Ultima Forsan

Version complète : Les Solutions de Zoé
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3 4 5 6 7
(2021-11-05,00:21)leuc a écrit : [ -> ]@Zoé : ton questionnement me semble légitime. si tu suis un peu mes propositions (Avricourt en 420), tu auras noté qu'à la fin, je m'appuie sur deux IS TdF pour renforcer (confirmer) des parties de la solution proposée (https://www.zarquos.net/ultima-forsan/sh...7#pid52167).
Je me retrouve, il me semble, dans la situation que tu décris ci-dessus : si ma proposition est une FP alors ma lecture de ces IS releve d'un biais cognitif et les propos de MV sur les IS sont exagérés (car clairement la partie de l'IS sur le champion du monde et son maillot "RENFORCE" ma potentielle FP Arc-en-Ciel)
Amitiés  017
Leuc

Je les ai vues et comme toi, apprécie toujours lire des hypothèses différentes (voire totalement étrangères) aux miennes.


Les deux situations sont différentes me semble-t-il.

En ce qui te concerne, les deux IS TdF valident la résolution d'une (1) énigme.

Ce que je souhaitais montrer, c'est que l'ensemble des IS pouvait valider la piste daboïste qui circule sur un certain nombre d'énigmes, bien largement supérieur à 1.

--

Par ailleurs, je te rejoins sur le fait que nous interprétons nos résolutions (des énigmes aussi bien que des IS) selon notre propre perspective du jeu (le biais cognitif dont tu parles) (je viens d'ailleurs de faire une réponse à Caseuré dans ce sens dans un autre fil).

Par contre, il y a des IS qui ne sont guère interprétables : celles des IS du TdF en sont un bon exemple et à ce titre, sont donc pas discriminantes entre deux solutions répondant à leurs injonctions.
(2021-11-05,16:25)leuc a écrit : [ -> ]Voilà mon sentiment sur ta page http://zoechouette2.chez.com/IS/3RDV.html :
C'est en effet un bon exemple d'argumentaire qui permet de réfléchir.
  • je suis completement ok avec les points 1 et 2. 
  • point 3, l'approche est tentante (le rapprochement avec "à 8000 mesures de là") mais cela reste un parti pris (une hypothèse) et j'aurais plutot tendance à m'arrêter au point 2 avec la terminologie géo de zarquos 
  • point 4 : rien à dire; 
  • 1er point 5, tu l'admets toi même ("eventuel lien", "Essayons de tirer le fil de cette piste"...) c'est un renforcement (renforcement du biais déjà choisi au point 3). Tu en tires un lien avec la 500 qui me semble discutable (je ne dis pas faux).
  • 2nd point 5 intitulé "seconde couche du décodage", tu commences par renforcer la conclusion du 1er point 5 qui, (d'après moi) était déjà, lui même, un renforcement d'une hypothèse. Ca devient un exercice périlleux.(*). Tu termines par "ROLAND" d'ou tu tires un lien avec la 470.

Bonjour leuc et merci pour ton retour.  Heart


Tu as disséqué le bouzin et bien mis en évidence sa faiblesse : il se base sur une hypothèse.

C'est là ma manière de "travailler" la Chouette : j’émets une hypothèse et je vois si je peux l’enchaîner à autres choses (y compris parfois d'autres hypothèses). C'est ainsi que j'ai toujours procédé et sans doute procéderai-je toujours ainsi (d'abord par habitude méthodologique et parce cela revêt sans doute un aspect plaisant, pour ne pas dire ludique, pour moi de procéder ainsi).



leuc a écrit :Cette "seconde couche du décodage" me semble partiale. 
J'ai l'impression que l'on pourrait y voir d'autres liens.(**) 

Absolument partiale, oui. Effectivement, d'autres liens sont possibles (Dieppe vaut Landau en 580, N égal M©ENT en 420, etc.).

Mais le choix d'un lien parmi d'autres doit s'imposer sur un autre à cause de la continuité qu'il instaure avec l'hypothèse formulée. De facto, les autres liens sont donc éliminées au profit de celui entrant le plus fort en résonance avec l'hypothèse.



leuc a écrit :Je comprends par contre que dans ton interprétation, la forme et le nombre des sentinelles seraient à décrypter (de 3 visuels) pendant la chasse et que des énigmes 'inviteraient" à construire ce montage; montage qui serait alors confirmé par cette IS interprété comme tu le proposes. C'est bien cela ? (***)

***: l'autre option étant que tu considères que le montage est seulement partie de l'IS; ce qui ferait de l'IS une quasi énigme à elle seule.

C'est une très bonne remarque et c'est ta première proposition que je fais mienne, pour deux raisons.

1) Par principe, nulle IS ne saurait être une énigme en-soi et apporter de l'information "inédite" (pas dans le livre).

2) Effectivement, selon moi, nous rencontrons non seulement le nombre mais aussi les formes de nos Sentinelles (cette dernière information étant tirée, entre autres choses, du PER). Ce nombre et ces formes venant alors évoquer les 3 instruments de géométrie du visuel 500, instruments grâce auxquels nous sommes arrivés à l'endroit à partir duquel nous les voyons, et qui évoquent à leur tour les 3 figures géométriques à 9,25 cm de la règle, dans une sorte de mise en abyme polysémique vertigineuse.

Ainsi, muni des ces connaissances, comme tu le soulignes fort justement, l'IS nous "invite" à la construction graphique présentée et, constatant, que les 3 figures géométriques se retrouvent dès lors en mer Cantabrique et baignés par la clarté du rayon de lumière, nous ne pouvons plus que croire à la véracité des éléments à l'initiative de cette "invitation".



leuc a écrit :* : Question subsidiaire : a la lecture de Dabo, pourquoi ne pas retenir la 420 pour la FA ou la 560 pour la nef ? 

Effectivement, nous pourrions avoir le choix parmi ces 3 visuels. Simplement, puisque nous analysons l'IS à travers le prisme de la connaissance du nombre et des formes des Sentinelles et que seul le visuel 500 y fait référence via les 3 instruments de géométrie, alors dès lors, c'est celui qui est logiquement retenu.


017
(2021-11-05,16:25)leuc a écrit : [ -> ]Sur le travail d'assemblage des visuels, je ne pense pas avoir un avis utile pour toi car j'ai la faiblesse de croire que les visuels sont remplis de "pétouilles" non signifiantes. 


Bonjour leuc,  Wink


Je songeais à ton argument (et qui est aussi celui de la majorité des chercheurs, argument réel et valide si l'on en croit le CDC) "pétouilles" non signifiantes dans les visuels.

Il est vrai que dès le début du jeu, je me suis beaucoup attaché à un travail sur les visuels et n'ai jamais cessé de les étudier, même après la parution du CDC.




Mais en ce qui concerne le travail graphique de mon interprétation de l'IS (qui se base il est vrai sur des "pétouilles", je ne le conteste pas), je te propose une justification-pirouette à propos de l'utilisation de ces dites "pétouilles".  Big Grin


Cette explication se baserait sur le madit suivant :

Citation :QUESTION No 22 DU 1997-02-26
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: neptune 2:31416
re question sur la vitesse de neptune : est-ce que le temps mis pour me secourir est important ? L'is "une fois n'est pas coutume..." fai sait-elle partie des is que dont vous en aviez conscience en meme temps que la s ortie du livre ou un peu apres ou alors l'aviez vous decouvert apres? merci31416
--------------------------------------------------------------------------------
VITESSE : PAS D'IMPORTANCE. I.S. : BIEN LONGTEMPS APRES LA SORTIE DU LIVRE. AMITIES -- MAX


Voilà ce que l'on pourrait imaginer :

Bien longtemps après la sortie du livre, Max se serait aperçu que les "pétouilles" (les 3 petites figures géométriques blanches) du visuel 500 pouvaient entrer en résonance avec les Sentinelles (avec leurs formes plus précisément) et nous aurait alors concocté cette IS à base de mer Cantabrique et de clarté lumineuse, s'apercevant que d'autres "pétouilles" (côte cantabrique et cône lumineux, "vues" par certains chercheurs à l'époque) pouvaient elles aussi, bien coller.


Ainsi, nous pourrions imaginer que ces éléments (côte cantabrique, cône de lumière et les 3 petites figures géométriques à côté de la règle) n'auraient jamais été demandés à l'origine à Michel Becker mais qu'ils auraient, bien longtemps après la sortie du livre, été remarqués par Max Valentin, puis travaillés et mis en IS, un peu dans une sorte d'effet d'opportunité autant que d'aubaine.


Rolleyes  Big Grin
Pétouilles !!
Pour avoi vu les toiles originales de MB lors d'une expo, je peux donner quelques infos importantes.
Les toiles font 1,30 m de hauteur , donc une pétouilles dans le livre correspond à plusieurs centimètres sur les toiles.
Les couleurs des visuels sont bien trop ternes par rapport aux toiles.
Un exemple m'a particulièrement intéressé :
Dans la 650 , dans la jambe de l'homme à la pelle , on voit un "instrument " de planté. Or sur les toiles d'origine on peut voir nettement qu'un liquide coule goutte à goutte jusqu'à former une petite flaque à ses pieds. Or ce liquide est bien jaune et non rouge comme il aurait été logique de le penser.
De plus l'endroit ou est planté "l'instrument" ressemble bien à une texture de bois.
Et bien cet instrument est une "raze" ! Une raze est planté dans les résineux pour recueillir la résine . Mais c'est aussi pour moi plus intéressant car c'est aussi un nom de lieu !!!!
Comme quoi , méfiez vous des "pseudos" pétouilles.... Je pense même que les pétouilles sont plus importantes que certain éléments très visible !
Bonjour,

J'ai regardé avec un oeil attentif cette superposition du visuel de la 500 sur les lignes obtenues en 470 et en 580, joli travail artistique!
Le coin extérieur droit de l'équerre est pour moi une nouveauté.
J'aimerais comprendre comment tu justifies la ligne nord-sud passant par Epernay intersectant Angers - Forbach et passant à gauche du point jaune.

Je me suis moi-même prêté au jeu de la superposition mais l'interprétation entre nos deux dessins est différent.
Ce n'est pas lié aux lignes qui sont les mêmes puisque ton raisonnement se tient parfaitement, pour ce qui concerne la lumière.

... Non, cela tient au fait que la clef de sol est volontairement mal placée et qu' ipso facto on peut caler le visuel avec la ligne BOURGES - GERARDMER (clef de sol).
La précision compte en terme de cm et d'orthogonale à Angers - Forbach, ce qui permet d'obtenir une spirale à quatre centres sur Paris (voir PJ)

Cordialement.

Neroman (chouettix.com)
(2021-11-21,19:16)Neroman a écrit : [ -> ]J'aimerais comprendre comment tu justifies la ligne nord-sud passant par Epernay intersectant Angers - Forbach et passant à gauche du point jaune.

[...]

... Non, cela tient au fait que la clef de sol est volontairement mal placée et qu' ipso facto on peut caler le visuel avec la ligne BOURGES - GERARDMER (clef de sol).
La précision compte en terme de cm et d'orthogonale à Angers - Forbach, ce qui permet d'obtenir une spirale à quatre centres sur Paris (voir PJ)


Bonjour Neroman,



Merci pour tes mots sympas à propos de mon travail "artistique".  Big Grin


La justification de "la ligne nord-sud passant par Epernay intersectant Angers - Forbach et passant à gauche du point jaune " est simple : puisque nous sommes en pleine lumière, c'est-à-dire que le point jaune qui représente graphiquement notre Lumière (le point, un peu au-dessus de l'Aube (la rivière) où se croisent la droite RBC (470, nous voyons la Lumière) et la ligne de FA (Forbach-Angers grâce à laquelle les ténèbres resplendissent) est mis en lumière lui-même par le rayon de lumière du visuel, alors cette ligne nord-sud est simplement le rai qui dessine la partie gauche du rayon du visuel.  


Je connaissais l'utilisation du visuel 500 avec l'emploi de Gérardmer. Mais puisque je n'utilise pas la spirale parisienne et n'ai jamais trouvé par ailleurs d'autres développements à ce montage graphique, je ne le retiens pas.


Par contre, il existe selon moi un troisième emploi de ce visuel 500, toujours en rapport avec la Lumière et la 989, que je présenterai dès que je pourrais.



017
Je précise, en tant que daboïste, que cette cette ligne nord-sud qui est simplement le rai qui dessine la partie gauche du rayon du visuel peut être vue comme une représentation de la flèche d'Apollon (une ligne nord-sud - la lumière céleste (id. qui vient du ciel) qui se fiche dans le sol (la clé de sol), atteint la spirale (idem), ces deux items symbolisant le lieu par delà lequel nous voyons les Sentinelles (ici, les figures géométriques).

Tous ces éléments du visuel articulent, alimentent et cimentent ces multiples aspects polysémiques.


D'ailleurs, si cette explication était juste, elle pourrait alors éclairer la réponse suivante :

UNE SENTINELLE POURAIT ELLE PARFOIS AVOI R UNE LUMIERE VENANT DU CIEL?
--------------------------------------------------------------------------------
OUI


QUESTION No 9 DU 2001-09-14 et son erratum QUESTION No 10 DU 2001-09-14
(2021-11-23,12:30)Zoé a écrit : [ -> ]D'ailleurs, si cette explication était juste, elle pourrait alors éclairer la réponse suivante :

UNE SENTINELLE POURAIT ELLE PARFOIS AVOI R UNE LUMIERE VENANT DU CIEL?
--------------------------------------------------------------------------------
OUI


QUESTION No 9 DU 2001-09-14 et son erratum QUESTION No 10 DU 2001-09-14

Gare au biais de confirmation... au premier degré, n'importe quel objet situé en plein air peut être éclairé par une lumière céleste. A part éliminer des sentinelles complètement ensevelies, ce madit n'apporte rien (AMHA).
(2021-11-23,15:26)gllhii a écrit : [ -> ]Gare au biais de confirmation... au premier degré, n'importe quel objet situé en plein air peut être éclairé par une lumière céleste. A part éliminer des sentinelles complètement ensevelies, ce madit n'apporte rien (AMHA).


Sur le fond, j'aurais été bien d'accord avec toi car la question étant triviale, elle appela une réponse triviale.

Mais seulement, si la question était tellement triviale, alors pourquoi commencer par répondre "non" pour se raviser ensuite ?

Mais comme nous ne connaîtrons jamais la réponse à cette question, autant considérer ces 2 madits comme inutiles, ce en quoi je rejoins ta conclusion.


017
Pages : 1 2 3 4 5 6 7