Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
La gaité ardéchoise
#1
L’épée dans le rocher n’est pas Durandal, elle est ardéchoise et le rocher affole l’aiguille ... façon Bermudes

Explication 

L’épée est Joyeuse, en rapport avec la commune ardéchoise. Selon la légende Charlemagne y aurait perdu son épée qui fut ensuite retrouvée 

Cette épée qui servira aux sacres des rois à Reims ... et sur l’alignement Joyeuse Reims se trouve le mont Gerbier de Jonc qui fait partie du triangle de la Burle ... le triangle des Bermudes français qui concentre de nombreux crash mystérieux... il y a des forces magnétiques qui affolent les boussoles dans cette zone ... je le sais car j’y habite
Répondre
#2
Shy L' énigme ne dit-elle pas PAR L' OUVERTURE ? Ca fait un sacré détour!
Répondre
#3
   

A Roncevaux (col du Somport) ... on voit bien la lumière (cathédrale de Reims) par l’ouverture (Bourges)

A Joyeuse (épée) on voit bien la lumière (cathédrale de Reims) par le rocher (mont gerbier de Jonc)
Répondre
#4
Le hic vient, amha, de considérer Joyeuse (le lieu) et le mont gerbier de jonc ( le lieu) en 470 alors qu'il n'y a qu'un lieu : la destination ( mon tout) à retenir pour voir la lumière en 470
NB: j'en parle d'autant plus facilement que j'étais tenté moi aussi de rajouter des lieux à la 470 mais je pense que c'était une erreur.
Répondre
#5
(2020-11-27,08:46)leuc a écrit : Le hic vient, amha, de considérer Joyeuse (le lieu) et le mont gerbier de jonc ( le lieu) en 470 alors qu'il n'y a qu'un lieu : la destination ( mon tout) à retenir pour voir la lumière en 470
NB: j'en parle d'autant plus facilement que j'étais tenté moi aussi de rajouter des lieux à la 470 mais je pense que c'était une erreur.

je suis d'accord, et le second hic vient du CDC ...

Une autre petite alternative intéressante, je ne sais pas si c'est mon emménagement en Ardèche qui me fait insister sur Joyeuse, je dois être converti  Tongue

   

Petit préalable

La bataille de Roncevaux aurait pu se dérouler dans la vallée de Hecho, plus précisément à Selva de Oza, au lieu dit « la Corona de los Muertos ».
A cet endroit se trouve en plein bois un important gisement mégalithique comprenant plus d’une centaine de cercles de pierre. Les premières fouilles réalisées ont permis de mettre à jour des armes médiévales. Il s’est donc passé quelque chose à cet endroit.
Par ailleurs, le site de Selva de Oza est tout à fait propice à une embuscade. Le défilé de la Boca del Infierno située en aval est un vrai coupe-gorge n’offrant aucune possibilité de retraite. Quelques hommes peuvent suffire à fermer la souricière à ses deux extrémités.
Selva de Oza se trouve également sur le tracé d’une importante voie romaine reliant Lescar, capitale du Béarn, à Saragosse via le col de Pau, Lescun, la vallée d’Aspe et Oloron. La chute de l’empire romain n’est pas si vielle et le « réseau routier » est encore en usage.
Elle aurait pu tout à fait être emprunté par Charlemagne et son armée d’autant qu’aucune voie romaine d’importance ne passe par Ibañeta. La route actuelle a été tracée en 1881.


On part de ce point, et de là nous pouvons avoir deux directions, celle qui passe par l'ouverture et celle qui est le bon chemin. 

Celle qui passe par l'ouverture, nous amène à Reims (la lumière divine qui sacre les rois) et nous mène aussi dans les méandres des Ardennes, à Achamps où se trouve un rocher lancé sur Rolland par le diable himself. Ce serait notre DCA. En tracant son orthogonale passant par Carignan, on trouve une intersection à proximité de Rewez, qui nous permettra de trouver, 185 km plus loin, Saint Nicolas de Port !!! 

Par contre, si l'on s'intéresse au bon chemin, qui passe par la bonne épée, Joyeuse, on coupera plus tard, la flèche d'Apollon, sur les sources de l'ARC ... deux flèches menant à un même arc ... 
Répondre


Atteindre :