Sondage : Êtes-vous favorable à des énigmes en kit ?
Vous n’avez pas la permission de voter pour ce sondage.
Oui (c'est une bonne idée)
33.33%
8 33.33%
Non (ce n'est pas une bonne idée)
37.50%
9 37.50%
Parle à ma main (sans opinion, je m'en tape, ...)
29.17%
7 29.17%
Total 24 vote(s) 100%
* Vous avez voté pour cette proposition. [Voir les résultats]

Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Que pensez-vous des énigmes en kit ?
#1
Quand les Editions du Trésor ont sorti leur première chasse au trésor, c'était avec des énigmes relativement traditionnelles, par contre avec un choix non linéaire - contrairement à la chouette par exemple - les énigmes fonctionnant par paires.

Quand l'impossible affaire des diamants volés est sortie, on a vu apparaître des originalités comme des pages web ou un avenant au règlement permettant à de nouvelles énigmes de venir se greffer par dessus les énigmes de base. Si les énigmes de base étaient relativement indépendantes dans leur fonctionnement - chacune donnant accès à un diamant - en revanche les nouvelles énigmes s'appuyaient sur les anciennes. C'est à ce moment-là qu'on a commencé à voir un fonctionnement en puzzle de certains éléments du jeu.

Dans la chasse de l'aventurier perdu on a retrouvé le principe d'énigmes s'appuyant sur d'autres, et même s'appuyant sur un roman extérieur.

Dans l'Or de Sipan les Editions du Trésor ont étendu le principe du puzzle aux énigmes elles-mêmes, qui ne sont plus données d'office mais sont à monter soi-même, elles sont livrées "en kit".

A votre avis, est-ce que c'est une bonne idée de proposer des énigmes à monter soi-même ou est-ce que les Editions du Trésor ont poussé le concept un peu trop loin et devraient revenir à des énigmes plus traditionnelles ?

N'hésitez pas à donner votre avis dans le sondage proposé et surtout à argumenter avec un message complémentaire : pourquoi c'est bien ou pourquoi c'est pas ben ?...

101
Répondre
#2
Personnellement je trouve ça pas mal...

L'avantage principal est que les cryptos ne sont pas d'une complexité extrême et que chacun peut prendre du plaisir à les résoudre, la complexité est dans les associations d'idées, les recoupements pour comprendre où l'auteur veut nous emmener...

La construction de cette chasse me fait beaucoup penser aux diamants volés, on a des bribes de solutions et il faut associer le tout et savoir prendre un peu de recul pour voir la "big picture" et comprendre là où nous emmène la chasse...

Ce n'est donc pas une course de vitesse, linéaire et dont le gagnant sera toujours le plus aguerri et le plus rapide (n'en déplaise à Mr de La Fontaine...) mais bien un mix entre le puzzle et les échecs... Il faut savoir réfléchir plusieurs coups en avance et ainsi comprendre et à identifier la pièce du puzzle qu'on doit trouver !

C'est un peu comme le parallèle entre une charade linéaire et une charade à tiroir ou encore des énigmes par recoupement ou association d'idées...

charade linéaire :
Mon premier n'est pas haut....
Mon second c'est ce que portent les moutons sur eux.
Mon tout est un mammifère qui vit dans l'eau


charade à tiroir :
Mon premier est un meurtrier
Mon second est encore qualifié de meurtrier
Mon troisième ne rit plus en jaune
Mon quatrième est lent
Mon tout est un homme littéraire connu 

énigme par recoupement :
Je salis celui qui me livre
Je rougis sans être timide
Jadis, je faisais traîner les pieds

énigme par association d'idées :
rouge
mort
tir

Après tout est une question de goût et il en faut pour tous les goûts !  Big Grin
Répondre
#3
Moi ça me plait bien!
Répondre
#4
Maintenant qu'il y a des réponses je peux donner mon avis : je n'aime pas du tout le principe des énigmes en kit parce que ça ouvre trop la porte à l'interprétation et ça rend les échanges entre chercheurs difficiles 121

Mais c'est intéressant d'avoir le point de vue des uns et des autres 034
Répondre
#5
Oui mais c’est une belle innovation qui remettait tout le monde sur un pied d’égalité et surtout c’est une prouesse pour concevoir un truc pareil sur autant de texte.

Chapeau bas l’artiste!

(Le confinement a dû aider à se triturer les méninges)
Répondre
#6
Je l’aime moi non plus.

 J’aime le coté moins technique opposé au décryptage en force. L’imagination et l’associations d’idées permettent  aux littéraires de se sentir concernés. La culture générale y trouve sa place. Moins de force brute et d’essais vigenere plus d’ intuition douce.


A contrario ça part un peu dans tous les sens, on nous fait découvrir des multitudes de lieux dont on ne sait que faire et qui doivent faire émerger un ensemble jusque là ignoré.
J’ai une idée pour les inconnus du camp mais pas de certitude. On se base sur des mots précis et redondants mais est ce que l’histoire qu’on s’en fait est elle la même que celle de l’auteur?  On doit attendre les QR ou les indices supplémentaires pour conclure. J utilisais les 61 carrés de la rose des vents ,belle idée sans fondement…
Répondre
#7
J'ai voté "je m'en tape" car il n'y a pas de réponse intermédiaire dans le sondage.

Si je comprends bien ton analyse, c'est parce que les énigmes ne sont pas clairement définies comme c'est le cas traditionnellement dans une chasse que les chercheurs se mettent sur la gueule ?

Perso j'avais fait Dalmas et même avec des énigmes définies, on avait quand même des personnes qui arrivaient à s'en foutre et à faire leur chasse dans leur coin. Mais je reconnais que là, on a tendance à leur donner une plus grand crédibilité du fait que comme le cadre des énigmes est à trouver et donc n'est pas "acquis", il y a toujours une possibilité pour que le cadre communément admis ne soit pas le bon.
Mais pour le coup, je pense que si les éditions du trésor (ou l'auteur plutôt) s'est engagé dans cette voie, il ne l'aurait pas fait sans que ce soit simple à trouver, conscient de la complexité de cacher la structure dans un journal de bord.
Du côté des négatifs, je suis donc d'accord avec toi, c'est la merde, les débats tournent toujours sur le même sujet et chaque phrase de l'auteur est interprété comme la bible ou le coran.

D'un autre côté, je pense qu'il fallait l'essayer au moins une fois. Et c'est vrai qu'en tant qu'auteur de chasse, si je venais à en créer une, j'aimerai pouvoir jouer avec les codes des chasses au trésor, pour sortir quelque chose d'un peu inédit sans pour autant léser tous les chasseurs, que ça reste trouvable. Et puis dans la culture populaire, une chasse au trésor, c'est souvent une carte, une grosse croix rouge à côté d'une tête de mord, un petit message crypté et tout le reste c'est du voyage et de l'aventure ^^ Je pense que beaucoup de chasseurs aiment l'idée qu'avec pas grand chose en apparence, une carte qui paye pas de mine, un truc qu'un lambda regarderait et n'y verrait rien, lui, presque par magie, va y découvrir un trésor à la seule force de sa perspicacité.
D'ailleurs, c'est la première fois qu'en parlant d'une chasse autour de moi, j'ai amené des gens à acheter le livre. Je ne sais pas si la chasse est commercialement un succès, mais je trouve que le synopsis de la chasse : un journal avec quelques notes dans la marge t'amène au trésor, a fortement plu à beaucoup de néophytes là où des énigmes comme celles de Dalmas pouvaient rebuter car tu ouvres le livre et tu vois direct les cryptos et tu sens que ça va être difficile, presque mathématique. Alors que cette chasse là passe presque pour une chasse littéraire.
Après, je pense que le taux d'abandon, doit être d'autant plus grand car à un moment les néophytes doivent se trouver noyés à ne pas savoir quoi en faire, incapable de structurer leur chasse (c'est le cas des gens que j'ai convaincus qui ne veulent absolument pas aller sur les réseaux sociaux malgré le fait qu'ils sont perdus).

A titre personnel, il y a quelque chose que j'ai vraiment préféré dans Dalmas, c'est les gros cryptos. Après 3 ans de chasse, il restait des gros cryptos qui n'étaient pas tombés. Et pas des cryptos avec des phrases atrophiées comme "Morts ici" comme certains ont pu trouvé ici.
C'était des phrases avec SUJET VERBE COMPLEMENT, en bon français. Quand tu les trouvais, tu avais ta confirmation. Il y avait de l'interprétation mais il y avait quand même pas mal de confirmations qui pouvaient arriver tard dans le jeu et définir un nouveau palier sur lequel les joueurs pouvaient se mettre d'accord.
Alors que là, quasiment tous les cryptos sont tombés, ils étaient trop simples. J'ai l'impression que c'est 20% de la chasse. Et il doit rester genre 80% d'interprétation (ou moins mais c'est le plus dur selon la loi de Pareto) et pas vraiment de grosse confirmation. On aura beau dire que si tu trouves, TU SAIS que c'est vrai. Je pense que plein de fausses pistes que les joueurs auront pu trouver pourraient tout aussi bien répondre à cette définition. Et j'ai plutôt l'impression que c'est ça qui bloque. A la limite, s'il y avait eu un recours à internet pour valider la super-solution par exemple (ou un truc du genre), on aurait pas ce genre de débat.
Répondre
#8
@ Timli Junes

Pour pouvoir aller au bout de la chasse il faut que tous les éléments soient rangés dans les bonnes cases, si un seul élément est mal placé c'est fini, on peut tourner en rond pendant des mois et ne même pas le savoir. Or plus il y a d'éléments à assembler et plus la probabilité de se planter devient importante, surtout si en plus on a de la difficulté à faire le tri entre ces éléments et des éléments "décoratifs". Il est aussi possible d'avoir les bons éléments mais de les interpréter de travers. Trop d'aléas pour moi, des énigmes bien structurées offrent déjà bien assez de travail.

Ce qui peut faire avancer les choses dans ce cas ce sont les échanges avec les chercheurs, mais ça ne marche pas quand la dispersion est trop importante (chaque chercheur a sa base de travail et sa solution), il faut un cadre de travail, un cadre de discussion. A l'heure actuelle la chasse peut seulement avancer à coups d'IS ou de QR que l'auteur dose selon son bon vouloir.

Je me rappelle que le Trésor Perdu m'avait donné beaucoup de plaisir à chercher malgré ses défauts, sur l'Or de Sipan je me suis ennuyé assez rapidement. A un moment donné c'était sympa de chercher en se basant sur une certaine chronologie du jeu, mais la réponse sur les anachronismes et l'année du récit ont rapidement gâché l'ambiance.

Après je ne critique pas la chasse, il y en a qui l'apprécient et heureusement, les goûts et les couleurs, c'est juste mon point de vue.
Répondre
#9
Je partage ton avis sur le cadre. Mais sinon, je réserve mon jugement à quand on aura les solutions. Pour le moment, des solutions que j'ai trouvées, je suis plutôt satisfait mais tant que je ne sais pas si ce sont les bonnes, je ne peux pas dire si la chasse me plaît. Si les vrais solutions s'avèrent aussi ou plus rigoureuses, il y a des chances pour que j'en donne un avis positif. Si effectivement, c'est farfelu et qu'il n'y avait aucune chance de trouver, ça va me décevoir et j'aurai l'impression d'avoir perdu mon temps sur un truc impossible.
Répondre
#10
L’architecture invisible d’une chasse ajoute de la complexité ça me dérange pas, par contre

Il y a une lourdeur dans le scénario (qui frise l’incohérence avec la reproduction) et ça me dérange un peu.

On a affaire à un certain Bastien L qui a recaché un trésor en France qu’il aurait lui même découvert à l’aide d’un carnet d’un autre aventurier; l’autre aventurier aurait trouvé un trésor au Pérou et aurait recaché ce trésor en France a son retour.
Je suis une mite en pull-over , un sugardaddy rapporteur de ragots et un mauvais chercheur  004
Répondre


Atteindre :