Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Futur antérieur
#1
Bonjour,

Je sais que plusieurs chercheurs suivent des pistes sur les 'futurs'.
Ce n'est pas exactement mon cas, mais je suis tombé sur une phrase qui m'embête.

L'énigme 560 se déroule dans un futur proche, et MV utilise à la fois l'impératif et le futur simple pour nous dire ce qu'il faut faire.

Mais la dernière strophe est un peu différente :
    "Sans dévier d'un pouce, tire [impératif] un trait,"
    "Et tu ne regretteras pas [futur] ce que tu as fait [passé composé]."

Ne devrait-on pas utiliser ici le futur antérieur, pour respecter la concordance des temps ?
    "Et tu ne regretteras pas [futur] ce que tu auras fait [futur antérieur]."

J'ai lu et relu cette énigmes des dizaines de fois, donc maintenant le passé composé ne me choque pas particulièrement.
Mais académiquement, est-il défendable ?
Et s'il ne l'est pas, est-ce une erreur involontaire de MV, ou bien faut-il voir autre chose ?
Répondre
#2
Le passé composé nous indique peut être que ce qu'on ne doit pas regretter c'est tout ce qu'on a fait avant de tirer le trait et pas le fait de tirer le trait.
Répondre
#3
Oui, je me suis posé cette question... Mais MV parle dans les madits d'un trait à ne pas regretter, et confirme par ailleurs qu'il y a une seul chose à ne pas regretter:
Citation :QUESTION No 28 DU 1999-05-17
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: REGRETS
EN 560, 'ET TU NE REGRETTERAS ...' ==> I L Y A BIEN SUR UNE CHOSE A NE PAS REGRET TER MAIS Y EN N'A-T-IL VRAIMENT QU'UNE ? ?HDLC
--------------------------------------------------------------------------------
DANS CE CONTEXTE SPECIFIQUE (JUSTIFIANT PAR CONSEQUENT CETTE PHRASE), OUI. AMITIES -- MAX
Donc "ce que tu as fait" se rapporte bien au trait qu'on s'apprête à tracer et pas à tout le reste avant.
Répondre
#4
On parle toujours du trait à ne pas regretter mais il est vrai, et tu le mets bien en lumière, que la chose à ne pas regretter est ce que l'on "à fait" :
- ce que l'on a fait juste avant (soit le trait uniquement),
- ce que l'on a fait dans toute cette énigme (tracer plusieurs trait se croisant en mer cantabrique)
- ce que l'on a fait depuis le début des énigmes (au sens plus large)

pour ma part je suis persuader que ce n'est pas juste ce trait qui est important. dans une de mes pistes il finalise une escarboucle sur la carte, qui possible uniquement avec tous les traits des énigmes précédentes.
il permet aussi de trouver les 3rdv en mer cantabrique et la dernière lueur avant de trouver la lumière céleste

mais le trait seul et la recherche d'un point sur ce trait me semble être un piège créé par l'abréviation TANPR.
Répondre
#5
n'ayant pas encore de solution en 560, quand je vous lis à propos du trait, du truc à faire, du lien entre les deux... cela me rappelle l'équivalence (déjà proposée par plusieurs chouetteurs)
Citation :"Tirer un trait (sur...)", c'est "faire une croix (sur ...)"

On ne regrettera pas la croix que l'on a fait !?
Répondre
#6
C’est bien le trait qu’on ne regrettera pas. D’après mes décryptages, quatre de ses points seront utiles (sans compter Bourges évidemment, qui est un point connu), ce n’est donc pas si mal !
Répondre


Atteindre :