Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
La précision de l'ortho
#11
Pour en revenir à la précision de l'ortho, j'ai toujours adoré cette histoire d'hygrométrie du papier.

Vous savez bien, il s'agit de cette capacité de déplacement façon particule de mécanique quantique qui permet de donner à une ligne droite la forme d'une épingle à cheveux.

Ca me rappelle aussi une vidéo de vulgarisation scientifique sur la relativité où on nous expliquait que, si la terre semble tourner autour du soleil, c'est qu'en réalité elle se déplace en ligne droite dans un espace temps modelé par la gravité.

Bref, la gravité des énigmes modifie l'espace temps de la 989.

En conséquence, les alignements et autres orthos tordues d'Orval doivent nous servir de référence du jusqu'où on peut aller trop loin dans la distorsion.

A ce titre, l'angle RBC->Dabo est acceptable. Surtout pour une FP :O)

Sur de grandes distances, 4 à 5 mm d'écart ne doit pas être rédhibitoire si la méthode et les astuces tiennent la route.

@+
Répondre
#12
D’où l’intérêt de relier la découverte cartographique au contexte de l’énigme. Et c’est là toute la difficulté car la chasse aborde un univers tellement ouvert que tout peut se raccrocher comme les wagons d’un trait hétéroclite
Répondre


Atteindre :