Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Continuité géographique des énigmes
#1
(2018-09-04,22:36)Hayleen a écrit : J'aime ton approche des choses, ockham !!

Je fais une remarque d'ordre général : tu as raison de chercher un lien entre la 420 et la 560, puisqu'on a une rupture dans le parcours. Et lorsque cela nous arrive, on n'a pas d'autre choix que de "boucher le trou", pour reprendre les termes de Max.

Pour ma part, c'est là que la chasse bloque : entre la 470 et la 580, pas de lien ! Pas de quoi raccrocher les wagons ! J'ai bien conscience de passer à côté de quelque chose, mais alors quoi... Si je savais...

Attention il n'y a pas une continuité géographique systématique entre chaque énigme, c'était le cas pour le Trésor d'Orval mais pas pour la chouette :

QUESTION No 21 DU 1997-08-15
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: J Y VAIS J Y VAIS PS
BONJOUR MAX S IL N Y A PAS DEPLACEMENT DU PIETON EN 580 DOIS JE COMPRENDRE QUE JE LA RESOUDR AI ET QUE J ABORDERAI LA SUIVANTE DE LA OU J ETAIS A LA FIN DE LA PRECEDENTE? AMITIES HULUL
--------------------------------------------------------------------------------
HULUL, C'EST A VOUS DE TROUVER L'ENCHAI- NEMENT DES ENIGMES... MEFIEZ-VOUS DE LA TENTATION DE VOULOIR TOUT RATIONALI- SER SOUS LA FORME D'UN PARCOURS GEOGRA- PHIQUE. C'EST LE CAS DU TRESOR D'ORVAL, MAIS PAS DE LA CHOUETTE. AMITIES -- MAX

Pour moi le parcours géographique entamé depuis la 530 est mis en pause à la fin de la 470, la flèche "vise" et ne sera décochée - d'une certaine façon - que plus tard dans la 500. Ce qui m'empêche pas la géographie d'intervenir dans la 580 et la 600, mais leur mise en application interviendra aussi dans la 500, dans la 580 et la 600 "on ne bouge pas".
#2
QUESTION No 49 DU 1997-04-01
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: Sentinelles (encore et tjrs!)
6.La continuite geographique des enigmes est-elle obligatoire (exemple: je suis a un endroit, la suivant est ailleurs ma is me donne une indication pour continue r ma route prBecedemment interrompue)? Amities FLASH-BACK PS: j'ai vraiment une sacree bonne idee sur vos sentinelles.. . si c'est ca, votre esprit est Admirabl e
--------------------------------------------------------------------------------
6) NON, TOUTES LES ENIGMES NE SONT PAS DE NATURE GEOGRAPHIQUE. MAIS IL PEUT EN EFFET ARRIVER QU'IL Y AIT "RUPTURE" DANS LA CONTINUITE GEOGRAPHIQUE, LORSQUE CETTE DERNIERE EST DE MISE. IL VOUS AP- PARTIENT ALORS DE "BOUCHER LE TROU". AMITIES -- MAX

Le parcours géographique n'est pas forcément continu, mais il y a toujours un lien entre les lieux qui se succèdent dans la chasse. Et il est anormal de se retrouver on-ne-sait-où sans aucun lien avec ce qui précède ^^
C'est le sens de ce que je voulais dire Smile


Hayleen
#3
(2018-09-05,15:51)Hayleen a écrit : QUESTION No 49 DU 1997-04-01
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: Sentinelles (encore et tjrs!)
6.La continuite geographique des enigmes est-elle obligatoire (exemple: je suis a un endroit, la suivant est ailleurs ma is me donne une indication pour continue r ma route prBecedemment interrompue)? Amities FLASH-BACK PS: j'ai vraiment une sacree bonne idee sur vos sentinelles.. . si c'est ca, votre esprit est Admirabl e
--------------------------------------------------------------------------------
6) NON, TOUTES LES ENIGMES NE SONT PAS DE NATURE GEOGRAPHIQUE. MAIS IL PEUT EN EFFET ARRIVER QU'IL Y AIT "RUPTURE" DANS LA CONTINUITE GEOGRAPHIQUE, LORSQUE CETTE DERNIERE EST DE MISE. IL VOUS AP- PARTIENT ALORS DE "BOUCHER LE TROU". AMITIES -- MAX

Le parcours géographique n'est pas forcément continu, mais il y a toujours un lien entre les lieux qui se succèdent dans la chasse. Et il est anormal de se retrouver on-ne-sait-où sans aucun lien avec ce qui précède ^^
C'est le sens de ce que je voulais dire Smile


Hayleen

Quand Max Valentin dit que toutes les énigmes ne sont pas de nature géographique, ça signifie qu'elles ne donnent pas toutes des lieux au sens où va aussitôt se placer dessus. Il n'y a donc pas forcément deux lieux à relier d'une énigme N à une énigme N + 1, l'exemple emblématique étant 530 - 780 - 470, avec une direction et une chose importante entre 2. Dit autrement les clés de passages ne sont pas toutes d'essence géographique.

Une fois qu'on a assimilé ce principe, il est plus facile de comprendre comment fonctionnent les énigmes 580 et 600 Wink
#4
(2018-09-05,17:08)zarquos a écrit : Quand Max Valentin dit que toutes les énigmes ne sont pas de nature géographique, ça signifie qu'elles ne donnent pas toutes des lieux au sens où va aussitôt se placer dessus. Il n'y a donc pas forcément deux lieux à relier d'une énigme N à une énigme N + 1, l'exemple emblématique étant 530 - 780 - 470, avec une direction et une chose importante entre 2. Dit autrement les clés de passages ne sont pas toutes d'essence géographique.

Une fois qu'on a assimilé ce principe, il est plus facile de comprendre comment fonctionnent les énigmes 580 et 600 Wink

J'ai pas compris... Tu peux ré-expliquer stp ? Wink
#5
(2018-09-05,17:19)Hayleen a écrit : J'ai pas compris... Tu peux ré-expliquer stp ? Wink

Nan Tongue

Bon, on la refait ^^

Dans le Trésor de Malbrouck chacune énigme donnait un lieu qu'on devait découvrir, chaque lieu découvert servait de clé à l'énigme suivante. On se déplaçait ainsi géographiquement d'énigme en énigme.

Dans la Chouette d'Or ce n'est pas le cas, toutes les énigmes ne donnent pas un lieu dans lequel on doit venir se placer, les clés de passages sont de natures différentes, ce ne sont pas seulement des lieux. C'est évidemment important pour l'énigme 580, car il ne s'agit pas de se demander d'où on vient dans l'énigme 470, il faut chercher un autre type de lien.

Maintenant il est bien évident que le parcours géographique de la 530 à la cache est globalement cohérent, mais il n'est pas strict non plus, on peut simplement avoir un lien logique d'un point A à un point B, pas forcément géographique.

On dit peut-être la même chose, mais ce n'est pas forcément la partie du jeu la plus simple à expliquer Big Grin
#6
Ah ça y est j'ai compris ! Merci Wink

Je confirme qu'on dit bien la même chose depuis tout à l'heure ^^
Ce que j'essayais de mettre en avant, c'est le "lien logique" que tu évoques. Pour reprendre l'exemple de la 420-560, on a Golfe-Juan et Cherbourg. Bon... A priori pas de lien géographique entre les deux villes, mais il existe quand même un lien qui les unit et qui rend la chasse cohérente. Ce lien, c'est Napoléon.

Du coup, quand on a l'impression de se téléporter durant la chasse (ce qui est possible !!), il faut comprendre la logique et se poser la question : "pourquoi le jeu m'emmène ici ?"
#7
@ Ockham

Citation :Pour rester dans la thématique du fil sur le "liant" entre les énigmes; il me semble que ce que l'on trouve physiquement sur les lieux concernés par les énigmes est sous utilisé (recherche documentaire), on se contente de planter une épingle sur la 989 sur le lieu de la solution directe en oubliant trop vite l'élément indirecte qui oriente lui sur un "quelque chose" que l'on découvre aussi en ce lieu.

Le truc, c'est qu'internet a truqué le jeu je trouve...Y'a pas aujourd'hui un menhir en France qui n'ait trois pages web dédiées...

Par contre, en 1993, savoir qu'une stèle commémorait le débarquement de Napoléon à Golfe Juan, ça n'était déjà pas si simple (même si on pouvait l'imaginer) et apprendre grâce à une image que l'aigle semblait tenir le C dans sa bouche, ça impliquait un appel à l'office de tourisme, lequel devait nous envoyer un dépliant touristique montrant la stèle , rien d'impossible mais bon.
Pour Carignan et la stèle dédiée à Mercure, pour moi, ça relève de l'impossible... Rien dans les documents d'usage courant ne font allusion à cette stèle.

Après je peux me tromper, hein..
#8
(2018-09-05,18:15)Hayleen a écrit : Ah ça y est j'ai compris ! Merci Wink

Je confirme qu'on dit bien la même chose depuis tout à l'heure ^^
Ce que j'essayais de mettre en avant, c'est le "lien logique" que tu évoques. Pour reprendre l'exemple de la 420-560, on a Golfe-Juan et Cherbourg. Bon... A priori pas de lien géographique entre les deux villes, mais il existe quand même un lien qui les unit et qui rend la chasse cohérente. Ce lien, c'est Napoléon.

Du coup, quand on a l'impression de se téléporter durant la chasse (ce qui est possible !!), il faut comprendre la logique et se poser la question : "pourquoi le jeu m'emmène ici ?"

C'est un bon exemple et pour moi c'est aussi un trait, c'est juste qu'il ne fait pas partie de ceux demandés par les énigmes, on doit le tracer de notre propre chef. Il explique d'ailleurs très bien l'IS TDF du 16 juillet car il ne s'agit plus de la flèche d'Apollon ce jour-là (15 juillet seulement).

Un autre exemple : ma résolution de la 500 m'amène au Petit Paris, qui constitue un hyperlien vers les arrondissements de Paris en spirale. Juste après on se trouve à Golfe-Juan, mais le lien est fait par le Vol de l'Aigle qui va de Golfe-Juan à Paris. Ici aucun trait du Petit Paris à Golfe-Juan, juste des liens logiques Wink
#9
Question du jour : faut-il exclure les villes “agglutinantes” ?

Pour commencer, un exemple classique : Dabo. Les daboïstes vont trouver à Dabo, un cible de la flèche d’apollon, une SAQC, un NNP, une Nef… Bref ça sert à tout (c’est “agglutinant”). Bien sur, on pourra défendre Dabo en disant que la SAQC est la route qui s’enroule, le NNP le Rocher, la Nef est l’église et donc que ce n’est jamais la même chose qui revient mais n’étant pas daboïste, c’est quand même cette agglutination qui me dérange (à tel point qu’on peut chercher à ne plus jamais l’utiliser car l’utiliser une fois est alors une marque de fausse piste).
Maintenant si j’applique ce raisonnement sur une piste qui m'intéresse, je me rends compte que Saint Nicolas de Port à aussi tendance à agglutiner : Je l’ai admis comme cible de la flèche, il est sur la droite Gerardmer-Carignan fournissant Jouy le Chatel et mon dernier TANPR finit par passer par SN de port. Alors certes, comme le propose Marvinclay, ma nef peut être la nef du cardinal et non la ville mais je dois avouer, ca s’agglutine quand même au point de me demander si je ne me suis pas recréer un nouveau Dabo.
A l’inverse, c’est rassurant de retrouver un point, une ville et d’y voir une confirmation.

Avez vous déjà regarder vos pistes sous cet angle ? 
Etes vous vigilant à cette aspect ? 
et surtout pensez vous que si MV a choisi un vocabulaire varié, c’est pour y placer des éléments toujours distincts ?

NB : je me suis permis de mettre la question dans ce sujet car repasser par des villes, c'est introduire un bouclage dans le parcours géographique
#10
Ou overkill comme le disait Monglane Big Grin
https://monglane.a2co.org/chouette_enigme7_500.htm

Le pb n'est pas forcément le nombre de fois où on passe par un lieu, mais surtout le nb de concepts qui y sont attachés, plus il y en a et plus c'est louche.
Le trait Gérardmer - Carignan passe par SNDP mais il n'y a aucun concept attaché, dans la 420 oui avec la Flèche d'Apollon.
Et dans la 560 aussi si on s'intéresse à Nef du Cardinal alors effectivement ça commence à devenir gênant.
Ceci dit on a bien 2 concepts possibles aussi pour Bourges avec l'ouverture et le cœur.


Atteindre :