Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
La verte Moselle
#31
(2021-08-23,19:06)marvinclay a écrit : Pierre dressée> Même si je n'adhère pas à ta conclusion - pour laquelle je rejoins les observations de Zarquos -, je suis d'accord avec ton constat de départ, à savoir la dimension stratégique de la 470.
Selon moi, cette énigme n'est pas comprise et il s'agit du véritable verrou de la chasse. Entendons-nous bien, de nombreux décodages postérieurs à la 470 sont indéniablement de bonnes résolutions mais la chasse est ainsi faite qu'elle permet une résolution superficielle poussée des points non bloquants mais qu'elle autorise (malheureusement) de laisser en rade des pans de compréhension dont l'absence de révélera fatale ultérieurement.

Amicalement,
Marvinclay

Merci de me donner ton avis,
 
si je cherche l'échange, c'est parce que c'est la seule façon d'arriver à progresser. Personnellement, je suis très isolé et la confrontation est un bon moyen de se remettre en question.
 
je suis entièrement d'accord avec toi. On peut faire des trouvailles intéressantes et ne pas comprendre leur utilité. Le mieux c'est quand cela s'insère parfaitement dans une structure globale. Tu parles de verrou, la 470 n'est que le premier. Pour moi c'est là qu'il faut quitter l'autoroute et prendre la bretelle de sortie.
 
Parmi les pièces manquantes du puzzle, il y en a une donc la compréhension a échappé à tous le monde, c'est la spirale à 4 centres. Pas plus que les autres je n'ai réussi à l'identifier correctement. Mais, malgré les dires de Max ce n'est peut-être pas si rédhibitoire que cela. Parce ce que ce point 185 sur l'orthogonale est confirmé par la flèche d'Apollon, et que cette même flèche se trouve sur le trajet du TANPR. Ce qui évidemment rassure un peu. La raison pour laquelle j'ai évoqué le cahier des charges c'est parce que deux ou trois choses ont fait office de révélateur. J'ai parlé du mot tangente, qui m'a ouvert à une solution en 500 (deuxième verrou), et de l'inversion de 57 et 75, qui par déduction m'a fourni une interprétation plutôt convaincante de l'utilité de 71721075. Tout cela n'étant pas isolé, mais inséré dans une construction plus importante.
 
Troisième verrou : la 420. la raison en est simple personne n'a compris ce que Max entendait par valeur de la mesure, et de plus il réfute le mot de coefficient. De même qu'il réfute le mot angle pour celui d'inclinaison. Au bout d'un moment on finit par comprendre que Max joue sur les mots et le premier degré. En 780 on peut trouver la mesure (le pied de 0,33) et un indice qui mène à l'utiliser correctement en 420. Seul le hasard et les tâtonnements m'ont permis de mettre le doigt dessus. C'est une des raisons pour lesquelles Max était si fière de cette 780.
 
Quatrième verrou : la 560. tu peux éliminer Hernani, qui n'est que suggérée (la méthode Max). Il est curieux de voir Neptune  souvent représenté soufflant dans une conque et de lire : "- Un élément sur le visuel de la 560 permet de confirmer la direction donnée par les 2 aides de Neptune." D'autre part les aides de Neptune ne seraient-elles pas en rapport avec" les filles (villes) du bord de mer" ? Pour les identifier il faut passer par certaines solutions non prisent en compte. Tout cela mène à une Nef inattendue et non pas le contraire. je vais la livrer en pâture.
 
Cinquième verrou : la 650. La plus difficile à mes yeux. Il ne faut pas compter sur le là et les 8000 mesures pour identifier les sentinelles, il y a d'autres moyens. Entre l'ouverture (Bourges) et la Nef le tronçon de TANPR concerné est important. Pour ce qui concerne les sentinelles (les miennes) il existe des confirmations monstrueuses et là encore inattendues. Elles correspondent parfaitement à l'IS, leur positionnement sur la carte est cohérent avec les madits, il y trois pictogrammes bien que dans réalité elles soient plus nombreuses. Il y a bien plus. Pourtant le doute est toujours là. Même si on a enfin compris à quoi correspondait le là et les 8000 mesures. La valeur de la mesure en 650 découle du même ordre que celle de la 420.
 
Sixième verrou : la 12ème. La zone est vaste (identifiée en principe), je ne suis pas plus avancé pour cela, je cherche...


Amicalement.
Répondre
#32
J'ai oublié de préciser, cette Nef figure sur la 989, et elle sert surtout de mire.
Répondre
#33
Pierre dressée> je rebondissais sur ton commentaire, pas sur ton document en pièce jointe que je n'avais pas remarqué.
Je l'ai lu et entre temps et même si je n'ai pas la même approche, j'aime bien le décalage des 3 Moutiers (qui n'ont pas besoin d'être nommés d'ailleurs)
Par contre, Fontevraud et Richard coeur de Lion, j'aime moins mais c'est affaire de goût par rapport à l'interprétation du coeur du jeu.
C'est évidemment le point essentiel qu'il faut admettre dans ton raisonnement à partir des données 780+470. Si on l'accepte, le reste est évidemment cohérent, à savoir une ville de la 580 dans l'alignement du segment défini.
Ensuite, en tant que seinomarin, je connais évidemment les lieux que tu cites. Sans internet et en n'étant pas dieppois, il est très facile de passer à côté de ce petit navire et même de repérer le puits sans remarquer le navire. Je veux dire que l'équation Dieppe +NNP n'est pas facile à résoudre avec les moyens de 93. Paradoxalement, un chouetteur ira vers les églises pour les ex-voto ou en bord de mer pour une éventuelle épave ou dans le château qui se visite mais c'est le touriste qui prendra un café en face du café des tribunaux qui le trouvera parce que, malgré tout, ça reste une des places les plus populaires de Dieppe.
Si tu as lu mon blog, tu sais que le manoir d'Ango (nommément cité en tant que nef encalminee dans un ouvrage) se situe dans la commune d'à côté tout en rappelant que Jean d'Ango était un armateur dieppois.
Avec un trident de Neptune au niveau du nnp du puits salé et une rue Victor Hugo qui mène à la place du puits salé, les ingrédients sont là pour favoriser une visée neptunienne vers Dieppe et un là juste avant Dieppe au niveau de Varengeville, commune du manoir d'Ango.



Amicalement,
Marvinclay
Répondre
#34
Je viens te relire ton article,
 
la chasse si on veut la comprendre il faut chercher, ne pas être sectaire et s'imprégner du maximum de chose.

On pourrait considérer que la présence du morse en 500 est une confirmation de Dieppe.

"On constate sur le visuel de la 500, la présence d’un morse avec des défenses d’ivoire bien visible. On sait aussi que Dieppe était une des plaque tournante du commerce de l’ivoire : « Le château de Dieppe abrite aujourd’hui un musée où l’on peut admirer une des plus grandes et belles collections d’ivoire sculpté d’Europe."

Une réponse de Max m'a toujours beaucoup intrigué : il ne pouvait révéler pourquoi il avait utilisé la mythologie (Neptune, Apollon...) car se serait comme donner la solution.

Amicalement.
Répondre
#35
(2021-08-24,10:00)Pierre dressée a écrit :
(2021-08-23,19:06)marvinclay a écrit : Pierre dressée> Même si je n'adhère pas à ta conclusion - pour laquelle je rejoins les observations de Zarquos -, je suis d'accord avec ton constat de départ, à savoir la dimension stratégique de la 470.
Selon moi, cette énigme n'est pas comprise et il s'agit du véritable verrou de la chasse. Entendons-nous bien, de nombreux décodages postérieurs à la 470 sont indéniablement de bonnes résolutions mais la chasse est ainsi faite qu'elle permet une résolution superficielle poussée des points non bloquants mais qu'elle autorise (malheureusement) de laisser en rade des pans de compréhension dont l'absence de révélera fatale ultérieurement.

Amicalement,
Marvinclay

Merci de me donner ton avis,
 
si je cherche l'échange, c'est parce que c'est la seule façon d'arriver à progresser. Personnellement, je suis très isolé et la confrontation est un bon moyen de se remettre en question.
 
je suis entièrement d'accord avec toi. On peut faire des trouvailles intéressantes et ne pas comprendre leur utilité. Le mieux c'est quand cela s'insère parfaitement dans une structure globale. Tu parles de verrou, la 470 n'est que le premier. Pour moi c'est là qu'il faut quitter l'autoroute et prendre la bretelle de sortie.
 
Parmi les pièces manquantes du puzzle, il y en a une donc la compréhension a échappé à tous le monde, c'est la spirale à 4 centres. Pas plus que les autres je n'ai réussi à l'identifier correctement.


Amicalement.

Tiens donc!
Et pourtant elle est parfaitement identifiée et depuis un petit moment déjà : Le Petit Paris 022
Répondre
#36
Bonjour Gimemere,

que les arrondissements de Paris puissent être la spirale à 4 centres, ne me dérange aucunement, 75 est bien un élément de la chasse, et un des chemins de Compostelle démarrait de l'église Saint-Martin...

Je connais la solution du Petit Paris, il y a longtemps que je l'ai mise de de côté. J'ose penser que : Carignan - Epernay - Gérardmer n'est pas la bonne DCA, l'intrus étant Gérardmer.

On sent bien le côté chipie.

Amicalement
Répondre
#37
Smile
Contente que tu comprennes le second degré Big Grin
Oui bien sûr je taquine, même si je suis certaine du Petit Paris, jusqu'ici ça ne m'a pas mené plus loin que la nef (en encore, pas sûre que ça soit la bonne!) donc tant qu'il n'y a pas de sentinelles...
En ce moment je me fais un délire de prendre à la chasse à l'envers, en partant du spot, pour essayer de piger la logique de Max... Après tout il a dit que l'inventeur du trésor serait celui qui parviendrait à entrer dans sa tête Big Grin
Répondre
#38
Voici, ce  que je crois avoir compris de la logique de Max. Le document a déjà quelques années. Je rajouterai aujourd'hui que les enjeux étaient tels pour lui qu'on peut comprendre qu'il ait pas mal finasser, et qu'il ait utilisé ses connaissances de publiciste pour quelquefois biaiser la chasse.
Répondre
#39
Citation :Une des premières idées grandioses de Max Valentin a été d’associer un peintre à son projet.

Ce n'était pas du tout une idée de MV, il était à la recherche d'un sponsor et n'avait pas réussi à en trouver un auprès des éditeurs. Il est tombé par hasard sur MB au cours d'une soirée entre amis. Le fait qu'il soit sculpteur et plutôt sensible à certaines choses étaient de bons éléments, mais pas la peinture :

Citation :« Là où ça a commencé à déraper, c’est que la discipline artistique favorite de Becker, celle dans laquelle il espérait à l’époque faitre carrière, c’était la peinture, pas la sculpture. Aussi m-a-t-il très vite proposé de peindre des toiles originales pour illustrer chacune de mes énigmes. Alors, tu penses bien, autant je m’en fichais qu’il choisisse de sculpter une chouette plutôt qu’une musaraigne, autant cette histoire de tableaux bousculait mon projet de départ ! Mais comme il allait être le sponsor et avoir la qualité de co-auteur, il a bien fallu lui faire de la place… »

https://monglane.wordpress.com/2010/11/1...2%80%99or/


Citation :Ces visuels peints ont une importance déterminante

Ben non justement, si les chercheurs s'étaient davantage concentrés sur les titres et les textes au lieu de se perdre à l'infini dans les visuels, ça aurait été moins joli certes mais bien mieux pour tout le monde.
Répondre
#40
Salut Zarquos,

J'ai écrit ce texte il y a plusieurs années, il n'est pas exempt d'erreurs d'appréciation. Il reflète juste l'idée que j'avais de la chasse à cette époque, et puis tu l'auras sans doute remarqué, c'est un exercice de style.

Pour le reste je suis d'accord avec toi. D'ailleurs dans ta check-list, il n'y a rien qui ne me convienne pas. Nous différons sur les solutions, et même si je les utilise, je n'ai pas le même rapport que toi aux madits. Pour ce qui est de l'analyse du contexte du jeu, on est sur la même longueur d'onde.

Je connais très bien le site de Monglane, c'est un des premiers auquel je me suis intéressé, et j'ai longtemps partagé son intérêt pour Notre-Dame de Ronchamp. De plus, comme c'est son domaine, j'apprécie sa maîtrise de la langue française.
Répondre


Atteindre :