Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
À la recherche de la clef de passage 600-500
#11
(2020-12-23,16:49)Askillex a écrit : MV ne répondrait-il pas au premier degré, sachant que la quasi totalité des chasseurs résident dans l'hémisphère nord où un regard vers le ciel ne permettra évidemment pas d'apercevoir Argo ...  Huh

Bien vu !! Comme quoi, on ne pense pas à tout. Ta remarque est pertinente. Merci Askillex.
Répondre
#12
Je n'en reviens pas qu'on puisse qualifier de "bien vu" une explication aussi pourrie Sad
Répondre
#13
(2020-12-23,18:54)zarquos a écrit : Je n'en reviens pas qu'on puisse qualifier de "bien vu" une explication aussi pourrie Sad

Je trouve ça classe  Big Grin
Répondre
#14
(2020-12-23,19:21)Askillex a écrit :
(2020-12-23,18:54)zarquos a écrit : Je n'en reviens pas qu'on puisse qualifier de "bien vu" une explication aussi pourrie Sad

Je trouve ça classe  Big Grin

Fraternité et convivialité  024

Joyeux noël !
Répondre
#15
Que le titre de la 470 fasse référence aux chemins de Compostelle est une piste très raisonnable, à laquelle je souscris pleinement (je l'ai dit à Piblo). De Vézelay on se dirige vers  le sud (avec la boussole de la 780), vers Bourges-Cœur. Il y a une variante par Nevers dont les tracés varient grandement avec les sources documentaires - cela pourrait constituer un petit "piège". 

Maintenant, je ne vois pas trop comment cela s'articule avec la suite (580-600), mis à part que Bourges-Cœur fait une clé de passage 470-580 idéale (d'autant que la V1 qualifie Bourges de "le nombril et le cœur"), puisque le "cœur" apparaît en fin de 470 et en début de 580. 

Faut-il explorer toutes les villes de Vézelay à Bourges, ou fouiller Vézelay maison par maison ? Je l'ai fait, sans rien trouver de notable.
Répondre
#16
(2020-12-24,11:55)Airyn a écrit : Que le titre de la 470 fasse référence aux chemins de Compostelle est une piste très raisonnable, à laquelle je souscris pleinement (je l'ai dit à Piblo). De Vézelay on se dirige vers  le sud (avec la boussole de la 780), vers Bourges-Cœur. Il y a une variante par Nevers dont les tracés varient grandement avec les sources documentaires - cela pourrait constituer un petit "piège". 

Maintenant, je ne vois pas trop comment cela s'articule avec la suite (580-600), mis à part que Bourges-Cœur fait une clé de passage 470-580 idéale (d'autant que la V1 qualifie Bourges de "le nombril et le cœur"), puisque le "cœur" apparaît en fin de 470 et en début de 580. 

Faut-il explorer toutes les villes de Vézelay à Bourges, ou fouiller Vézelay maison par maison ? Je l'ai fait, sans rien trouver de notable.

Ce n'est pas tout à fait ma vision des choses, Airyn. Pour moi :
  • En 530 et 780, nous sommes à Bourges ;
  • En 470 nous nous rendons à Roncevaux et nous choisissons le bon chemin pour retourner vers Bourges(*) ;
  • En 580, nous avons suivi ce bon chemin jusqu'à à Vézelay
(*) Au passage, j'avais oublié que Bourges est qualifié de cœur dans le texte de la 580 (V1). Merci pour ce rappel. Bourges est sans conteste le cœur visé par la flèche de la 470. Flèche qui, je le rappelle, est le panneau indicateur du visuel 530 (V1). Décidément, cette V1 est riche en éléments complémentaires : confirmation des 33 cm et aide pour comprendre que la flèche de la 470 est une flèche directionnelle qui indique la direction de Bourges.

Je continue de penser que la clef de passage 580-600 est le code A0. Maintenant, que fait-on de Vézelay lorsqu'on aborde la 600 ? Est-on obligé de s'en servir immédiatement ? On a bien laissé de côté la mesure en 780. Le jeu n'est peut-être pas aussi linéaire que l'idée qu'on s'en fait. On peut très bien utiliser Vézelay (Nef encalminée ?) plus tard, comme on fait pour la mesure.

En dehors du décryptage qui nous mène à considérer Niepce, le navire noir perché ne pourrait-il pas être la basilique Sainte-Marie-Madeleine ? Dans ce cas, la clef qui s'y cache ne pourrait-elle pas être cette superbe clef de voute représentant le signe du Verseau. Dans ce cas, nous pourrions même y voir un lien avec la PAE. Dommage que la basilique ne soit pas noire. Mais elle l'a cependant été lorsqu'elle a brûlé en 1120, par exemple.
[Image: Clef.voute.eglise.abbatiale.Vezelay.png]
Répondre
#17
(2020-12-24,11:55)Airyn a écrit : Que le titre de la 470 fasse référence aux chemins de Compostelle est une piste très raisonnable, à laquelle je souscris pleinement . De Vézelay on se dirige vers  le sud (avec la boussole de la 780), vers Bourges-Cœur. Il y a une variante par Nevers dont les tracés varient grandement avec les sources documentaires - cela pourrait constituer un petit "piège". 

Il semble qu'il y ait aussi une variante par Rocamadour
 http://www.chemin-compostelle.info/franc...ezelay.php

Dans mon quid 1990 à Rocamadour-pélerinage, je trouve également ce passage : 
Citation :DU XIIè au XIIIè siècle les bénédictins construisent chapelles et monastères, organisent des étapes sur le chemin de St-Jacques, ainsi qu'une confrèrie. Trouvères et troubadours chantent la dame de Rocamadour (Durandal fichée dans le rocher rappelle la Chanson de Roland)

Rocamadour me semble plus intéressante que Nevers en ce qui concerne une variante des tracés officiels des sources documentaires.
"Les chouetteurs sont comme les chiffres ; ils n'acquièrent de valeur que par leur position."
Répondre
#18
Même dans l'hémisphère sud je pense qu'un regard vers le ciel ne sera pas d'une grande utilité. D'ailleurs, même une carte astronomique est inutile pour celui qui retient la nébuleuse du trou de serrure. Seules des références textuelles dans une bonne grosse encyclopédie peuvent s'avérer utiles.
D'ailleurs, je vois dans ce madit une instruction claire de ne pas chercher, en tout cas à ce niveau, à coller une quelconque constellation sur la carte de France.
Quant à la trouvabilité du truc, je ne ferai l'outrage à personne de rappeler les solutions d'Orval et je me contenterai de dire que la nébuleuse, par exemple, circulait déjà sous le manteau à l'époque du minitel sans Internet en tout cas tel que nous le connaissons aujourd'hui (je parle des années 90...).

Sinon, pour les chemins, je pense qu'il convient de se méfier, notamment dans le Sud-Ouest, des chemins de traverse de Compostelle. Il doit en effet être plus difficile de trouver un village sans lien avec un quelconque chemin de Compostelle que le contraire. C'est le sentiment que j'ai du feuilletage assidu de sources comme les guides verts. J'en reste pour ma part aux seuls quatre grands chemins "historiques".

Mais ce ne sont que mes avis à moi que j'ai !

@+
Répondre
#19
(2020-12-29,09:01)Puymasit a écrit : ...
Quant à la trouvabilité du truc, je ne ferai l'outrage à personne de rappeler les solutions d'Orval et je me contenterai de dire que la nébuleuse, par exemple, circulait déjà sous le manteau à l'époque du minitel sans Internet en tout cas tel que nous le connaissons aujourd'hui (je parle des années 90...).
...

Très, très vite (car je n'ai vraiment pas beaucoup de temps ;o)

[Image: vt5n.jpg]
CONSTELLATIONS ET PLANÈTES - Antonin Rükl (éditions Gründ - 1988)

Ouvrage de vulgarisation assez répandu à l'époque (et ce n'est pas le "grand astrophysicien" Delphinus qui me contredira)

GTI
Va comprendre, Charles !
Répondre
#20
Pour la petite histoire (en dehors de la Chouette), il est intéressant de noter qu'on a appris pas mal de choses sur Eta Carinae depuis 1993. On sait aujourd'hui qu'il s'agit en réalité d'un système composé d'au moins deux étoiles tournant l'une autour de l'autre en cinq ans et demi. La distance de ce système est aujourd'hui estimée à 7500 années-lumières, soit près de deux fois plus que ce qui était écrit dans l'ouvrage ci-dessus.
Répondre


Atteindre :