Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Finie la toile mystérieuse!
#31
(2020-11-16,19:57)zarquos a écrit : C'est marrant c'est exactement l'inverse pour Puymasit, car il trouve que les QR ont une part importante de subjectivité contrairement aux IS qui ont eu le temps d'être peaufinées. J'ai aussi une préférence pour les IS, mais en fait toute info est bonne à prendre.

Comment faire progresser le jeu  ?
Les Editions du Trésor ont été assez bons dans ce domaine, avec le Trésor Perdu notamment, en faisant progressivement sauter les points de blocage, des infos de fin de jeu ont rarement été données si les chercheurs n'en étaient pas encore là.

Bien sûr ça peut faire râler les chercheurs qui ont de l'avance, mais ça fait partie de leur "boulot" de prendre de l'avance... et de la conserver !

Pour aller un tantinet plus loin, je dirai même que les QR sont des tue-l'amour.

C'est ce qui éloigne le plus une chasse ludique organisée d'une chasse au trésor de l'imaginaire collectif comme le duo "Secret de la Licorne-Trésor de Rackham le Rouge" ou "l'Aiguille creuse" de M. Leblanc qui ont pu bercer notre enfance.

Un pilotage aux QR répond à la fois à une volonté de maîtrise du jeu relativement légitime -durée, effacement de points de blocage après un certain temps- et au côté moins avouable de "je me la joue façon Max, et je prends mon pied à entrer dans les bottes, même temporairement, du grand gourou qui sait tout. 

En soi, rien de condamnable tant que l'éthique est respectée.

Les IS offre moins de latitude. Surtout, cela ne permet pas d'avoir de visuel précis de l'avancée des chercheurs. Les auteurs sont dès lors en aveugle. Par contre, cela permet de créer un évènementiel fédérateur, "je me rappelle de la sortie de l'IS des 3 HRDV sur Minitel, de relancer les plus paumés et de mettre la pression sur les plus avancées qui, comme le dit Zarquos, doivent mettre les bouchées doubles pour conserver une petite longueur. 

C'est une méthode qui permet de s'assurer une maitrise de la longévité assez efficace et de conserver un esprit Tintin ou Arsène Lupin. De nouveaux indices arrivent à un rythme régulier, formatés dans l'ambiance de la chasse, tout comme nos héros d'enfance voit au fil des pages de nouveaux éléments éclairer leur parcours.

Je pense que la chouette aurait gagné à échapper aux QR et à les voir remplacés par des IS supplémentaires. Ne e dite pas que ce n'est pas possible. Les éléments lâchés en madits auraient tout à fait eu leur place dans des IS. D'ailleurs, si certaines IS sont léchées et en disent plus qu'elles ne semblent en dire, certaines ne sont finalement que des QR qui ne font que mettre les points sur les "I". Du genre, la 530 ne donne que l'Ouverture qui est un lieu pour démarrer le jeu, quelque part dans la préfecture du Cher (coucou à CH en passant).

Toutefois, une entreprise de chasse ludique ne pourrait pas échapper à l'un ou l'autre de ces pansements, sous peine de n'avoir aucune mainmise sur la durée de sa chasse. 
C'est un mal nécessaire mais je continue à préférer le mal des IS.

@+
Répondre
#32
@Modzitchwett
Disons que c’est une question de gouts. J’aime bien les casse-têtes mais il faut, pour moi qu’ils soient au service de quelque chose à raconter, quelque-chose que l’auteur ou les auteurs apprécient et ont envie de partager. Dans l’idéal l’astuce de l’énigme est inspirée par le sujet, ce qui donne un ensemble cohérent et élégant. 

Je préfère une énigme simple qui débouche sur un truc vraiment intéressant qu’une énigme dont l’astuce est originale mais le résultat est banal. Assez souvent dans la toile mystérieuse, les auteurs privilégient l’inverse. Leur truc c’est les astuces, les codes. Et quand ils font découvrir quelque chose d’original, c’est un code historique.

Il y a des tas de joueurs qui sont ravis de la chasse proposée. La qualité et la variété des astuces est remarquable. Et tout cela gratos ! Bref, respect. S’ils refont une chasse, il n’est d’ailleurs pas exclu que je joue.
Répondre
#33
Salut Vifsorbier,

merci pour la précision. Je comprends beaucoup mieux. C'est vrai que la partie documentaire était légère, leur style en effet est plutôt basé sur la variété des astuces que sur le côté "immersif" qu'on peut avoir sur des chasses thématiques avec beaucoup de recherche. Et c'est aussi vrai que lesdites recherches, quand il y en a, sont au service de l'astuce et non l'inverse, dans le sens où on n'a pas forcément besoin de s'intéresser au contenu lui-même, car l'énigme ne nécessite que de repérer certains détails et non d'appréhender l'ensemble.

À mon avis, l'aspect ludique n'y perd pas nécessairement. Mais pour les joueurs et joueuses qui aiment faire des chasses comme on lit des romans, le plaisir de se laisser emporter et bercer par l'histoire, ou de visiter un univers, n'y est pas.
Leur précédente chasse était un peu différente sur ce plan, puisqu'elle était incluse dans une bande dessinée (que je n'ai pas eu le loisir de lire, ayant découvert son existence bien après la fin de la chasse) qui ajoutait donc une dimension narrative au jeu. C'est sûr que le format de la Toile, qui tenait entièrement dans une image, se prêtait peu aux fioritures scénaristiques... mais c'est une remarque très intéressante.

Merci d'avoir répondu Smile
Et bonne continuation pour ton blog... et la chasse évidemment !
Répondre


Atteindre :