Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
560.000 Mesures et Chant Saint-Nicolas
#1
Salut!
Je pense avoir fait une trouvaille sympathique... peut-être que c'est du lourd.


Chouetteur depuis un bail, et musicien, cette histoire de "560.000 mesures, c'est loin", me titillait sérieusement et je désespérais de trouver la solution.
Car il me fallait trouver un morceau cohérent avec les énigmes et suffisamment long pour que cela justifie le "loin"!

Or, je suis tombé par hasard ici : un chercheur a trouvé que les rimes de la 560 correspondaient à l'Hymne de Saint-Nicolas.
https://www.zarquos.net/ultima-forsan/sh...php?tid=95


J'ai donc regardé ce qu'il en retournait, sur Wikipédia...

Et l'hymne à Saint-Nicolas est kilométrique!!

Pas moins de 36 couplets recensés (mais il y a eu des mises à jour) !

Impossible de trouver la partition.

Peu importe, j'écoute sur youtube une procession 
https://www.youtube.com/watch?v=T2Ybfs5Q3Cs

En tant que musicien pro, j'en déduis qu'il y a 2 mesures à 4 temps par vers.
Si l'on considère qu'il y a 35 couplets (d'accord, j'ai dit 36) et 35 refrains de 4 vers, cela nous donne:

(35 couplets + 35 refrains) x 4 vers x 2 mesures = 560 mesures!

Bim.

Alors d'accord, il y a une incertitude sur le calcul du nombre exact de couplets et refrains (refrain au début? et à la fin?) , il faudrait faire une recherche musicologique.

Connaissant la chanson de Malbrouck et l'importance qu'elle a eu dans une autre chasse, je pense que c'est la piste qu'il me manquait.
Je vais chercher dans ces paroles, si quelque chose peut m'aider...

Explications du titre de la 500 (Ut Queant Laxis= musique) et de la portée musicale du visuel qui renvoie à la 530, hymne Saint-Nicolas !

500->530 et 24 24 (2 mesures/vers et 4 vers) , ça sent bon.

Je l'avais sous les yeux... Et vous, qu'en pensez-vous?

P.S.: J'oubliais 560606×4 = 2242424, ça fait 25 ans que je le dis!
P.P.S. je ferai demain si j'ai le temps une transcription musicale de la vidéo, si personne ne se manifeste pour la partition.
Répondre
#2
Je trouve également que l'analogie entre les rimes de la 530 et celle de l'hymne de Saint-Nicolas est trop troublante pour être honnête. L'auteur était lorrain donc la coïncidence devient improbable.

Je me faisais la réflexion suivante. Quelle valorisation pour Saint Nicolas en 530 ?
En 470, on se dirige potentiellement vers le col de Roncevaux. Mais on l'appelle aussi Port de Roncevaux parce que dans les Pyrénées on nomme souvent ainsi les cols pour désigner ces passages (c'est d'ailleurs le sens étymologique de port) privilégiés pour franchir la montagne.
C'est tellement vrai qu'une commune voisine comme Saint-Jean-Pied-de-Port désigne la commune de Saint-Jean au pied du Port de Roncevaux.

Vous me voyez venir.
Saint-Nicolas couplé à un pas sage en 780 qui mène au port de Roncevaux.

Si on rajoute à cela ce "passage" de l'hymne de Saint-Nicolas, ça finit de faire sens :

34. A San Salvo, paroisse d’Italie,
ils cherchaient un autre saint Nicolas.
Miracle encor’, après tant d’énergie,
c’est à son port qu’il a guidé leurs pas.

Un autre Saint-Nicolas (C'est à son port qu'il a guidé leurs pas) qui semble mener irrémédiablement vers la commune lorraine de Saint-Nicolas-de-Port.
La commune n'est pas explicitement nommée dans l'hymne (je dis une bêtise, elle est nommément citée au couplet 7) mais elle est indirectement clairement désignée notamment dans les vers en italien qui évoquent la ville jumelle de San Salvo : Saint-Nicolas-de-Port.

Je rappelle au passage que la DCA Gérardmer-Etain-Carignan passe par Saint-Nicolas-de-Port.

Amicalement,
Marvinclay
Répondre
#3
En parlant de port Saint-Nicolas, il en existait un à Paris (anciennement « port du Louvre ») :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Port_Saint-Nicolas

La SAQC démarre au port Saint-Nicolas (1er arrondissement), et la flèche d'Apollon s'abat sur Saint-Nicolas-de-Port (enfin peut-être) ^^
Répondre
#4
Saint-Nicolas-de-Port dispose de gros atouts mais reconnais que l'altitude en 420 représente une faiblesse de cette hypothèse si tu souhaites en faire le point de chute de la flèche d'Apollon.
(Je ne me souviens plus si tu disposes d'une mesure planétaire susceptible de correspondre à l'un des points géodésiques de la basilique)
Pour le port Saint-Nicolas en 500 par contre, ca constituerait une belle passerelle.

Amicalement,
Marvinclay
Répondre
#5
@Mitweeeeh : merci pour l'info sur l'hymne à Saint Nicolas, que je ne connaissais pas (et qui est chanté tous les ans lors de la procession à la basilique de Saint Nicolas de Port, encore un élément, s'il en était besoin, en faveur de l'importance de ce lieu pour l'énigme suivante).

J'ai en revanche du mal à te suivre pour la partie plus numérique et musicale de ta piste. L'énigme ne parle pas de "560.000 mesures", mais de 560606 mesures. Faire des approximations sur le nombre de mesures et sur le nombre de couplets de l'hymne, ça ne me semble pas très solide.

Un petit truc pour ceux qui cherchent un lien direct entre la 500 et la 560 : le texte de la 500 (après avoir remplacé 2424... par Carignan) fait 121 caractères, on peut donc le mettre dans une grille 11x11. Une fois qu'on a fait ça, la ligne centrale, c'est-à-dire la sixième, vaut exactement 100 (en code A=1 pour les lettres et en prenant les chiffres pour ce qu'il sont). Ça fait déjà un lien avec le "sixième" de la 470.

Cette ligne est : ECENTRES560 (il y a même le mot CENT en clair, comme dans la 420). Avec anagramme, ça donne : SECRET EN 560.

Bon, je n'ai pas su quoi en faire et ce n'est peut-être qu'une coïncidence de plus, mais si ça parle à quelqu'un...

Amicalement,
Galag
Répondre
#6
(2022-04-30,11:22)marvinclay a écrit : Saint-Nicolas-de-Port dispose de gros atouts mais reconnais que l'altitude en 420 représente une faiblesse de cette hypothèse si tu souhaites en faire le point de chute de la flèche d'Apollon.
(Je ne me souviens plus si tu disposes d'une mesure planétaire susceptible de correspondre à l'un des points géodésiques de la basilique)

Nous sommes en désaccord sur ce point, l'altitude moyenne IGN de 247 m de SNDP est bien suffisante dans cette énigme, il est inutile de procéder à une localisation plus précise :

Citation :QUESTION No 22 DU 1997-10-16
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: ADELINE FLECHE
BONJOUR MAX APRES AVOIR LOCALISE LE LIEU OU SE TROUV E LA FLECHE D APOLLON, EN VERITE...DOIT ON SE LIVRER A UNE LOCALISATION PLUS PRE CISE MERCI AMITIES -- ADELINE
--------------------------------------------------------------------------------
DANS CETTE ENIME - ET SUR CE PLAN PARTIC ULIER - NON. AMITIES -- MAX

La borne géodésique de Dabo n'est pas supérieure, c'est une altitude IGN de 1969 comme une autre.
Répondre
#7
@Zarquos : Je vois ce que tu veux dire mais la localisation de 559 km n'est pas discriminante de Dabo ou de Saint-Nicolas-de-Port. De même que les 297 km ne discrimine pas Châtel. Pour Dabo comme pour Châtel, les 1969,697 mesures sont indispensables. Coordonnées cylindriques pour l'une (rayon+altitude), visée pour l'autre (altitude du Mont Blanc).
Les 650 m ne discrimine Dabo que parce qu'il n'y a pas d'autres altitudes identiques (hormis sur l'arc pyrénéen) mais ce n'est pas le cas pour une altitude beaucoup plus commune inférieure à 500 m.

Galag> Je trouve ta remarque suffisamment intéressante pour en faire un article principal.

Amicalement,
Marvinclay
Répondre
#8
(2022-04-30,12:02)marvinclay a écrit : @Zarquos : Je vois ce que tu veux dire mais la localisation de 559 km n'est pas discriminante de Dabo ou de Saint-Nicolas-de-Port. De même que les 297 km ne discrimine pas Châtel. Pour Dabo comme pour Châtel, les 1969,697 mesures sont indispensables. Coordonnées cylindriques pour l'une (rayon+altitude), visée pour l'autre (altitude du Mont Blanc).
Les 650 m ne discrimine Dabo que parce qu'il n'y a pas d'autres altitudes identiques (hormis sur l'arc pyrénéen) mais ce n'est pas le cas pour une altitude beaucoup plus commune inférieure à 500 m.

C'est exact, raison pour laquelle on dispose d'un autre élément pour SNDP : une intersection de tracés (un trait et un arc de cercle) :
https://marvinclay.blogspot.com/2013/09/...-port.html
Répondre
#9
C'est un coup bas d'utiliser un de mes articles pour me contredire. 😂
Mais effectivement l'intersection permet également cette discrimination. Cependant, le recours à la moyenne pour SNDP reste selon moi un artifice visant à compenser l'absence d'une altitude exacte. Ne brandirais-tu pas avec raison l'altitude d'un point référencé dans SNDP s'il correspondait précisément aux 1969,697 mesures ?

Amicalement,
Marvinclay
Répondre
#10
(2022-04-30,12:19)marvinclay a écrit : Ne brandirais-tu pas avec raison l'altitude d'un point référencé dans SNDP s'il correspondait précisément aux 1969,697 mesures ?

En cherchant je suis sûr qu'on arriverait à trouver quelque chose, et certains l'ont déjà fait d'ailleurs (en exploitant la rosace de la basilique ou sa tour la plus haute par exemple).
C'est juste que je n'en vois plus l'intérêt, si on veut simplement confirmer un lieu l'altitude moyenne est toute indiquée.

Un autre point de rappel : si le calcul de l'altitude de SDNP et celui de Dabo bénéficient de la même précision relative, en revanche la précision absolue de SNDP est supérieure ce qui lui donne un avantage par rapport à Dabo.

1969,697 * 0,33 m = 650,00001 m
1969,697 * 0,33 m * 0,38 = 247,0000038 m

Précision relative = (650,00001 - 650) / 650 = (247,0000038 - 247) / 247.
Précision absolue : 0,0000038 m < 0,00001 m.

Sur une calculette à 8 chiffres, on aura "650.00001" qui apparaît pour Dabo et "247" pour SNDP.
Une infime différence mais une victoire par ko 060

(*) Rappel d'un affichage à 8 chiffres :

[Image: 612krmnNCYL._AC_SX425_.jpg]
Répondre


Atteindre :