Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
La 470 pour les nuls
#31
(2021-03-07,13:43)Askillex a écrit : Et si c’était tout simplement pour nous indiquer de bien prendre le centre de Bourges pour les applications cartographiques impliquant cette ville ? 

Tout comme pour Cherbourg dont il faut considérer le port dans une énigme où il nous faut prendre la mer ... 

Ce coeur de Bourges, sorte de Coeur dans un Coeur, nous donne la précision nécessaire aux tracés et la véritable ouverture précise du sténopé

Non, les madits indiquent que l'ouverture n'est pas un instrument de précision et qu'il n'a pas vocation à être précisé dans le jeu.
C'est d'ailleurs pour cette raison à mon sens que les traits passant par Bourges sont définis par d'autres lieux.
#32
Euh les gars, je suis une femme!! Big Grin
#33
L'histoire de "Max n'est pas un scientifique" c'est vite plié non seulement à cause des énigmes 600 et 420 qui font largement appel à des connaissances scientifiques. Et je ne parle même pas de Malbrouck.... Le coup de la longueur de l'ombre avec les données des éphémérides alors là pour un non scientifique c'est le pompon!!
#34
(2021-03-07,12:28)arbo a écrit : "Je suis pleinement d'accord avec Ginemere quand il suggère que le titre de la 470 est quasiment une définition du barycentre. La flèche évoque en effet la flèche d'un vecteur et le cœur, le barycentre. 
Marvinclay"

La 470 parle d'une flèche qui vise le coeur, or la représentation usuelle montre plutôt une flèche (vecteur poids, P=mg) partant du centre de gravité G, et non l'inverse.

Sauf si on considère cette phrase comme une association d'idée mettant en relation une flèche de visée et d'un coeur et non comme une description "physique" d'une flèche en train de viser en direction d'un coeur. Je veux dire par là qu'on est pas forcément obligés de prendre cette phrase stricto sensus.

Je prends l'exemple de "réflexion fille de méditation" dans Orval. Il ne s'agissait pas de chercher une maman et sa fille. Bon c'est pas précisément le même genre d'image mais j'aime à penser que Max est le roi de la métaphore et figure de style en tout genre. Il serait bien du genre à dire "pilotis de locomotion" à la place de jambes ou "pavillons de réception" pour oreilles.

Alors bien sûr si on fait un micro-trottoir et qu'on demande aux passants à quoi ils pensent en lisant "ce n'est le bon chemin que si la flèche vise le coeur" ils vont presque tous répondre "l'amour". Raison pour laquelle je n'ai pas cette signification dans ma piste. Je peux me tromper mais même si je suis sûre que les solutions sont diablement simples, elles ne sont pas dénuées d'astuces.
Je reprends mon exemple de devinette avec le type qui conduit sa voitures phares éteints, sur une route dont les réverbères sont tous éteints et qui parvient à éviter le lapin qui traverse la route. Comment a t-il fait? La solution est d'une simplicité enfantine  : il faut jour. Et pourtant, 90% des gens ne trouvent pas et cherchent des explications farfelues car ils interprètent "il fait nuit" du fait de la mention des phares et des éclairages éteints, alors qu'il n'a jamais été dit dans la devinette qu'il faisait nuit... Tongue
#35
(2021-03-07,14:04)gimemere. a écrit : Alors bien sûr si on fait un micro-trottoir et qu'on demande aux passants à quoi ils pensent en lisant "ce n'est le bon chemin que si la flèche vise le coeur" ils vont presque tous répondre "l'amour.

Même en pensant au terme "centre", personne ne penserait spontanément au barycentre.
Seule l'énigme suivante y fait éventuellement penser.
Donc une révélation en marche arrière, ce n'est guère probant. Et d'un opportunisme qui me laisse songeur.
#36
En 470 tu n'a pas le barycentre, tu peux juste y penser, tout comme tu peux avoir une idée de la lumière dès la 530.
En 470 tu as le CENTRE.
On ne sait pas en quoi la flèche vise le coeur en 470, on le comprend après, en 580, quand on découvre le barycentre.
#37
(2021-03-07,13:56)gimemere a écrit : L'histoire de "Max n'est pas un scientifique" c'est vite plié non seulement à cause des énigmes 600 et 420 qui font largement appel à des connaissances scientifiques. Et je ne parle même pas de Malbrouck.... Le coup de la longueur de l'ombre avec les données des éphémérides alors là pour un non scientifique c'est le pompon!!

L'énigme de Malbrouck créée par Max (Phil l'a confirmé) est complètement pourrie d'un point de vue scientifique : calculer la longueur d'une ombre sans tenir compte de l'altitude de l'observateur est une aberration.

Qu'on ne me reparle plus de cette énigme comme d'une référence "scientifique" de l'auteur : c'est de la merde !

GTI
Va comprendre, Charles !
#38
(2021-03-07,13:19)zarquos a écrit : Le centre dans la 470 est une notion bien précise, on s'intéresse au centre géographique de la France.
Dans le CDC v1 c'est même très explicite : un coq symbolisant la France et mille lieues = milieu.

Donc non ce n'est pas parce qu'il y a "cœur" en clair dans le texte que ça élimine la clé de passage centre / milieu, loin s'en faut.

Justement, je ne vois pas comment la clé "centre de la France" devrait nous conduire à un barycentre pondéré... Après c'est sur que si on considère qu'une clé peut être n'importe quel point commun (ici la notion de "centre") entre n'importe quel élément d'une énigme et de la suivante, tout est possible... Le problème c'est qu'on peut trouver des dizaines de trucs par énigme qui ont un lien avec une solution possible ou totalement farfelue de l'énigme suivante. Avec des notions comme "centre", ou par exemple "début", "fin", "nombre","chiffre", bref des trucs complètement banals dans une chasse au trésor, il y aura toujours plein de clés de passage potentielles auxquelles se raccrocher, mais peut-être pas la bonne.
#39
(2021-03-07,17:30)Grégoire de la Tour d\ivoire a écrit :
(2021-03-07,13:56)gimemere a écrit : L'histoire de "Max n'est pas un scientifique" c'est vite plié non seulement à cause des énigmes 600 et 420 qui font largement appel à des connaissances scientifiques. Et je ne parle même pas de Malbrouck.... Le coup de la longueur de l'ombre avec les données des éphémérides alors là pour un non scientifique c'est le pompon!!

L'énigme de Malbrouck créée par Max (Phil l'a confirmé) est complètement pourrie d'un point de vue scientifique : calculer la longueur d'une ombre sans tenir compte de l'altitude de l'observateur est une aberration.

Qu'on ne me reparle plus de cette énigme comme d'une référence "scientifique" de l'auteur : c'est de la merde !

GTI

C'est pas parce qu'elle est pourrie qu'elle n'est pas de nature "scientifique".
Je suis la première à dire que la chouette me semble basée sur les tournures littéraires, figures de style, manipulation du sens des mots, etc. Mais de là à rejeter la moindre touche scientifique, c'est absurde, surtout quand on doit se servir du tableau périodique des éléments, du jour sidéral, de la vitesse de la lumière, de la période de révolution des planètes, etc.

Mais je suis d'accord, cette énigme c'est de la merde! D'ailleurs j'ai jamais réussi à trouver le résultat final, et pourtant j'ai fait les calculs sur le site de l'IMCCE Confused
#40
(2021-03-07,18:25)zarquos a écrit :
(2021-03-07,17:40)crew a écrit : Justement, je ne vois pas comment la clé "centre de la France" devrait nous conduire à un barycentre pondéré... Après c'est sur que si on considère qu'une clé peut être n'importe quel point commun (ici la notion de "centre") entre n'importe quel élément d'une énigme et de la suivante, tout est possible... Le problème c'est qu'on peut trouver des dizaines de trucs par énigme qui ont un lien avec une solution possible ou totalement farfelue de l'énigme suivante. Avec des notions comme "centre", ou par exemple "début", "fin", "nombre","chiffre", bref des trucs complètement banals dans une chasse au trésor, il y aura toujours plein de clés de passage potentielles auxquelles se raccrocher, mais peut-être pas la bonne.

J'ai vraiment l'impression de parler dans le vide en ce moment, il est temps pour moi de faire une pause Sad

Tu n'es pas seul Zarquos!!!
J'ai la même impression, je te rassure! Tongue


Atteindre :