Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Hors énigmes
#11
(2021-03-14,18:56)Egide a écrit : Un madit laisse entendre que le passage en revue des sentinelles pourrait être du genre "lien inter-énigme" 650/520 :


QUESTION No 43 DU 1996-12-17
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: G 650 2
DOIT ON PASSER EN REVUE LES SENTINELLES DANS LA 650 ? OU PLUS TARD ?? AMITIES GIRO
--------------------------------------------------------------------------------
AU MOINS DANS LA 650. OU ALORS DANS LA SUIVANTE. (LE PASSAGE EN REVUE SE SI- TUANT A LA FIN DE LA 650, QUI PEUT D'UNE CERTAINE MANIERE SE CONFONDRE AVEC LE DEBUT DE LA SUIVANTE.) AMITIES -- MAX

D'un autre point de vue, on pourrait aussi dire que le PER est la clé de passage... J'ai l'impression que ces concepts, "clé de passage" et "travail hors énigme", sont quand même très proches.

Tout à fait d'accord, et tout ce qui va en faveur d'une méta-énigme 650 / 520 :
- Le fait que la solution de la 650 soit indispensable en 520 (cf synthèse Fig Mag), ce qui est en général le signe d'énigmes qui fusionnent.
- "QUAND TOUT EST RELEVE LA TERRE S'OUVRE".
- La veuve typographique en haut du texte de la 520 qui permet de lire "DATE" par acrostiche.
- L'insistance de MV à dire qu'on a la zone à l'issue de la 11ème énigme (et non pas la 11ème énigme donne la zone), comme si l'énigme 650 permettait déjà d'en avoir une idée.
Répondre
#12
Egide
J'ai l'impression que ces concepts, "clé de passage" et "travail hors énigme", sont quand même très proches.

+1
Si quelque chose s'est passé entre deux énigmes, on le déduit grâce à notre décryptage de l'énigme en cours et grâce à ce qu'on a trouvé dans l'énigme précédente. Il s'agit donc d'un lien entre les deux énigmes, ce qui colle complètement avec le concept de clé de passage.
Répondre
#13
(2021-03-14,19:14)zarquos a écrit : Tout à fait d'accord, et tout ce qui va en faveur d'une méta-énigme 650 / 520 :
- Le fait que la solution de la 650 soit indispensable en 520 (cf synthèse Fig Mag), ce qui est en général le signe d'énigmes qui fusionnent.

Là je suis un peu moins d'accord. Personnellement je ne fais pas de lien entre une clé de passage indispensable et des énigmes qui fusionnent. Pour moi, deux énigmes qui fusionnent signifie que leurs solutions fusionnent pour en donner une seule. Mais on peut tout à fait avoir une énigme qui donne une solution + une clé de passage indispensable pour casser la suivante.

Un exemple d'énigmes qui fusionnent :
La solution de la 600 donne "La clef se cache sur un navire noir perché".
La 500 nous permet de trouver le NNP et donc de trouver la clef qui s'y cache.
Les deux énigmes fusionnent pour ne donner qu'une solution : la clef qu'on identifie sur le NNP.

Un exemple de clé de passage indispensable sans qu'il y ait fusion des solutions :
La solution de la B est indispensable pour continuer correctement le jeu, pourtant sa solution ne fusionne pas avec la 530, dans le sens où une fois la 530 trouvée, on ne peut pas oublier la solution de la B, c'est à dire l'ordre des énigmes.
Répondre
#14
(2021-03-14,18:56)Egide a écrit : D'un autre point de vue, on pourrait aussi dire que le PER est la clé de passage... 
Vu qu'il n'y a qu'une clé de passage entre deux énigmes, que toutes les solutions ont pour but de nous permettre de trouver la zone et que la suivante donne la zone, la clé 650/520 est forcément la solution de la 650. 
PER --> Solution = clé de passage
Répondre
#15
(2021-03-14,19:14)zarquos a écrit : Tout à fait d'accord, et tout ce qui va en faveur d'une méta-énigme 650 / 520 :
- Le fait que la solution de la 650 soit indispensable en 520 (cf synthèse Fig Mag), ce qui est en général le signe d'énigmes qui fusionnent. […]
- L'insistance de MV à dire qu'on a la zone à l'issue de la 11ème énigme (et non pas la 11ème énigme donne la zone), comme si l'énigme 650 permettait déjà d'en avoir une idée.

La zone semble en effet être déterminée par le parcours effectué en 650 et 520. En revanche, le fait que le décryptage de la 520 requière la solution de l’énigme précédente n’est pas propre à cette énigme ; c’est le cas pour la 650, la 560, la 420, la 500, etc. Dans le cas qui nous occupe, et si ma solution est la bonne, la 650 donne le lieu de départ de la 520 et permet d’avoir les « eux » au complet (pour pouvoir faire, bien entendu, une bonne omelette).
Répondre
#16
(2021-03-14,20:12)crew a écrit : Egide
J'ai l'impression que ces concepts, "clé de passage" et "travail hors énigme", sont quand même très proches.

+1
Si quelque chose s'est passé entre deux énigmes, on le déduit grâce à notre décryptage de l'énigme en cours et grâce à ce qu'on a trouvé dans l'énigme précédente. Il s'agit donc d'un lien entre les deux énigmes, ce qui colle complètement avec le concept de clé de passage.

Je vois les choses à l'opposée : pour moi, jusqu'à la 420* et à l'exception de la 530, les énigmes ont toujours donné deux choses. L'une des deux est la clé de passage qui ne sert qu'à faire le lien avec la suivante et n'a pas vraiment d'autre utilité que de confirmer qu'on est sur le bon chemin. L'autre est la solution de l'énigme elle-même, quelque chose à intégrer avec les solutions des énigmes précédentes ou à mettre dans notre trousseau pour plus tard. Les fausses pistes se fondent souvent sur le fait de prendre comme solution ce qui n'est en fait que la clé de passage, la solution demandant un travail plus difficile. Au delà de la simple exploitation des solutions précédentes pour trouver la solution d'une énigme, on a aussi le cas de figure où une solution doit s'intégrer avec les solutions précédentes pour révéler** quelque chose de nouveau. C'est dans ce cas qu'on a un "entre les énigmes". Ou plus exactement, on a un "entre les énigmes" quand ce truc nouveau est nécessaire pour l'énigme suivante, sinon on peut le faire plus tard. C'est en cela que c'est très différent des clés de passage.

* Parce que la 420 est l'énigme sur laquelle je suis en ce moment, pas parce que ça change après.
** Et pas "relever", hein Zarquos ;-)
Répondre
#17
(2021-03-14,16:26)Egide a écrit : Si Max parle de ce qui se passe entre la 780 et la 470, c'est sans doute essentiellement pour faire comprendre au joueur que cela ne se passe ni en 780, ni en 470, ce qui peu sembler être une tautologie, mais qui signifie que ce CDD n'est pas un élément à décrypter. En 470, finalement, on ne fait que constater qu'on a (ou que le PI a) effectivement bifurqué vers la destination. 
Non le CDD est logique et n'est pas qu'un simple constat. 

QR48 du 19/03/97 TITRE: VIRAGE DANGEREUX
CHER MAX, EST-CE QUE LE FAIT D'ALLER DIRECTEMENT, CAD SANS ETAPE, A LA DESTINATION DE L'ENIGME SUIVANTE EST COMPATIBLE AVEC UN CHANGEMENT DE DIRECTION ? SI OUI, TOUT SE FAISANT EN LIGNE DROITE DANS LE JEU, CE CHANGEMENT NE PEUT AVOIR LIEU QU 'ENTRE LES 2 EIGMES, N'EST-IL-PAS ? MERCI, AMITIES.
----------------------------
VOUS ME DEMANDEZ DE VALIDER UNE HYPOTHESE DE SOLUTION, CE QUE JE NE PUIS FAIRE. MAIS REFLECHISSEZ AVEC UN PEU DE RECUL, VOUS VERREZ QUE L'EXPLICATION EST TOUT CE QU'IL Y A DE PLUS LOGIQUE. AMITIES -- MAX

Un peu de réflexion entraîne une explication logique, ce qui bien au contraire se décrypte ou plutôt s'analyse.
"Les chouetteurs sont comme les chiffres ; ils n'acquièrent de valeur que par leur position."
Répondre
#18
On n'a pas les moyens de savoir que le PI va changer de direction avant la 470. On le constate à ce moment-là.

QUESTION No 16 DU 1999-11-03
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: 780 470
VS DITES QU'ENTRE 780 ET 470 IL SE PRODU IT UN CHANGEMENT DE DIRECTION. AI JE LES MOYENS EN FIN 780 DE COMPRENDRE POURQUO I? 2: OU BIEN JE CONSTATE SIMPLEMENT EN 470 QUE LE PERSONNAGE A CHANGE DE DIRECTION JE LE CONSTATE POINT C'ES CA?*
--------------------------------------------------------------------------------
2. AMITIES -- MAX

Mais en réfléchissant, on est censé comprendre la logique a posteriori.
Est-il logique de se retrouver à Roncevaux après avoir suivi le sud ?
Oui, si on considère la direction sud comme une direction générale. C'est ce que les madits incitent à penser, mais pas vraiment les énigmes.
Non, si on considère que cette direction sud pour arriver à Roncevaux est une grosse blague.
Répondre
#19
(2021-03-15,00:23)crew a écrit : On n'a pas les moyens de savoir que le PI va changer de direction avant la 470. On le constate à ce moment-là.

QUESTION No 16 DU 1999-11-03
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: 780 470
VS DITES QU'ENTRE 780 ET 470 IL SE PRODU IT UN CHANGEMENT DE DIRECTION. AI JE LES MOYENS EN FIN 780 DE COMPRENDRE POURQUO I? 2: OU BIEN JE CONSTATE SIMPLEMENT EN 470 QUE LE PERSONNAGE A CHANGE DE DIRECTION JE LE CONSTATE POINT C'ES CA?*
--------------------------------------------------------------------------------
2. AMITIES -- MAX

Mais en réfléchissant, on est censé comprendre la logique a posteriori.
Est-il logique de se retrouver à Roncevaux après avoir suivi le sud ?
Oui, si on considère la direction sud comme une direction générale. C'est ce que les madits incitent à penser, mais pas vraiment les énigmes.
Non, si on considère que cette direction sud pour arriver à Roncevaux est une grosse blague.
Attention à ce madit. Le questionneur ne laisse pas vraiment le choix à Max puisqu'il est impossible fin 780 de connaître à ce moment la destination et donc de prendre connaissance du CDD. La question est très mal posée. Il aurait fallu enlever le "en fin de 780".
"Les chouetteurs sont comme les chiffres ; ils n'acquièrent de valeur que par leur position."
Répondre
#20
@Zarquos

C'est la première fois que quelqu'un est "tout à fait d'accord" avec moi !
Répondre


Atteindre :