltaire rien à dire non plus 041


Certains vont sûrement te reprendre sur "Argon ôte" qui n'est pas une homophonie complètement propre, tant sur le plan phonétique que sur le plan de la compréhension. Je pense que ton raisonnement gagnerait à présenter les choses un peu différemment. L'Argo et l'Argon ont une racine commune et L'Argo est caché dans le ciel, et il y a aussi l'Alpha Romain dans la 530 qui est le symbole de l'Argon, ce genre de choses...

Après c'est sur le plan de la faisabilité que ça me semble un peu chaud, même problème que 559 en 420 en code A0.
MV était certes très doué, mais il devient un peu trop souvent un génie quand on lit les solutions des chercheurs.
@Apolléo : Merci et bravo ! proposition vraiment sympa avec Argo Navis. 
Comme tu l'évoques, Lacaille fait un excellent personnage de passage de la 600 (Argo N.) à la 500 (compas, règle, équerre, collège des 4 N. ?) tout comme Voltaire avec son Micromegas fait un bon passage de la 500 à la 420.
Oui je n'ai peut-etre pas assez accentué la presentation. Je ne suis pas commercial dans mes pistes non plus. 112 J'ai fait l'effort de partager. 
Je regrette juste le manque de remarques de la part des chercheurs qui depuis 28 ans parlent de tout et n'importe quoi.. Alors personnement je trouve ce crypto sur la chouette assez exceptionnel. Il aurait mérité un peu plus d'interet apres autant de visionnages.

Le symbole de l'Argon est Ar...
J'ai signalé mais peut-être pas explicitement que le G suivait le A et le R , sous entendu dans la 530 et donc oui l'alpha romain. 

Pour l'homophonie il vaut mieux peut être y voir un rapprochement phonique tel que Cébazat pour c'est pas ça dans Orval. 
Une simple lecture phonique de Argon-aute peut aussi faire l'affaire, il me semble sans se faire qualifier de jeu de mot à la Maurice Biraud. 
Je suis conscient que ceci est discutable. Mais dans la balance il faut mettre tout le reste. L'utilisation des masses molaires qui étaient chères à JPL, il me semble. Le 1752 qui vient confirmer la Boussole et Argo et trouve une raison d'être ensuite avec le Compas, l'Equerre et la Règle et micromegas qui fournit le terme "argonaute"..


J'insiste aussi que pour ceux qui ont "ôte 1" , ce crypto s'inscrit directement dans une suite logique. 

Et si la clef était l'Argon cachée dans le mot "argonaute" ??

@chevechercher: 
Juste pour te montrer que dans ce crypto il y a une instruction (=balise) de l'auteur. Puis une auto-confirmation. 
Il y a ensuite de la matière à développer...1752, Argon ???
Malgré cela on n'est même pas certain que ce crypto soit voulu. Les crypto qui pour moi ne remplissent donc pas un minimum de ce cahier des charges ne sont pas valables..
(2021-09-17,16:54)Apolléo a écrit : [ -> ]Le symbole de l'Argon est Ar...

Pas forcément :

[attachment=2007]

C'était A jusqu'en 1957 puis Ar.

Mais contrairement à l'Einsteinium l'ambiguité n'existe pas car c'est le Calcium qui a été retenu pour coder "CA" dans "CACHE" et même chose avec le Sodium pour coder "NA" dans "NAVIRE".
@ Leuc 
Merci pour tes compliments. Je n'ai pas la certitude que ce crypto soit valide mais je serai très étonné que Lacaille, qui remplit pas mal de cases,  ne fasse pas partie de ce jeu.
Il y a encore à dire sur ce personnage d'ailleurs surtout dans des énigmes où il est question de mesures.

@Zarquos bien vu pour le A jusqu'en 1957.
(2021-09-17,16:54)Apolléo a écrit : [ -> ]Oui je n'ai peut-etre pas assez accentué la presentation. Je ne suis pas commercial dans mes pistes non plus. 112 J'ai fait l'effort de partager.
Je regrette juste le manque de remarques de la part des chercheurs qui depuis 28 ans parlent de tout et n'importe quoi..

Il n'y a pas que des retraités à chercher la chouette. Quand on envoie un post à 01h00, on attend au moins 24h avant de chouiner. Wink
Le fait que tu aies eu peu de réponses est plutôt bon signe. Les gens réfléchissent un peu plus ici avant de réagir (sauf quand le post est stupide). Sur le FO tu aurais déjà reçu une avalanche de posts merdiques.


(2021-09-17,16:54)Apolléo a écrit : [ -> ]J'insiste aussi que pour ceux qui ont "ôte 1" , ce crypto s'inscrit directement dans une suite logique.

Aussi ? Je dirais "surtout" ! Car sans "ôte 1", le départ de ton crypto semble acrobatique.
Je n'ai pas "ôte 1" qui, je le reconnais, correspond parfaitement à la phonétique de AUTUN (ville dont je ne connais pas l'utilité). Par contre "Argon ôte" pour Argonaute m’écorche les oreilles (par le son "ON" et la liaison "N'ÔTE").
Pourtant, cette piste-hypothèse est digne d'intérêt car elle débouche sur des éléments en cohérence avec l'environnement 580-600.
- un chronogramme très propre (suppression de la décimale) : 1752
- l'année de naissance de la Boussole (Pyxis)
- une possible fusion "ôte 1 Argon ôte" : "ôte un argonaute" (de la liste des constellations ?)
Je ne connais qu'une seule constellation qui soit un argonaute (les Gémeaux sont deux) et j'avais - il y a quelques années - opposé son pied (iota Her) à l'étoile principale du Cocher (Capella).

GTI, dubitatif 116

P.S. "Alors personnement je trouve ce crypto sur la chouette assez exceptionnel. Il aurait mérité un peu plus d'interet apres autant de visionnages."
Quand on est fier de sa trouvaille on lui accorde souvent plus d'importance que de raison.
Oui je m'emporte un peu. Mais je n'ai pas de temps non plus. J'avais choisi hier soir (malheureusement un peu tard) car je savais que j'étais exceptionnelement disponible ce matin et après-midi pour répondre /animer et ainsi participer à mon fil. Dans 15 minutes je ne le suis plus..
(Il ira sur le FO aussi plus tard)

Je comprend parfaitement ton grincement sur l'imperfection.. J'ai essayé de la justifier.

J'aime bien ton idée "ôte un argonaute" de la liste des constellations. 
Au sujet d'Hercule je n'ai pas d'indices qui vont dans son sens..

@tous ...faites mûrir tout ça et on en reparle. Pas avant cette nuit pour moi...
(2021-09-17,16:54)Apolléo a écrit : [ -> ]@chevechercher: 
Juste pour te montrer que dans ce crypto il y a une instruction (=balise) de l'auteur. Puis une auto-confirmation. 
Il y a ensuite de la matière à développer...1752, Argon ???
Malgré cela on n'est même pas certain que ce crypto soit voulu. Les crypto qui pour moi ne remplissent donc pas un minimum de ce cahier des charges ne sont pas valables..

Oui, je comprends. J'ai moi-même dans une énigme un décryptage partant d'une "balise" qui est une instruction donnée par le jeu (en fait, ça pourrait même être la méga astuce dont parlait Max). Cela dit, dans mon cas, le décryptage reste valide même sans la balise, et se justifie par d'autres indices : l'absence de la balise rend juste la chose un peu moins élégante par rapport à la structure globale de la chasse, puisque justement le décryptage ne s'inscrit plus dans une telle structure.

Du coup, je me suis prêté au jeu : puisque je n'ai pas du tout l'Argo dans mon jeu (et que je pense même que la piste aux étoiles est une fausse piste voulue par Max), je n'ai pas ta balise. Le crypto tient-il la route quand même ? Oui et Non.

Commençons par le non : a priori, tu te sers du crypto pour trouver 1752 qui te donne Lacaille, mais Lacaille ne semble pas très utile si tu n'avais pas déjà l'Argo avant. En effet, sans l'Argo, tu chercherais certainement autre chose qui se serait passé en 1752, comme la publication de Micromégas puisque tu donnes toi-même cet exemple. Donc là où tu parles de confirmation je dirais que c'est plutôt une précision : avec 1752, ce n'est plus l'Argo qui t'intéresse mais Lacaille et ses constellations.

Continuons avec le peut-être : sans l'Argo et les argonautes, ça supprime la possibilité de faire ce jeu de mot assez laid "Argon ôte" (laid par la phonétique approximative et la sémantique inversée : ce n'est pas l'argon qui ôte, mais toi qui ôte la valeur de l'argon). Mais on peut quand même trouver des raisons de le faire. Par exemple, la 580 nous donnait A=0 à la fin de la liste, donc on peut en déduire qu'il faut supprimer le A puisqu'il est nul, et faire cette suppression à la fin. On pourrait aussi dire "L'A, clef, se cache..." et donc le supprimer puisqu'il est caché. Mais tout ça, si tu veux mon avis, ça fait aussi mal au cuir chevelu que ce que je t'avais proposé pour justifier la somme des lettres des planètes en 420.

L'avantage des ces explications, par contre, c'est qu'elles exploitent une subtilité de l'énigme : en effet, le A, comme l'a rappelé Zarquos, c'est le symbole de l'argon qui était en vigueur en 1952, année qui est la seule possible pour les valeurs des masses atomiques utilisées dans cette énigme (pour ceux qui ont fait la recherche avec des sources plus sérieuses que des dictionnaires). Et qui fait un bon parallèle au E de l'einsteinium : du problème du E et des erreurs sur les masses atomiques qui diffèrent de celles utilisées en 1993, on déduit la date 1952, laquelle nous donne le A de l'argon avec un peu de recherche supplémentaire sur le problème du E. On peut d'ailleurs faire un parallèle intéressant entre cette exploitation des deux "erreurs" en 600 et des deux non-codages en 420 (les NT associés à CENT et le V associable à 559).

Enfin, on remarquera bien évidemment la ressemblance entre les deux dates obtenues : 1952 et 1752, séparées de pile 200 ans. Donc sans l'Argo mais avec les spécificités de cette énigme, on peut trouver ces deux dates 1752 et 1952 et même penser qu'elles se valident mutuellement, mais le problème reste d'en faire quelque chose. L'avantage de ta piste c'est que l'Argo donne une explication à 1752, mais sans cela ce n'est qu'une date. Alors, on pourrait faire l'inverse : partir de 1752 et chercher une "première fois" qui se serait déroulée cette année-là, et par analogie avec 1952 qui était la première fois de l'einsteinium suite à la première fois de la bombe H, on pourrait chercher une première fois en lien avec l'argon en 1752. Passer de "argon+1752" à "Argo+Lacaille+1752" est un peu casse-gueule, mais on n'est plus à ça près.

Bref, sans avoir l'Argo initialement, on peut retomber sur Lacaille au prix de quelques contorsions mentales. On peut donc dire que le crypto tient la route pour trouver Lacaille, même si je n'appellerai pas ça une belle solution. Et comme je n'appelle pas ça une belle solution même avec l'Argo comme point de départ, tu as mon opinion sur l'utilisation de ce crypto pour trouver Lacaille.

Maintenant, tout ça ne vaux que si on cherche à retomber sur Lacaille. Si on ignore Lacaille et les constellations et qu'on est intéressé que par 1752, alors le crypto peut être bon. Mais je dirais que pour cela il faut avoir une meilleure raison de soustraire l'argon, et peut-être aussi avoir une solution qui exploite ce bicentenaire 1752-1952. N'ayant ni l'une, ni l'autre, ma conclusion sur ce crypto est : "à garder dans un coin, au cas où".
(2021-09-17,20:16)chevechercher a écrit : [ -> ]...

Commençons par le non : a priori, tu te sers du crypto pour trouver 1752 qui te donne Lacaille, mais Lacaille ne semble pas très utile si tu n'avais pas déjà l'Argo avant. En effet, sans l'Argo, tu chercherais certainement autre chose qui se serait passé en 1752, comme la publication de Micromégas puisque tu donnes toi-même cet exemple. Donc là où tu parles de confirmation je dirais que c'est plutôt une précision : avec 1752, ce n'est plus l'Argo qui t'intéresse mais Lacaille et ses constellations.

...

Ce que j'ai compris de la chronologie :

1- LA CLEF SE CACHE SUR UN NAVIRE NOIR PERCHE peut faire penser au Navire Argo
2- Un élément chimique s'en rapproche beaucoup : l'argon
3- Les marins d'Argo sont les argonautes
4- Argonaute fait penser à Argon-ôte
5- La somme des masses atomiques moins celle de l'argon donne 1752
6- En 1752, Lacaille démantèle le Navire Argo et donne naissance à la Boussole.

GTI 056
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12