Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Le système Vulturò
#1
1)
Considérons d'abord les 8000 mesures.
8000 mesures, avec une mesure à 0,33 cm, font 2640 m. 
Ce qui, sur la carte Michelin, fait 2,6 mm. Car d'après Max Valentin, et je lais les exégètes retrouver les madits le confirmant, le passage à la carte plus précise se fait une fois les 11 premières énigmes résolues. Ce qui, d'ailleurs, induit automatiquement l'existence d'une énigme supplémentaire.
Dans l'énigme 650, on se trouve toujours confronté à la carte Michelin au 1/1000000ème. 
Sur cette carte, 2,6 mm est trop proche de l'ordre de grandeur d'une erreur de tracé pour être considérée comme une dimension horizontale à porter sur la carte. C'est comme dans l'énigme de la construction de 4 triangles équilatéraux avec 6 allumettes. Il fait voir le problème autrement, en trois dimensions par exemple.  
De ce fait, les 8000 mesures doivent être comptées verticalement.
L'énigme précédente n° 560  nous amène, quelque part, sur la côte Cantabrique. Quelque soit l'hypothèse retenue pour  (Larédo, Hernani ou autre), on se trouve au niveau de la mer. 

Les 8000 mesures sont donc une altitude.

Cela est confirmé par plusieurs autres indices :
  • Le titre de l'énigme précédente n° 560 "Ad augusta per angusta" que l'on traduit habituellement par "Vers les sommets par des chemins détournés" induit qu'il va falloir intéresser à des montagnes.
  • La première version du texte de cette énigme dit "Maintenant que tu as des ailes, Prends ton essor et envole-toi...". Il s'agit bien de s'élever dans les airs.
  • La seconde dimension exprimée en mesure, et dont l'ordre de grandeur est comparable à celle-ci ("il comptera 1969,697 mesures vers le zénith") dans l'énigme n° 420, permettait de calculer une altitude qui se trouve être celle de la chapelle Saint-Léon à Dabo (650 m).
2) 
Considérons maintenant les Sentinelles.

De Là, dos au ponant, que voit-on ?  Nous avons en face de nous l'enfilade des Pyrénées, immobiles et fidèles, tangible et massives, semblables et dissemblables, comme les décrit l'IS VSD du 15.12.1994.

Les Pyrénées sont les Sentinelles.

3)
A partir de là, il est aisé de déduire que le passage en revue consiste à explorer la carte Michelin, le long des Pyrénées, pour trouver un lieu, un mont ou un col dont l'altitude est mentionnée et a pour valeur 2640 m.
Les cols sont signalés par le symbole >·<.
Les monts sont signalés par le symbole Δ.
C'est la que l'on trouve une petit triangle dont l'altitude indiquée est de 2647 m. Il s'agit du mont Vulturò


C'est ici que l'on peut élever des objections :
  1. L'altitude du Vulturò, ne fait pas exactement 2640 m. En fait cela n'est pas important, d'une part parce que l'expression 8000 mesures exprime cette fois un compte rond contrairement aux expressions dans les énigmes précédentes. Ce qui laisse supposer qu'il s'agit d'une expressions arrondie. Et d'autre part, exprimer l'altitude d'une montagne dépend du point de repère visé sur le sommet et, par ailleurs, du zéro mer qui dépend du référentiel du nivellement utilisé. Dans le système NGF (Nivellement Général de la France), le zero  mer part de Marseille. En Espagne, le zéro mer se situe à Gibraltar. Et depuis les mesures effectuées par satellite donnant un zéro moyen commun, on peut constater des écarts de plusieurs mètres. C'est aussi vrai pour le Mont-Blanc. J'ai appris à l'école primaire que l'altitude du Mont-Blanc était de 4807 m. Or, selon l'ouvrage consulté les altitudes mentionnées varient entre 4806 m (à cause de la fonte des glaciers) à 4811 m. La valeur la plus communément  admise est 4810 m (celle mentionnée sur la carte de Rathéon), qui est une valeur arrondie. Mais vous constaterez que sur la carte de Zarcos, l'altitude mentionnée est 4807 m.
  2. Le Vulturò ne se situe pas en France. C'est exact, il se situe en Espagne au sud d'Andorre. Ce qui semble contredire les madits. Cependant ceux-ci, quand ils mentionnent les sentinelles, parlent (c'est comme ça que je vois les choses) comme des Pyrénées en général, qui se situent en France. Cela n'exclut pas forcément le lieu solution de l'énigme dès lors qu'il est en Espagne. Il me semble avoir lu quelque part que certains éléments de la quête pouvaient se trouver en dehors de la France.
  3. Le Vulturò  ne figure pas sur toutes les versions de la carte Michelin (c'est le cas de la carte 1993 de Zarquos). Mais là encore, je crois avoir lu un madit qui disait que si quelque chose n'était pas présent sur la carte utilisée par un joueur, alors qu'il l'aurait du, il revenait à ce joueur de reporter cet élément sur la carte en cause.
Voici maintenant les arguments, dont quelques clins d’œil,  en faveur du Vulturò :
  1. Vulturò  en sanscrit, veut dire Vautour. Ce qui n'est pas sans rappeler cet autre rapace qui nous recherchons tous. 
  2. Le Vulturò se situe en Espagne au sud d'Andorre dans un massif appelé Serra del Cadi. (CAD)I donne Do-La-Ré  ou Laredo. Ce qui ramène ou qui lie ce lieu au début de cette énigme. 
  3. Mais surtout, ce point permet de construire une autre construction géométrique particulièrement remarquable, que j'appelle le Système Vulturò , que je me ferai un plaisir de vous exposer dans la suite de cet article.
Répondre
#2
C'est une lecture originale de l'énigme car bien souvent le "là" de la 650 est généralement considéré comme étant sur le TANPR : soit la nef, soit un point après situé la nef si le TANPR doit être prolongé.

Pour ma part, là = nef.

Tu balayes rapidement, je trouve, la possibilité d'une distance horizontale. J'ai précisément 2640m sur Géoportail entre mon là et mes sentinelles, une curieuse coïncidence avec le diamètre de la boussole sur une carte au 1/25 000...

Sinon, c'est pas inintéressant de trouver un oiseau en 560 Big Grin, pour le reste ça rentre en conflit avec beaucoup trop de madits il me semble.
Répondre
#3
(2021-06-17,20:54)LongJohnSilver a écrit : C'est une lecture originale de l'énigme car bien souvent le "là" de la 650 est généralement considéré comme étant sur le TANPR : soit la nef, soit un point après situé la nef si le TANPR doit être prolongé.
...

OUI ! C'est ce que j'ai lu. Il y a un consensus sur le fait que le TANPR est la dernière chose à faire. L'interprétation étant que la destination de ce trait, , était la Nef ou le NNP. Mais, si je ne m'abuse, la localisation du NNP devrait être connu bien avant, normalement dans l'énigme N° 600, ou hypothétiquement  dans celle-ci, confirmée dans les énigmes suivantes. Même si, en réalité, personne n'est vraiment sûr de l'avoir réellement trouvée.
Mais, personnellement, je pense qu'on doit déjà connaitre précisément la Nef au début de l'énigme n° 560. Et le TANPR ne fait que confirmer , à l'autre extrémité, à l'intersection de ce trait et du cheminement à partir de Carusburc, Albion dans le dos.  

Comme ça fait trente ans que la chouette nous attend dans son trou....  Big Grin  Big Grin  Big Grin

(2021-06-17,20:54)LongJohnSilver a écrit : ...
Tu balayes rapidement, je trouve, la possibilité d'une distance horizontale. J'ai précisément 2640m sur Géoportail entre mon là et mes sentinelles, une curieuse coïncidence avec le diamètre de la boussole sur une carte au 1/25 000...
...

Pourtant si on suit les madits, et j'en ai trouvé une multitude qui confirment cela, à l'énigme 650, on est toujours sur la première carte, donc sur la carte Michelin au 1/1000000ème. Et 2640 m n'est pas suffisamment significatif pour démontrer quelque chose. Le passage à la carte plus précise ne se fait qu'après la résolution de l'énigme N° 520, dont le rôle est de révéler la zone, au mieux pendant la résolution de celle-ci.

(2021-06-17,20:54)LongJohnSilver a écrit : ...
Sinon, c'est pas inintéressant de trouver un oiseau en 560 Big Grin, pour le reste ça rentre en conflit avec beaucoup trop de madits il me semble.

En fait non ! Pas tant que ça ! Sauf celui qui affirme que les sentinelles sont en France, et les objections signalées dans mon post, rien n'interdit d'utiliser un point en dehors du territoire français. Il y  a même des madits qui le suggèrent. Et encore, une lecture des madits, peu considérer que quand il est évoqué les Sentinelles, il s'agit des Pyrénnées, ou plus généralement des montagnes (il existe d'autres sentinelles, similaires à celles-ci, dans d'autres régions de France).
Répondre
#4
Je te rejoins sur le point 2 mais il y a une subtilité : la 2ème carte est un zoom de la première. Donc, ce qui peut te paraître non significatif sur la première le sera peut-être sur la deuxième. Alors oui, utiliser la deuxième carte avant la zone, quelque part c'est tricher mais comme le disait Max : tous les moyens sont bons !
Répondre
#5
Wink 
Comme promis, voici le système de tracés remarquable construits autour du Vulturò.
   

1)
En premier, on remarque que le cercle centré sur Bourges passant par Golfe-Juan (et accessoirement par Roncevaux) passe très précisément sur le Vulturò.

2)
L'alignement remarquable Noirmoutier-Ars-Ronce, mis en évidence dans les énigmes n° 470 et , passe également très précisément par le Vulturò. On remarque aussi que l'alignement Dieppe-Lille est perpendiculaire à cette droite.

3) 
La perpendiculaire à la droite AF, qui passe aussi par Jarnac et Agen mis en évidence  dans l'énigme 580, passe aussi par le Vulturò.

4)
Accessoirement, et avec une moindre précision, l'alignement Dieppe-Cahors, passe par le Vulturò.

5)
L'alignement Bourges-Lille passe par le Vulturò. L'alignement Epernay-Issoire est parallèle à cette droite.

6)
L'alignement Carcassone-Luxeuil-Dabo passe par le Vulturò.  Cet alignement et le précédent sont intéressant car ils permettent une connexion avec le système Saint-Michel.

Et comme d'habitude, voici la carte en synthèse :

   
Répondre


Atteindre :