Ultima Forsan

Version complète : Charade carolingienne
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour,

Je me demande si la charade de la 470, plutôt que de nous diriger vers la série des rois Charles, ne se concentrerait pas quasi-exclusivement sur Charlemagne lui-même, ses actes et ses attributs :

1 - le Premier / la gaité : l'épée Joyeuse
2 - le Second / l'espace : l'écriture caroline, imposée par Charlemagne (introduisant les espaces entre les mots, ainsi que les minuscules ce qui pourrait expliquer la dualité ETERNITE / espace)
3 - le Troisième / l'air : le chant grégorien (un air = un chant), imposé par Charlemagne
4 - le Quatrième / l'eau : Aix-la-Chapelle, capitale de Charlemagne (Aix vient de "aquis" ; Charlemagne y appréciait particulièrement ses eaux et ses bains)
5 - le Cinquième / le sommeil : le songe de Charlemagne (d'après la légende, St Jacques lui serait apparu pour lui demander de partir délivrer son tombeau en suivant la Voie Lactée)
6 - le Sixième / la valeur cent : pas encore clair pour moi, peut-être une allusion au trésor d'Imphy constitué de 100 pièces, et donc au système monétaire des carolingiens ; à noter que JOYEUSE vaut 100 en code A1
7 - le Septième / le nœud : le "nœud" désigne la partie en boule du sceptre de Charles V dit "sceptre de Charlemagne", qui fait partie (comme l'épée Joyeuse) des attributs utilisés pour le sacre des rois de France (et de Napoléon) ; sur ce nœud sont gravés trois scènes de la légende de Charlemagne, dont l'apparition de St Jacques lui demandant de délivrer son tombeau ;
8 - le Huitième / le goût du laurier : le capitulaire De Villis, par lequel Charlemagne a imposé la culture, dans les domaines royaux, de plantes, herbes aromatiques ou arbres fruitiers (dont le laurier)
9 - le Neuvième / l'étonnement : pas bien clair, sans doute une allusion à la pathologie du pied des chevaux les faisant boîter ; cela pourrait avoir un lien avec la mère de Charlemagne, Berthe au Grand Pied, dont le surnom vient de ce qu'elle avait un pied bot
10 - le Dixième / le nu : pas encore clair pour moi ; éventuellement une évocation des pieds nus (stOne a relevé que l'adjectif "nu" ne s'accordait pas dans des mots comme "nu-pieds", quand il est placé devant et avec un trait d'union : il reste "toujours nu quand il a une liaison"), peut-être les pieds nus des chevaux, en lien avec le Neuvième, et donc l'importance que Charlemagne a donnée à la cavalerie dans son armée (à l'époque les chevaux n'étaient pas ferrés)
11 - le Onzième / l'inconnue : l'année de naissance de Charlemagne ; son jour de naissance est davantage connu, c'est en principe le 2 avril = 2-4 (à rapprocher du X = 24).

A noter que, si le Troisième et le Quatrième sont mis dans une même phrase, c'est peut-être parce que le chant grégorien est un chant "a capella" (signifiant "à la chapelle", à rapprocher d'Aix-la-Chapelle). Un lien avec Capella, l'étoile principale du Cocher, l'une des constellations sur la Voie Lactée ?

Je termine par une photo du haut du sceptre, avec le fameux "nœud" (partie basse de l'image) :

[attachment=2302]

Je poursuis l'exploration de cette piste, vos réactions ou suggestions sont les bienvenues.

Amicalement,
Galag
C'est plus une charade, c'est une charlade !
Smile Oui, tout à fait !

J'ai une autre option, sans doute meilleure, pour le Dixième : celui qui est toujours nu quand il a une liaison, c'est un nouveau-né (la liaison étant le cordon ombilical). Ce serait cohérent non seulement avec le bébé de la 530 et l'ombilic constitué par Bourges, mais aussi avec l'interprétation "année de naissance" du Onzième.

Cela pourrait alors pointer sur le trésor de Conques, qui contient non seulement le "A de Charlemagne" mais aussi le reliquaire dit "de Pépin", censé renfermer une relique de l'ombilic du Christ.
Ce qui est sympa avec la charade c'est qu'elle s'accorde aussi bien aux Charles qu'à Charlemagne tout seul, qu'aux 7 Nains ou encore à une interprétation mythologique, elle est pas contrariante pour un sou 034
Etant branché sur Charlemagne et son épée, je prends cette remarque comme venant de Joyeux plutôt que de Grincheux Wink

En tout cas, il me semble évident qu'il y a un second degré dans cette charade, la bonne piste étant sans doute celle qui permet de bien comprendre la flèche, le cœur et la lumière. Pour la lumière, je trouve que la Voie Lactée est une bonne candidate.
Tu ne connais pas la version des 7 Nains ?
https://www.zarquos.net/ultima-forsan/sh...0#pid33690
Ah non, je ne connaissais pas. Très amusant 008

Dommage qu'ils n'aient pas la barbe fleurie...