Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Méthodologie chasse
#1
Comment vous y prenez-vous pour avancer sur la Chouette?

Des exemples, en ce qui me concerne :
- Tout reprendre depuis le début
- Un jour = une énigme
- Uniquement les textes
- Uniquement les visuels
- Lire des hypothèses d'autres joueurs, inclus la lecture des forums et Facebook
- Lecture de Madits sur un élément spécifique etc.
Répondre
#2
Ok sauf n°1, 2 et surtout 4
Répondre
#3
1. Recommencer, c'est toujours acceptable à condition d'en tirer du positif. Si c'est pour remettre Bourges en question ou pou résoudre la charade de la 470 pour la cinquantième fois, ça manque d'intérêt. Mais je conçois que certains aient besoin de tout cramer et reprendre à zéro (comme dirait Léodagan). Par contre ça fait perdre pas mal de temps. Après, certains diront qu'au bout de 27 ans on est plus à ça près, on ne peut pas leur donner tort...
2. Je suis d'accord avec @lolo34 pour dire non, un jour c'est beaucoup trop peu pour avoir un raisonnement profond sur une énigme. Il faut laisser le temps au cerveau de travailler, en une journée on ne fait que balayer des choses superficielles. Et ce qui me gêne, c'est que cette méthode compartimente les énigmes. A mon avis, elles doivent être travaillées ensemble, ou du moins en regard les unes des autres.
3/4. Enigme = Texte + visuel + titre, c'est un peu dangereux de séparer les éléments. Mais pourquoi pas, si c'est pour travailler sur un élément en particulier. Je pense notamment au texte de la 520 qui reste assez énigmatique, ou celui de la 420 où je pense qu'il y a quelque chose à tirer.
5. Bien sûr, et toujours avec un oeil critique ! Par contre Facebook je déconseille, on y trouve n'importe quoi sauf des trucs intéressants sur la Chouette...
6. Oui, oui, re-oui, et re-oui derrière. Les madits c'est fondamental, il faut faire le tri dedans, mais on n'y échappe pas. Et l'approche par concept plutôt que par énigme est tout aussi intéressante. Personnellement, j'utilise rarement les madits pour confirmer quelque chose, mais souvent pour éliminer une piste.
Répondre


Atteindre :