Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 3 (2 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Nef encalminée = navire noir perché ?
#11
Pour moi, Nef encalminée => navire noir perché.
Plusieurs interpréations peuvent être faites de l'énigme et des is, j'ai plusieurs endroits où pourrait aboutir le tanpr.
Seule la ville de Tonnerre me permet de trouver quelque chose de cohérent en ce qui concerne la nef, le nnp et la clef cachée.

Donc, si l'on arrive à Tonnerre en 560,

Pensez-vous que
- la nef pourrait être l'église Saint Pierre qui domine la ville et non l'hôtel Dieu? (Eglise Saint Pierre) (vue aérienne)
- le navire noir serait l'orgue de Jehan Gros de 1610? (Orgue)
- la clef serait les 6 dates inscrites? (Clef) (et non cette clef)
[url=http://www.petit-patrimoine.com/photos_pp/photo_pp_final/thumbs/sem_2012_2/89418_7_photo3_g.jpg][/url]
PS: Je ne parviens pas à trouver ces dates. Tout ce que je peux lire sur la photo est 1610, 1675 ,17?? ,17??, 1817, 1856.
Si quelqu'un connait ces 6 dates, je suis preneur! Smile
Répondre
#12
(2019-01-16,10:48)Fazerty a écrit : Pour moi, Nef encalminée => navire noir perché.
Plusieurs interpréations peuvent être faites de l'énigme et des is, j'ai plusieurs endroits où pourrait aboutir le tanpr.
Seule la ville de Tonnerre me permet de trouver quelque chose de cohérent en ce qui concerne la nef, le nnp et la clef cachée.

Donc, si l'on arrive à Tonnerre en 560,

Pensez-vous que
- la nef pourrait être l'église Saint Pierre qui domine la ville et non l'hôtel Dieu? (Eglise Saint Pierre) (vue aérienne)
- le navire noir serait l'orgue de Jehan Gros de 1610? (Orgue)
- la clef serait les 6 dates inscrites? (Clef) (et non cette clef)
[url=http://www.petit-patrimoine.com/photos_pp/photo_pp_final/thumbs/sem_2012_2/89418_7_photo3_g.jpg][/url]
PS: Je ne parviens pas à trouver ces dates. Tout ce que je peux lire sur la photo est 1610, 1675 ,17?? ,17??, 1817, 1856.
Si quelqu'un connait ces 6 dates, je suis preneur! Smile

La Nef est dans un lieu mais n'est pas un lieu : Une église est un lieu donc ..........
Répondre
#13
Une église est un édifice, ce n'est pas un lieu.
Répondre
#14
Question de point de vue ….
Mais l'expression "Lieu de culte" est fortement répendue.

Amitié
Répondre
#15
Si l'église Saint-Martin est située Place du Marché de la ville Parcheznous, Parcheznous est le lieu, Place du Marché est la localisation précise à l'intérieur du lieu et l'église Saint-Martin est un édifice, une entité parmi d'autres dans ce lieu. Ce n'est pas ma nomenclature mais celle de MV.

Par contre je te rejoindrais si la nef encalminée était par exemple un Ballon d'Alsace, là c'est clairement un lieu. De plus ce ne serait plus un terme descriptif mais une astuce avec aéronef.
Répondre
#16
(2018-09-29,15:35)zarquos a écrit : Si une énigme nous disait "LA CLE DU MYSTERE SE CACHE SUR UNE DAME DE FER", ça ne voudrait pas dire qu'on connaît déjà la clé du mystère, ni qu'il existe plusieurs dames de fer, c'est simplement la tournure de phrase qui convient le mieux.

Le schéma logique c'est nnp -> clef -> nef encalminée, avec nnp = nef encalminée ça devient une boucle fermée, c'est idéal pour tourner en rond.

Pour moi le rapprochement navire / nef sert surtout à soutenir la fausse piste daboïste où le rocher de Dabo et la Chapelle Saint-Léon se confondent.

je suis d'accord avec le schema logique nnp -> clef -> nef encalminée mais sur l'exemple de la dame de fer (comme avec NNP d'ailleurs), certes rien ne dit qu'il existe plusieurs dames de fer mais l'inverse non, il pourrait très bien y en avoir plusieurs mais une seule porterait LA CLE. Et le fait que plusieurs dames de fer existent justifierait au moins l'usage de l'article indéfini 
C'est assez rare pour etre signifiant, non?  : il n'est pas question de trouver UNE nef ou UNE saqc; a chaque fois qu'il qu'il y a un concept à trouver l'article défini est utilisé.
Répondre
#17
(2019-01-27,20:33)zarquos a écrit : Ce n'est pas ma nomenclature mais celle de MV.

Salut Zarquos, je suis intrigué (et très intéressé) par cette affirmation. Est-ce que tu as des madits là-dessus ?
Répondre
#18
Question philosophique concernant ce Madit :


Citation :QUESTION No 23 DU 2000-05-11
----------
TITRE: ALORS : PROBAS !!
----------
Y'A T'IL UNE ETAPE IMPORTANTE A FRANCHIR ET MAITRISER , LORS DE LA PHASE DE TACE DU TRAIT A NE PAS REGRETTER, NEF DENICH EE ET PARCOURS MENANT A CETTE DERNIERE M AITRISES ? EN CLAIR, FAUT-IL "DECOUVRIR" AUTRE CHOS E POUR TEMINER LA 560 EN BONNE ET DUE FO RME ?. MRC JOHN
----------
LA SEULE REPONSE QUE JE PUISSE DIRE EST QUE LA NEF EST LA DERNIERE CHOSE A decou vrir DANS CETTE ENIGME, ET LE TRACAGE DE TRAIT, LA DERNIERE CHOSE a faire. AMITIES -- MAX


Comment est-il possible de découvrir quelque chose qui nécessite, pour être découvert, de tirer un trait entre ce lieu et l'ouverture ? En disant cela, Max indique clairement que la NEF ne peut pas être connue avant cette énigme, et nous n'avons pas le paramètre en main pour tirer le trait.

Si quelqu'un peut m'expliquer ce paradoxe de l’œuf et la poule, je suis preneur.

Partant de ce constat j'essaie de raisonner par l'absurde, je m'interroge de fait sur ce fameux TANPR. Si ce TANPR je ne dois pas le regretter, c'est qu'il est important. La déduction la plus simple, c'est que ce TANPR me révèle cette fameuse NEF. Mais pour que ce TANPR me révèle la NEF, si je n'ai pas le point d'arrivée, pour tracer un trait à ne pas regretter, je dois forcément disposer des 2 autres points : l'Ouverture et le point de départ du trait.

Arrive alors la nouvelle question qui tue : Comment connaître le point de départ du trait ?

J'ai toujours supposé jusqu'à présent que la NEF était identifiable d'une manière ou d'une autre (et que je n'arrivais pas à percer ce mystère), mais est-ce qu'il ne faudrait pas plutôt valider le point de départ du trait ? De cette manière, la NEF se découvre à l'issue du trait.

Le seul moyen de s'avoir où s'arrêter est donc de lever le mystère sur l'IS des 3 RDV en mer cantabrique. Si je lève le doute quant à la réunion des 2 premiers traits, je peux donc tracer mon 3ème trait à partir de ce point de départ et de son ouverture, et ainsi "révéler" cette NEF.

Bon, je retourne prendre un aspirine, j'ai mal au crâne Tongue
Répondre
#19
La bonne chronologie est effectivement tracer le trait (dernière chose à faire) >> trouver la nef encalminée (dernière chose à trouver).

Une autre façon de le dire : trouver la nef est la dernière chose à faire dans la 560 :

Citation :QUESTION No 46 DU 1996-09-04
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: NEF
VS DITES QUE LA NEF EST LA DERNIERE CHOS E A TROUVER EN 560. EST-CE LA MEME CHOSE QUE : LA DERNIERE CHOSE A FAIRE EN 560 EST TROUVER LA NEF ? MERCI. AL 'WARNER' CAB
--------------------------------------------------------------------------------
OUI. AMITIES -- MAX

C'est là que ça devient intéressant car si on se contente de la lecture de l'énigme on a un trait qui relie l'ouverture et la nef, donc 2 éléments déjà connus, alors qu'en réalité seule l'ouverture est connue. Et c'est pire que ça puisque l'ouverture est un pâté donc elle ne suffit pas à fournir un deuxième point précis.

Dans ma piste le tanpr relie l'ouverture et la nef, mais il se trace à partir de 2 points précis qui ne sont ni l'ouverture ni la nef ^^
Il y a donc un décalage entre la lecture apparente de l'énigme et les méthodes de décryptage qui fonctionnent complètement autrement, un décalage qui laisse de la place aux astuces...
Répondre
#20
(2020-06-01,13:46)Sh4dw0lf a écrit : Question philosophique concernant ce Madit :


Citation :QUESTION No 23 DU 2000-05-11
----------
TITRE: ALORS : PROBAS !!
----------
Y'A T'IL UNE ETAPE IMPORTANTE A FRANCHIR ET MAITRISER , LORS DE LA PHASE DE TACE DU TRAIT A NE PAS REGRETTER, NEF DENICH EE ET PARCOURS MENANT A CETTE DERNIERE M AITRISES ? EN CLAIR, FAUT-IL "DECOUVRIR" AUTRE CHOS E POUR TEMINER LA 560 EN BONNE ET DUE FO RME ?. MRC JOHN
----------
LA SEULE REPONSE QUE JE PUISSE DIRE EST QUE LA NEF EST LA DERNIERE CHOSE A decou vrir DANS CETTE ENIGME, ET LE TRACAGE DE TRAIT, LA DERNIERE CHOSE a faire. AMITIES -- MAX


Comment est-il possible de découvrir quelque chose qui nécessite, pour être découvert, de tirer un trait entre ce lieu et l'ouverture ? En disant cela, Max indique clairement que la NEF ne peut pas être connue avant cette énigme, et nous n'avons pas le paramètre en main pour tirer le trait.

Si quelqu'un peut m'expliquer ce paradoxe de l’œuf et la poule, je suis preneur.

Partant de ce constat j'essaie de raisonner par l'absurde, je m'interroge de fait sur ce fameux TANPR. Si ce TANPR je ne dois pas le regretter, c'est qu'il est important. La déduction la plus simple, c'est que ce TANPR me révèle cette fameuse NEF. Mais pour que ce TANPR me révèle la NEF, si je n'ai pas le point d'arrivée, pour tracer un trait à ne pas regretter, je dois forcément disposer des 2 autres points : l'Ouverture et le point de départ du trait.

Arrive alors la nouvelle question qui tue : Comment connaître le point de départ du trait ?

J'ai toujours supposé jusqu'à présent que la NEF était identifiable d'une manière ou d'une autre (et que je n'arrivais pas à percer ce mystère), mais est-ce qu'il ne faudrait pas plutôt valider le point de départ du trait ? De cette manière, la NEF se découvre à l'issue du trait.

Le seul moyen de s'avoir où s'arrêter est donc de lever le mystère sur l'IS des 3 RDV en mer cantabrique. Si je lève le doute quant à la réunion des 2 premiers traits, je peux donc tracer mon 3ème trait à partir de ce point de départ et de son ouverture, et ainsi "révéler" cette NEF.

Bon, je retourne prendre un aspirine, j'ai mal au crâne Tongue

je t'explique mon idée: tu traces ton dernier trait entre l'ouverture et le lieu ou tu vois par l'ouverture la lumière céleste, puis sur ce trait tu découvres.. une nef encalminée, il faut être astucieux;
Répondre


Atteindre :