Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Jour 2 / Jour 16
#1
Bonjour ! 

Je me permets de lancer un nouveau sujet pour re-dynamiser la chasse. 

Je concède que l'approche par trios de jours semble faire sens, au vu de la disposition des annotations dans la marge, des réponses en Q/R et des raisonnements très satisfaisants jusqu'ici obtenus, surtout pour E3, E4, E6 et E7. 

Cependant... il nous reste QMPT. Qui est sacrément court.

Nous avons tous noté les échos qui parsèment le récit. Voici une liste d'exemples : 

"j'ai toutes les difficultés du monde à..." (J1 & J2)
"et me serre dans ses bras..." (J1 & J10)
"je décide tout de même de..." (J4 et J16)
"je ne sais même plus..." (J7 & J13)
"après plusieurs heures de marche..." (J2 & J14)
"la réussite de mon expédition..." (J2 & J8)

Il ne fait à mon esprit aucun doute que ces échos sont volontaires. Ils pourraient n'être présents que pour le style du récit, lui conférer son caractère hypnotisant. Mais... c'est une chasse au trésor, et il me semble parfaitement envisageable que nous soyons face à un véritable travail de cryptographie - ne nécessitant, lui, aucune recherche documentaire. Mon hypothèse actuelle est que la "super-solution" nous donnera sans doute des instructions qui nous indiqueront quoi faire de nos solutions précédentes.

On note par exemple que le "la forêt me jugeait digne de repartir" de QMPT fait clairement écho au Jour 21 : "les esprits de la forêt me jugeront-ils digne de le découvrir"

Dans cette optique, mon autre hypothèse est que la phrase (Jour 2) "de maison en maison, d'un champ à l'autre..." est tout à fait cruciale. Comme souvent dans cette chasse, on nous donne un exemple "simple" d'un mécanisme pour ensuite nous laisser le soin de le répéter dans des situations moins faciles. 

En l'occurence : 

MAISON : Le mot apparaît 4 fois le jour 2 et 2 fois le jour 16. Et c'est tout. On serait donc encouragés à "relier" les jours 2 et 16. 
CHAMP : Le mot n'apparaît qu'une fois dans le récit. Mais... il apparaît également sur la carte (notre mystérieux Champ de Coca).

J'ai donc l'impression qu'on nous explique là qu'il y a des mécanismes permettant :

- d'aller d'un endroit (Jour ? Page ?) A du livre à un autre endroit B du livre. On se construirait ainsi au mieux un chemin, et au pire on établirait des correspondances. 
- d'aller du livre à la carte (le mot "carnivores", Jour 10, par exemple).



Or, les échos entre le jour 2 et le jour 16 (en plus de "maison", qui est là pour nous mettre sur la piste) sont très nombreux : 

Je frémis à l’idée de devoir m’aventurer seul dans la jungle.
Je repense aux villageois qui étaient si effrayés à l’idée de mon expédition et à tout le mal que j’ai eu à convaincre Agustín de m’accompagner… 

Finalement, personne n'ayant été assez fou pour les accompagner, ils se sont enfoncés dans la forêt, sans guide.
S’agit-il d’une ethnie inconnue vivant dans la forêt ?

Nous le suivons donc jusqu’à une vieille maison en pierre.
Sans réfléchir à la façon dont je pourrais me défendre si je venais à croiser d’éventuels prédateurs, je suis ces empreintes et me retrouve nez à nez avec… une petite maison en pierre à moitié effondrée.

Encouragé par mes questions, il poursuit son récit dans un mélange d’espagnol et d’une langue qui pourrait être du quechua.
À quelques dizaines de mètres, tapi dans l’obscurité, j’ai entendu des hommes parler une langue qui m’était inconnue.

Petit-déjeuner vite avalé afin de repartir au plus vite sur la route poussiéreuse.
Je décide donc de partir au plus vite.

Le curé me traduit ses paroles au fur et à mesure, ce qui me permet de suivre sa fabuleuse histoire dans les moindres détails.
Mis à part ces maigres victuailles et ce qui me reste en poche (qui s’avère bien inutile là où je suis), je me sens dépossédé de tout.

Je crois comprendre que son grand-père a des informations à me communiquer.
Étrangement, elle me fait penser à la maison natale de ma grand-mère Jeanne.

Après plusieurs semaines, seul l’un d’eux est revenu, vêtu de haillons, à moitié délirant.
Sans réfléchir à la façon dont je pourrais me défendre si je venais à croiser d’éventuels prédateurs, je suis ces empreintes et me retrouve nez à nez avec… une petite maison en pierre à moitié effondrée.

Je prends soin de garder précieusement quelques dollars en poche afin de pouvoir payer mon guide.
Mis à part ces maigres victuailles et ce qui me reste en poche (qui s’avère bien inutile là où je suis), je me sens dépossédé de tout.


Une somme d'exemples n'a pas valeur de preuve, mais à mes yeux le bouquin nous dit "le Jour 2 va avec le Jour 16".

Maintenant des questions ouvertes pour lancer le sujet : 

- Est-ce qu'à vos yeux c'est possible que ce ne soit "que" décoratif ? 
- Est-ce que vous pensez qu'on va plutôt vers une "chaîne" : 2 -> 16 -> 3 -> 10 -> 7 etc... par exemple ? 
- Est-ce que vous pensez qu'on va vers une collection de "paires" (en excluant le très central jour 11 par exemple) : 2 <-> 16 ; 3 <-> 10 etc... par exemple ? 
- Est-ce que vous avez déjà de telles paires à soumettre ? 

Merci d'être arrivé.es au bout de ce long message qui sera, je l'espère, éclairant ! 

Bon Dimanche  Cool
Répondre
#2
Bonjour, 

j'ai aussi remarqué les répétitions de certains thèmes entre les différents jours, mais je n'en tire pas la même conclusion que toi. Pour moi il y a principalement des références dans les jours 123 à une autre énigme, avec à chaque fois quelque chose de mystérieux ou d'inconnu.
J'en déduis donc que les jours 123 sont une énigme en soit mais donnent également des indices sur ce qu'il faut chercher dans les autres énigmes.
J'avais fait un post dans ce sens il y a quelques mois dans le fil "architecture de la chasse" , je te remets une copie de ce post ici:

"Bonjour à tous,
On a souvent évoqué le fait que le trio de jours 1,2,3 était un mode d'emploi sans forcement l'expliciter. Je ne reviendrai pas sur le "il faut en trouver sept" qui a certainement plusieurs interprétations (énigmes, couleurs, notes, romans...)
Mais je souhaiterai partager ma lecture des indications de ce trio et savoir si vous avez la même compréhension.
  • jour 2 p10§2:"J’arrive enfin au village que je cherchais" m'indique que la solution de E1 est le nom du village d'Agustin.
  • jour 2 p11:on fait la connaissance du padre, qu'on retouve dans E5. Et "me mettre en quête d'un guide digne de ce nom" m'indique que la solution de E5 est un nom/prénom qui confère une certaine dignité.
  • jour 2 p12 §1: "une vieille maison de pierre" me fait penser à la vielle maison sans toit de l'E6. Et dans ce § , on parle d'un "mot" qui "évoque une cité" dans une lanque inconnue qui me semble donc être la solution de E6.
  • jour 2 p12 §2 et p13§1,2: on évoque ici la légende des gringos "tous morts dans d'obscures circonstances" sauf un "revenu de la cité de pierre à moitié délirant"."Pourquoi réussirais-je là ou d'autres ont échoué avant moi ?" Cette légende me semble directement liée à l'E7 avec sa question "Combien d'aventuriers sont morts avant moi en tentant de relever ce défi"? La solution de E7 me semble être le nom de la cité mais je pense que les aventuriers morts et celui revenu vivant sont important pour trouver cette cité.
  • jour 2 p13 §3: "L'un d'eux plus téméraire ou moins superstitieux que les autres" fait référence à l'E3 où on retrouve "l'homme le moins superstitieux du village". Et ce § m'indique qu'on cherche une forêt protégée par de mauvais esprits.
  • jour3 p15§1: L'aventurier fait la promesse qu'il ne tiendra pas dans l'E4. Mais j'avoue de pas voir d'indice très explicite dans ce §. Au mieux je comprends la lubie, comme la répétitions des indices, et les différentes pistes qui amènent à une même solution.
  • et enfin jour3 P15 §2:  ce § concerne "le début de notre parcours" et donc l'E2 (il ne reste plus que celle là). Et puisqu'on "partage ces éléments" avec Agustin, je pense qu'on cherche un élément dans le sens "partie d'un tout" qui serait décrit dans cette énigme.
Interprétez vous cela différemment ? "

Bonne chasse.
Répondre
#3
Les opinions c'est comme les bouches, tout le monde en a une ! 

Je ne peux m'empêcher de penser que ce texte est écrit de façon tout à fait minutieuse, pas simplement en glissant un indice ici ou là. J'ai passé pas mal de temps à le décortiquer, à en recenser tous les échos, et un peu tel un aventurier sans guide je me retrouve un peu déboussolé tellement il y a des réflexions partout ^^ il me manque la fameuse astuce dont il a été question dans une des Q/R 

Il y a pourtant quelques prises qui me semblent difficilement discutables :

• Les références aux jours 21, 20, 19, 18... puis 2 dans les toutes dernières lignes de QMPT

• Le fait que le titre s'anagramme joliment en Palindromes si on s'autorise à utiliser l'apostrophe et/ou l'accent (tiens, déjà un doublon !) comme un M. Je pense que TENET donne du crédit à cette thèse.

• On notera d'ailleurs que "disparue" pourrait faire référence à la lettre W (certes, peu fréquente) dans ce lipogramme. On a deux fois un "double V" sur la carte après tout. Disparue + W = Pérec. Et donc les Palindromes.

• Enfin, je note qu'à l'exception de QMPT (qui correspondrait à un "rembobinage" de pellicule) Agustín apparaît tous les jours du jour 2 au jour 16. Et aucun autre jour. Ce qui expliquerait peut-être pourquoi il y a un si grand nombre d'échos entre ces deux jours. 


Ensuite, pour apporter de l'eau au moulin de celles ou ceux qui voudraient se joindre à la quête, ou qui croiraient un peu trop aux coïncidences, quelques pistes : 

- les manches sont voisines du désespoir...
- les élans sont voisins de serrages de bras et d'émotion...


On pourrait imaginer que la carte au trésor nous donne visuellement une série de "règles" qui nous expliqueraient comme appréhender l'analyse du texte : 

- les Rocas : trois entités avec un point commun, mais toutes plus (Elos : grosse ET violacée) ou moins (Arcos : à moitié effondré) différentes.

Par exemple : connaît, connaissent, méconnus, page 11.


- Tombe de A. et Chutes de G. -> deux synonymes associés à des contraires (A et G étant interprétées comme des notes). 

Par exemple : "secouent la tête d'un air sombre", page 11 avec "il hoche la tête mais je doute que cela lui semble clair", page 13.


Le problème, c'est que je ne sais pas quoi faire avec, à part m'envoler par-delà forêts, cascades, montagnes. La vue est belle mais je ne vois rien ^^


Enfin, rien à voir, mais concernant Agustín navigant en terra incognita

Page 11 : territoires méconnus

Page 32 : Agustín en sandwich entre terre et inconnus, à la page 32, où on trouve un deuxième exemplaire du mot terre ainsi que le mot terrain.


Je serais très surpris qu'il n'y ait rien à faire avec cette démarche, mais elle est intimidante tant elle semble importante ! Mais il y a de bonnes chances que ce soit tout ce travail-là, la "huitième énigme". Nous verrons bien. J'ai conscience que c'est beaucoup moins sympa de parler "on trouve tel mot à tel page et tel synonyme à telle autre page" que de parler de nos découvertes à propos d'illustres personnages, mais je crains qu'il ne faille qu'on passe par là. Une pensée pour mon gars sûr Adrien Loridan qui a sans doute déjà commencé ^^ 
D'ailleurs, si on rajoute EPS à LORIDAN on retrouve notre titre, donc c'est peut-être normal que ce soit aussi sportif  Angel


Mes amitiés à tou.te.s
Répondre


Atteindre :