Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Le système Laredo
#1
Pour les amateurs de constructions curieuses, en voilà une particulièrement sympa :

1)
Je considère l'énigme n° 560 :
Quand à Carusburc (Cherbourg), tu auras Albion (l'Angleterre) dans les dos (vers les sud), cherche l'Ouverture (Bourges) qui révèle la Lumière Céleste (Golfe-Juan - Du ciel vient la lumière). Cette phrase désigne la droite  Cherbourg-Bourges-Golfe-Juan. Comme mis en évidence dès la 530, cette droite fait un angle de 45° avec la méridienne et la parallèle de Bourges.

2)
Je reviens sur l'énigme n° 500 :
Le décryptage du code morse donnait Carignan. Et le texte induisait le tracer d'un cercle de 185 km centré sur Carignan.  Ce cercle passe par Dabo, Epinal et Lille.

3) 
Je reviens à l'énigme n° 560 :
Je ne m'attarde pas, et ne demande pas mon reste. Cette phrase est synonyme de s'enfuir, de prendre la tangente.
Je trace donc un cercle centré sur Epinal passant par Cherbourg. La tangente à ce cercle sur Cherbourg passe très précisément sur Laredo (sur la côte Cantabrique).

Et à partir de là je constate un grand nombre de tracés remarquables.

4)
La droite Laredo-Carignan est parfaitement perpendiculaire à la droite Cherbourg-Bourges-Golfe-Juan.

5) 
Je reviens sur les énigmes  n° 580 et n° 600.
Celle-ci mettent en évidence la droite Angers-Forbach, appelée aussi droite AF. Une orthogonale à cette droite passe très exactement par Jarnac et Agen.
  • Une parallèle à la droite Cherbourg-Bourges-Golfe-Juan passe par Noirmoutier et Jarnac.
  • Une parallèle à la droite Larédo-Carignan passe par Dabo, [b] [b]Epinal [/b][/b]et [b]Agen[/b].
6)
Ce réseau de parallèle et de perpendiculaires à Cherbourg-Bourges-Golfe-Juan peut être étendue à d'autres alignements :
  • La droite reliant le Mont-Saint-Michel à Issoire est parallèle à la droite Cherbourg-Bourges-Golfe-Juan.
  • La droite reliant L'Aigle à L'Isle-d'Abeau  est parallèle à la droite Cherbourg-Bourges-Golfe-Juan.
Ces deux droites permettent d'établir une relation avec le système Saint-Michel.
  • La droite passant par Bourges et Etain est perpendiculaire à la droite Cherbourg-Bourges-Golfe-Juan.
Cette dernière permettant d'établir une relation avec le système Autun-Etain.

De ces constructions émergent deux point marqués respectivement par un point d'interrogation Magenta et Cyan su le dessin ci-dessous. 

7) 
Le premier point (Magenta) est l'intersection des deux droites  tracées en 5. Il est par ailleurs situé très précisément sur la perpendiculaire à la droite AF passant par Cherbourg. 

8)
L'autre point (Cyan) est le second point de l'intersection des deux cercles respectivement centrés sur Carignan de 185 km de rayon, et sur Golfe-Juan de 559 km de rayon, le premier étant Dabo. 
La droite reliant les deux points d'intersection passe par Noirmoutier.
La droite perpendiculaire à la droite Cherbourg-Bourges-Golfe-Juan passant par Bourges, passe aussi par ce point.

Alors, qu'en dites-vous ?
Comme d'habitude une petite carte pour résumer les constructions :
   
#2
Bonjour

j'ai déjà fait remarquer ailleurs que :

1. LAREDO n'est pas visible sur la 721 (caché par la légende)
2. LAREDO est visible sur la 989 de 1993
3. LAREDO n'est pas visible sur la 989 de 1977 (caché par la légende).

Sans même avancer d'autres arguments , cette fluctuation de la légende de la carte et donc de LAREDO en tant que point figurant sur la carte me semble éradiquer toute théorie faisant entrer LAREDO dans les solutions...
#3
J'ai tendance à être d'accord avec ça, sur mon ancienne 989 de 1982 - qui était postérieure à la création des énigmes en 1979 - Laredo n'y figurait pas non plus.
Evidemment j'aurais dit le contraire si j'avais encore la Cathédrale de Metz dans ma piste ^^
#4
Tiens, je vais partager une piste que j’avais, concernant un décryptage qui n’aurait servi qu’aux reliquats (car Laredo ne semble effectivement pas servir lors des onze premières énigmes).

Le titre en latin pourrait faire écho à l’autre titre latin qu’on a déjà rencontré. Si on remplace « UT » par « DO » dans le titre de la 500, on peut trouver l’anagramme : « X, DOS À LA QUINTE ». X s’interprèterait comme Charles X (voir la première version de la chasse), partant de Cherbourg vers l’exil outre-Manche.

Si alors, on prend comme visée vers l’Angleterre le point le plus proche de la côte anglaise (St Catherine point), cette ligne s’en va dans l’autre sens vers la côte Cantabrique, et on peut la faire aboutir à Laredo.

Les indices pour trouver cette ville se nicheraient dans la quinte (RÉ-LA est une quinte (d’ailleurs comprise dans « CHARLES »), « dos à la quinte » => DO RÉ LA, qui donne à l’envers : LA RÉ DO), ainsi que dans le visuel : « la raie d’eau ».

On peut aussi compléter les notes par sol pour avoir deux quintes, et obtenir « dollar et sol », menant à des choses liées à l’origine espagnole du dollar (le réal, anagramme de la quinte RÉ-LA), la devise de Charles Quint (lui-même lié à Hernani – grandeur – et Laredo – décadence), etc.

Mais comme tout cela me semble étranger au décryptage primaire des énigmes, et qu’on n’est pas censés se documenter pour trouver la supersolution, il y a bien peu de chance que ceci ait quelque chose à voir avec la chasse.
#5
J'ai poursuivit mon investigation autour du point Magenta sur la carte ci-dessus.
La croix se trouve un petit peu au nord-est de Salviac.
   
Salviac se trouve sur le GR 652, la variante Rocamadour de la Via Podiensis, l'un des trajets vers Saint-Jacques de Compostelle. Ce qui rappelle l'énigme 470.

En procédant à un zoom sur cette zone, à peu près où se croisent les droites Noirmoutier-Jarnac et Agen-Epinal-Dabo, dont les initiales forme La-Mi-Ré, une ligne de mire qui pourrait faire un bon guidon,  sur la carte IGN, se trouve la Grotte d'Addo. Le toponyme ADDO peut être décomposé A-D-DO. Ce qui donne LA-RE-DO, comme une confirmation.

De plus cette grotte se trouve à 2640 m (8000 mesures de 0,33 cm) de Salviac.  Dans le voisinage de la grotte, la carte mentionne des bories, ces petites maisons de pierres sèches, qui pullulent dans la région. Ce qui pourrait donner des sentinelles immobiles, fidèles, tangibles et massives, semblables et dissemblables. Mais là j'anticipe sur m'énigme suivante.

   

Je viens peut-être de trouver mon premier spot, non ?
#6
Le plus dangereux dans ce jeu, c’est de se faire sa propre chasse. On l’a tous fait. Même le décryptage qui ne mène à rien que j’ai mentionné dans mon message précédent souffre un peu de cela (c’est en essayant de faire rentrer Laredo dans la chasse qu’on trouve des choses à posteriori qui peuvent coller). Ce jeu est en fait très « directif », à condition de trouver les bonnes astuces.
#7
(2021-06-17,13:31)Becarre a écrit : Le plus dangereux dans ce jeu, c’est de se faire sa propre chasse. On l’a tous fait. Même le décryptage qui ne mène à rien que j’ai mentionné dans mon message précédent souffre un peu de cela (c’est en essayant de faire rentrer Laredo dans la chasse qu’on trouve des choses à posteriori qui peuvent coller). Ce jeu est en fait très « directif », à condition de trouver les bonnes astuces.

@Becarre,

Je trouve justement que c'est à la fois sa principale force et sa principale faiblesse. Ce jeu nous impose de faire notre propre jeu ! Je trouve vraiment le principe de la conception génial juste pour ça  Big Grin
On peu avoir tout faux et pourtant le modèle que l'on aura développer sera pourtant très bien.
Pour moi c'est justement la raison de sa longévité, je la définirai donc comme ci-dessous :

"Cette chasse est un outil de création de chasse" en quelques sortes
Redeye63
#8
J'ai reproduit le tracé sur la carte 1993 de Zarquos.
Ça colle pas mal avec des erreurs de 0,33° sur les angles.
J'ai encore affiné pour ajouter des tracés passant par la zone :
  • Le cercle centré sur Carignan passant par Noirmoutier.
  • Le cercle centré sur Issoire passant  par Bourges.
  • La droite passant L'Isle-d'Abeau  passant par Rocamadour et Laredo.
J'ai une zone de la taille d'un ville moyenne qui indique Salviac.
   

   
#9
Je ne sais pas si quelqu'un a déjà remarqué que le rocher dans le visuel de l'énigme n°470, pour le peu qu'il soit orienté correctement, épouse le cours de la Garonne. En superposant le visuel sur la carte Michelin au 1/1000000ème on constate que le pommeau de l'épée coïncide avec Salviac.
   
#10
Cela a été remarqué, mais peut-être devrais-tu acquérir la dernière édition de la Chouette d’Or, où Michel Becker révèle ce qu’il est convenu d’appeler le cahier de charges de la chasse, c’est-à-dire le tapuscrit de la chasse, réalisé par Max (il y en a eu plusieurs versions, car l’idée première de Max était de cacher un œuf). Il nous donne surtout la description exacte de ce que les visuels doivent représenter. Celui de la 470 se doit simplement d’évoquer Roland ou Roncevaux.


Atteindre :