Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Point de grammaire
#11
Je me permets de revenir sur le message de Puymasit qui dit
 
"…la seule information concrète que l'on peut retirer de cette phrase c'est qu'ils ne sont pas alignés..."
 
Je ne serais pas si affirmatif car on sait bien que Max met des pièges dans le livre. Même dans la 11e énigme. 
Il peut y avoir trois lectures ici, et trois types d'intervalles.  
Prenons le cas le plus simple que tout le monde considère :  
ce sont deux intervalles physiques = les deux espaces entre les EUX.
On les verrait si les S étaient à l'IGN. Anagramme assez simple et qui dit tout simplement que les S n'étaient pas tous indiqués sur la carte en 1993. On remarquera cependant dans l'anagramme précédente que l'accent aigu du é est devenu accent grave du à. C'est une faute. Tolérable ? je ne sais pas…
Mais si on l’accepte alors les EUX peuvent très bien être déjà alignés, mais pas sur la carte. Et ça change pas mal la donne.  

PS. ensuite j'arrête. Je monopolise le forum aujourd'hui et mes messages sont infiniment trop longs. Désolé ! 
Répondre
#12
Tu as raison de mettre un bémol.

En effet, on peut imaginer des trucs tordus.

Par exemple : 3 sentinelles alignées sur le terrain, représentant trois personnalités qui elles ne seraient pas alignées.

Encore un exemple totalement fantaisiste : 3 statues de rois Charles, Charles IV, Charles V et Charles VI.
V et VI sont de la même lignée et se succède directement. Pas Charles IV...

On peut avoir un texte de 650 qui joue sur plusieurs tableaux (physique sur le terrain et/ou la carte plus autre chose...).

Posts trop long et trop nombreux ?

Pourquoi ?

@+
Répondre
#13
D’après moi, la subtilité de la formulation influence ce vers quoi on doit porter notre attention, dans la configuration où ils ne sont pas alignés (qui est la bonne configuration, bien sûr).

La différence est assez importante.

Si l’on dit : « Entre eux, il y aurait deux intervalles », on cherche alors ce qu’il y a entre eux. Et ce qu’il y a entre eux, c’est : l’aire du triangle.

Si l’on dit : « Entre eux, il n’y aurait que deux intervalles », on cherche alors les intervalles qu’il y a entre eux. Les intervalles qu’il y a entre eux sont les trois côtés du triangle.

Et c’est à priori assez important à comprendre, pour débuter la 520, je pense. À moins que je me sois gourré (mais sur le début, je ne pense vraiment pas ; sur la fin, je pense depuis hier que je suis tombé la tête la première – le reste ayant suivi sans résistance – dans le fameux piège). Car la 520 semble assez free style, sans même parler de sa genèse !
Répondre


Atteindre :