Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
zone et une carte
#1
Salut,
Je n'ai qu'une seule question concernant la zone. Une fois la zone trouvée, doit-elle être appliquée à la carte? En d'autres termes, la forme de la zone correspond-elle à une zone particulière sur une carte? 

Merci beaucoup
#2
Salut,

Max a au départ refusé de dire par quel moyen on obtenait la zone. Cependant, le temps passant, plusieurs madits ont confirmé que la zone était délimitée par liée à des traits.

En voici un, mais en cherchant, tu en trouveras plusieurs.

Citation :QUESTION No 01 DU 1998-03-09
----------
TITRE: LIMITES DE LA ZONE
----------
VOUS AVEZ DIT QUE LA ZONE POUVAIT LÉGÈREMENT VARIER. CELA EST-IL LE CAS SUR TOUTES SES LIMITES, OU PLUS PARTICULIÈREMENT SUR L'UN DES CÔTÉS ? ISABELLE 
----------
N'IMPORTE OÙ. ÇA DÉPEND DE LA PRÉCISION DE VOS PROPRES TRACÉS. AMITIÉS -- MAX

La solution à laquelle j’arrive valide le fait qu’il peut y avoir un léger flottement sur tous les côtés, puisqu’aucun sommet n’est matérialisé sur la carte : ils sont tous construits.

Édit : suite aux excellentes remarques de Chevechercher (voir les messages suivants), il est possible que la zone soit naturelle (et que les tracés ne servent qu’à la circonscrire). Ce qui fait que dans ce cas, cette zone pourrait apparaitre comme telle sur la seconde carte.
#3
Salut, petite question à la lecture de ta réponse, tu construis entièrement la zone en 520 ou tu finalises juste sa construction, c’est à dire que certains points ou traits sont déjà présents avant la 520 ?
#4
Salut, je finalise. J’ai d’ailleurs mis à jour très récemment ce post, en raison d’un nouvel élément que j’ai trouvé en 650 : https://www.zarquos.net/ultima-forsan/sh...9#pid29239.
#5
(2021-04-11,10:14)Becarre a écrit : Salut,

Max a au départ refusé de dire par quel moyen on obtenait la zone. Cependant, le temps passant, plusieurs madits ont confirmé que la zone était délimitée par des traits.

En voici un, mais en cherchant, tu en trouveras plusieurs.

Citation :QUESTION No 01 DU 1998-03-09
----------
TITRE: LIMITES DE LA ZONE
----------
VOUS AVEZ DIT QUE LA ZONE POUVAIT LÉGÈREMENT VARIER. CELA EST-IL LE CAS SUR TOUTES SES LIMITES, OU PLUS PARTICULIÈREMENT SUR L'UN DES CÔTÉS ? ISABELLE
----------
N'IMPORTE OÙ. ÇA DÉPEND DE LA PRÉCISION DE VOS PROPRES TRACÉS. AMITIÉS -- MAX

La solution à laquelle j’arrive valide le fait qu’il peut y avoir un léger flottement sur tous les côtés, puisqu’aucun sommet n’est matérialisé sur la carte : ils sont tous construits.

Oui, mais attention : "délimiter", ce n'est pas "tracer le contour de quelque chose", mais plus généralement "Circonscrire dans des limites nettement déterminées". Nos tracés délimitent la zone dans le sens qu'on doit trouver la zone à l'intérieur des limites fixées par nos tracés (qui peuvent varier), pas dans le sens que la forme de la zone est définie par nos tracés.

Donc une approche comme celle du Trésor d'Orval (par exemple) reste vraisemblable : il fallait tracer sur la carte un motif représentant un carré entouré de pointes de flèches pointant vers le centre du carré, et la zone était la Forêt de Saint-Gobain située dans ce carré.
#6
Les tracés sont bien les traits sur la carte.

Citation :QUESTION No 08 DU 2001-07-04

----------
TITRE: VARIATIONS 
----------
ON SAIT QUE LA ZONE VARIE QU'EN FONCTION DE L'EXACTITUDE OU DE L’IMPRÉCISION DE NOS PROPRES TRACES. PAR TRACES VOUS VOULEZ DIRE DÉDUCTIONS JE SUPPOSE ? AMITIÉS 
----------
NON, TRACÉS AVEC UN ACCENT AIGU SUR LE "E". LES LIGNES QUE VOUS POURRIEZ TIRER EN VUE D'ISOLER LA ZONE. AMITIÉS -- MAX 

En revanche, je me suis aperçu que Max rechignait même vers la fin à dire si la zone était elle-même délimitée par des traits. Donc j’ai dit une connerie dans mon premier message.
#7
@chevechercher Extrêmement intéressant ton post, d’autant plus si on lit ce madit.

Citation :QUESTION No 05 DU 1999-10-01
----------
TITRE: SIMPLE CURIOSITE 
----------
MAX, VOUS AVEZ DIT (DE GRÂCE NE ME DEMANDEZ PAS LA DATE !) QUE LA ZONE POUVAIT SUBIR DE légères (JE PARLE DE QQUES DÉCAMÈTRES ET NON DE KM) FLUCTUATIONS. CE QUE J'AIMERAIS SAVOIR C'EST SI CES LÉGÈRES FLUCTUATIONS NE RISQUENT PAS DE NUIRE AU CHERCHEUR EN L'ENTRAINANT À MOINS DE 50 MÈTRES DU MOINDRE OUVRAGE HUMAIN ? LIONEL 
----------
VOUS AVEZ MAL COMPRIS, LIONEL. LA ZONE NE SUBIT PAS DE FLUCTUATIONS. CES FLUCTUATIONS PROVIENNENT ÉVENTUELLEMENT D'IMPRÉCISIONS QUI SONT DU FAIT DES CHERCHEURS. LA ZONE EST FIXE (PUISQU'ELLE EST TERRITORIALE), MAIS PAR DES IMPRÉCISIONS DE TRACÉS, ELLE PEUT ÊTRE MAL REPÉRÉE. AMITIÉS -- MAX 

En fait, ça m’arrange de voir les choses sous cet angle, car j’ai un décryptage de la fin de la 520 (dans lequel je ne croyais pas trop jusqu’à présent), qui me donne justement la « nature » de la zone (et un autre élément qui complète la chose). Les traits serviraient donc à encadrer la zone, mais celle-ci serait à l’intérieur et aurait des limites naturelles. Ce serait donc la raison pour laquelle la zone ne serait pas obtenue que par des traits, mais aussi par un décryptage. Et la raison pour laquelle la zone est informe, ou patatoïdale.
#8
Oui, c'est exactement comme ça que je vois les choses. Dans Orval on avait une énigme qui donnait le tracé entourant la zone, et elle était accompagnée de la phrase "méditation fille de réflexion" permettant d'identifier la forêt de Saint-Gobain nommée d'après l'ermite qui y méditait avant de devenir célèbre pour sa manufacture de miroirs (réflexion de la lumière). Je ne serais pas étonné si la 520 faisait exactement la même chose : proposer un tracé créant une figure géométrique entourant la zone (allez, au hasard, un triangle dont les Eux sont les sommets) et du texte permettant d'identifier la zone à l'intérieur de cette figure géométrique.
#9
(2021-04-11,19:37)Becarre a écrit : En fait, ça m’arrange de voir les choses sous cet angle, car j’ai un décryptage de la fin de la 520 (dans lequel je ne croyais pas trop jusqu’à présent), qui me donne justement la « nature » de la zone (et un autre élément qui complète la chose). Les traits serviraient donc à encadrer la zone, mais celle-ci serait à l’intérieur et aurait des limites naturelles. Ce serait donc la raison pour laquelle la zone ne serait pas obtenue que par des traits, mais aussi par un décryptage. Et la raison pour laquelle la zone est informe, ou patatoïdale.

À la fin de 520, est-ce la zone que vous obtenez?

https://www.zarquos.net/ultima-forsan/at...p?aid=1271
#10
J’obtiens (pour l’instant…) un triangle sur la 989, et une autre information.

La zone stricto sensu ne peut apparemment pas être ce triangle.

Citation :QUESTION No 19 DU 1998-05-19
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: A PROPOS
DE LA ZONE VU LA TAILLE DES VILLES R EPRESENTEES SUR LA CARTE 1 IL ME PARAI T D'IFFICILE D'OBTENIR UN TRACE REPRESEN TANT UNE FORME IRREGULIERE D'ENVIRON 2 M ILLIMETRES QU'EN PENSEZ VOUS ? MERCI BON COURAGE BON WE ET TOUT ET TOUT DUKE
--------------------------------------------------------------------------------
JE NE PEUX PAS VOUS DIRE QUELLE TAILLE A LA ZONE SUR LA PREMIERE CARTE, MAIS SI VOUS L'AGRANDISSEZ EN LA REPORTANT SU R LA DEUXIEME CARTE, VOUS VERREZ QUE SA FORME EST TOUT CE QU'IL Y A DE PLUS IRRE GULIERE. AMITIES -- MAX

Le schéma que je vois est que c’est grâce à l’agrandissement qu’on peut faire usage de l’autre information, puisque d’après ce madit on ne découvre la forme de la zone (qui n’a d’ailleurs aucune importance, d’après plusieurs autres madits) que sur cette deuxième carte…

La filouterie (qui semble démasquée, à dessein certainement, dans ce madit) réside certainement dans ce qu’il entend dans tous les madits par « reporter » la zone. Il ne s’agit peut-être pas que de reporter une forme géométrique, mais plutôt de reporter la définition de la zone (qui peut donc très bien être constituée d’une part par une localisation approximative donnée par le triangle obtenu sur la 989, d’autre part par une information supplémentaire donnée par l’énigme 520, d’où également son insistance à dire qu’on a la zone à l’issue de la dernière énigme…).


Atteindre :