Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Les Échos
#1
Bonjour chers collègues,

C'est ma première chasse, je trouve l'initiative super enthousiasmante. Cependant, du fait du contexte (type couvre-feu) existant lors de la parution du bouquin, j'ai plongé dedans la tête la première en Mars-Avril et me suis cogné la tête assez fort au fond, d'où une bonne grosse pause ces derniers mois.

Mes excuses si cette idée a déjà été explorée (je soupçonne qu'elle ait un lien avec le "Projet Pdv" dont il me semble avoir vu un certain GTI parler il y a de cela plusieurs mois ?) : 

Dans une des premières Q/R l'auteur nous indique qu'il serait opportun de relever des "échos". Il se trouve que j'avais déjà beaucoup avancé dans cette piste à ce stade, en partant du principe que beaucoup des illustrations et des annotations étaient plus des révélateurs de "règles du jeu" que des indices directs. 

Dans ce contexte, les dessins de personnages (qui ne sont vraisemblablement qu'ornements !) trouvés dans le bouquin se répondent entre eux et avec les illustrations de la carte. Partant de ce principe, j'ai établi une cartographie exhaustive (!) de tous les échos trouvés dans le texte, et bondiou qu'ils sont nombreux. J'ai à ce jour l'intuition que ce mécanisme pourrait nous mener à une super-solution (ou à la fameuse phrase pour nous dire où creuser une fois la zone établie), et qui conviendrait assez bien à la fois au côté puzzle de l'entreprise et au côté "il reste encore un peu de travail". L'aspect cyclique du récit me conforte également dans cette intuition. 

Par conséquent voici les infos et les questions que je propose de traiter dans ce sujet :

1/ Est-ce que d'autres parmi vous sont partis sur cette piste (j'ai l'impression que GTI et Adrien Loridan en feraient partie...) à laquelle il a été fait explicitement référence par l'auteur ? 

2/ L'aspect cyclique de la chasse (je dispose les 21 jours autour d'un cercle... faisant écho à mon sens à la couverture - le "il y avait un indice sous vos yeux" semble être un classique) (on pourrait également essayer de le faire en découpant par pages plutôt que par jours). Avec le télos qui vient nous aider à la toute fin.

Et ensuite, de façon plus élargie :

3/ La disposition des points sur la carte n'est pas laissée au hasard. J'ai sorti mon logiciel de géométrie dynamique (un grand succès en soirée ^^) et on trouve des choses intéressantes... beaucoup de symétries joliment dissimulées. Là aussi on tourne en rond :-). Et la configuration de nos 6 copains ailés se retrouvant sans ambigüité quelque part d'autre.

4/ Je suis relativement confiant d'avoir trouvé le lieu précis en France auquel correspond le Puits Mariposuki. Si c'est une coïncidence alors ce sera vraiment marrant de la partager à l'issue de la chasse. Y'a des histoires de cercles pour y arriver :-)

5/ La - - - - - - - donne la clé. Là aussi je ne crois pas avoir vu ce crypto analysé de la façon suivante : Pour revenir au sujet des échos, des champs sémantiques ("de champ en champ"), je suis peut-être parti loin mais pour moi dans tout le bouquin on voit des champs sémantiques apparaître et disparaître, tels des journées ou des arc-en-ciel avec des points de jonction ("courant" pour le passage d'eau à électricité par exemple) entre eux. Et une gradation dans la force des termes employés - ce qui expliquerait le tournant sinistre que prend le récit. Il y en a par exemple un particulièrement saillant (peut-être un des "va-et-vient" de Loïc ?) autour du champ lexical de la fatigue qui est disposé en miroir autour du Jour 17.

6/ Enfin, est-ce qu'on a fait des progrès au sujet de la phrase disparue de la page 29 ? (ça c'est ma petite obsession sur laquelle je n'avance pas DU TOUT, mais dans la mesure où elle est unique dans l'ouvrage elle me semblerait être plus en lien avec la super-solution qu'avec une énigme en particulier).

Voilà pour ma contribution. Je suis dispo en MP si vous le souhaitez, et j'espère que ces ouvertures donneront lieu à quelques discussions intéressantes. Je suis également ouvert à l'idée que tout ça soit à côté de la plaque, en tant que primo-chercheur j'ai beaucoup de mal à avoir des certitudes dans cette chasse ! Je vous salue toutes et tous
Répondre
#2
Très bon partage. Je n'ai cependant pas compris ce que tu appelles échos?
Répondre
#3
Et donc ce que j'entends par "échos" ce sont des bouts de phrases qui se répètent dans le récit. Les deux exemples les plus clairs étant, je crois : 

- "Je suis sur le bon chemin"
- "Je décide tout de même de"

Parmi les autres joyeuseries sémantiques, j'avais également noté à l'époque que : 

1/ L'aventure de notre copain commence plusieurs fois. D'où la vibe très Inception-esque, déjà teasée par la mise en abîme (merci Bastien). Rajoute ça au carré de Sator et on a peut-être un auteur fan de Nolan ^^ pour continuer la thématique 7e Art. Ne manque plus qu'Interstellar et le tour est joué  Rolleyes

2/ Beaucoup de paires d'opposés (plancher/plafond au début du récit par exemple).


3/ Je resterai plus évasif, mais j'avais développé le concept de "sandwichs", qui là aussi se rapproche peut-être de l'idée de "va-et-vient" évoquée par Loïc. Deux tranches de pain nous indiqueraient où chercher le beurre de cacahuètes, métaphoriquement parlant.

Encore une fois, tout ça n'est que supputation. Le texte étant écrit d'une façon si délibérée, j'avais du mal à abandonner l'idée que presque comme un casse-tête type Rubik's Cube, ou justement le fameux puzzle, il y avait "encodé" au sein même du récit quelque chose de beaucoup plus élégant que des flèches pour pointer vers des mots précis. N'est-ce pas au milieu d'un arc en ciel qu'on trouve un pot d'or ?

Pour les opposés c'est trop clair (ou obscur Wink ) pour être un accident (et ça expliquerait l'utilisation de certains passages littérairement douteux). La question étant alors : comment s'en servir ? Je ne sais pas du tout s'il s'agit d'une fausse piste ou d'un verrou, ou si c'est une des nombreuses théories foireuses qu'un chercheur est fatalement conduit à élaborer. L'avenir nous le dira ! Mais j'ai l'intuition que le "il reste un peu de travail" est un doux euphémisme.
Répondre
#4
Ok je vois l'idée. Je vais regarder un fait donné a savoir la liste des prénoms qui donne la résolution de la Rose. Voir si il y a un élément en échos ou un sandwich.
Répondre


Atteindre :