Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Là = Golfe Juan ou la plage?
#11
Admettons que le point de départ soit bien GF (à titre personnel, je pense que c'est le cas). A mon avis, dans cette hypothèse, il faut partir de la plage. Non seulement c'est pratique d'avoir le niveau de la mer comme référence (quoique la praticité ne soit pas une vraie bonne raison !), mais (surtout) la marque des serres peut effectivement s'imprimer...
Répondre
#12
La 420 met assez nettement l'accent sur la notion de jour.

Mais savez-vous quel jour Napoléon a débarqué le 1er mars 1815 ?
http://5ko.free.fr/fr/year.php?y=1815

C'était un mercredi... le jour de Mercure 014
Répondre
#13
Bien vu, ça !  008

Et 100 jours plus tard, le 9 juin, on était donc un vendredi, jour de Vénus.
Répondre
#14
(2022-03-05,19:54)Galag a écrit : Et 100 jours plus tard, le 9 juin, on était donc un vendredi, jour de Vénus.

Je pense que c'est un peu plus subtil que ça.

On peut considérer comme sur Wikipédia que les Cent-Jours démarrent le 1er mars 1815 et se terminent le 7 juillet 1815 :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cent-Jours

Le jour suivant marque le retour de Louis XVIII avec la célèbre phrase de Chabrol de Volvic : « Sire, cent jours se sont écoulés depuis le moment fatal où Votre Majesté, forcée de s'arracher aux affections les plus chères, quitta sa capitale au milieu des larmes et des lamentations publiques ».

Si le 1er mars 1815 est un mercredi jour de Mercure, le 7 juillet 1815 est un vendredi jour de Vénus.
Répondre
#15
(2022-03-05,20:24)zarquos a écrit :
(2022-03-05,19:54)Galag a écrit : Et 100 jours plus tard, le 9 juin, on était donc un vendredi, jour de Vénus.
Je pense que c'est un peu plus subtil que ça.
On peut considérer comme sur Wikipédia que les Cent-Jours démarrent le 1er mars 1815 et se terminent le 7 juillet 1815 :
Le jour suivant marque le retour de Louis XVIII avec la célèbre phrase de Chabrol de Volvic : « Sire, cent jours se sont écoulés depuis le moment fatal où Votre Majesté, forcée de s'arracher aux affections les plus chères, quitta sa capitale au milieu des larmes et des lamentations publiques ».
Si le 1er mars 1815 est un mercredi jour de Mercure, le 7 juillet 1815 est un vendredi jour de Vénus.
@zarquos : pourtant la phrase de Galag était pourtant juste : 1er mars, 100 jours plus tard donne bien le 9 juin et c'est bien un Vendredi
Certes Chabrol de Volvic décompte (de façon erronée) 100 jours au 8 juillet mais en évoquant le départ du roi le 20 Mars et pas le débarquement de Napoléon.
N'est-il étrange, même en employant le passage "cent jours"/"Cent-Jours", de relier le 1er Mars au 7 Juillet ?
Amitiés
"Charlot Avricourtois !"
Répondre
#16
Pourquoi faudrait-il compter 100 jours ? 112

C'est comme si on s'intéressait à la guerre de Cent Ans et qu'on se mettait à compter 100 ans.

Bien sûr un auteur peut prendre des libertés avec l'histoire et imposer sa propre trame de résolution en surcouche, mais je n'y crois pas du tout dans le cas présent, la licence poétique semble plus cohérente.
Répondre
#17
(2022-03-05,20:57)zarquos a écrit : Pourquoi faudrait-il compter 100 jours ? 112

C'est comme si on s'intéressait à la guerre de Cent Ans et qu'on se mettait à compter 100 ans.
Bien sûr un auteur peut prendre des libertés avec l'histoire et imposer sa propre trame de résolution en surcouche, mais je n'y crois pas du tout dans le cas présent, la licence poétique semble plus cohérente.
@zarquos : parce que le texte y invite. 
Mais oui, on peut aussi y voir une astuce (même si je me demande si MV cacherait "Les Cent-jours" par "cent jours avant" ).
Répondre
#18
Mais je pense que l'un des enjeux de la 420 est justement de résoudre le problème des cent-jours qui ne font pas 100 jours, et cela quelle que soit la durée réelle qu'ils ont pu avoir (il y a plusieurs interprétations possibles, cf. les notes de bas de page sur l'article de Wikipedia).

Le problème se concentre sur la grille de lettres 10x10, dont la 6ème ligne (celle où apparaît le mot CENT en clair) devrait valoir 100 en code A1, en accord avec la phrase de la 470 qui dit que le sixième vaut cent, et également en accord avec la 500 dont le texte constitue une grille 11x11 (quand on a remplacé 2424-42... par Carignan) avec une 6ème ligne qui vaut 100 en A1 (et où apparaît aussi CENT).

Mais la 6ème ligne de la grille 10x10 vaut 123. Pour la ramener à 100 (tout en gardant le mot CENT), il n'y a qu'une solution, il faut supprimer la 2ème et la 10ème colonnes :

   

Il faut alors regarder la 5ème ligne, la ligne du N selon la 470 (et même d'un N qui dort, allusion aux problèmes de sommeil de Napoléon), donc la ligne importante dans la 420. On y voit "SANS LES A". C'est, pour moi, la clef de passage vers la 560.

Ce qui n'empêche pas que, par ailleurs, Mercure a un rôle essentiel à jouer dans la 420 (grâce à la mesure planétaire).
Répondre


Atteindre :