Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
71721075
#11
(2019-08-16,09:52)zarquos a écrit : C'est envisageable si les sentinelles sont visibles sur la carte de France et non sur la carte précise.
Mais pour moi cette hypothèse est... comment dire... 037

Yep, c'est original, je te l'accorde, mais ça donnerait un intérêt au trait à ne pas regretter...car pour le moment, j'ai du mal à lui trouver un intérêt si on est déjà "sur place" (...enfin, après ça dépend de la valeur de la mesure, mais si on reste sur une mesure fixe tout au long de la chasse (et non variable comme ton idée de mesure planétaire), on reste dans un petit périmètre déjà de la taille d'une zone finale). Zone qu'on est censé trouver 1 ou 2 énigmes plus tard. Non ?

Mais du coup, j'ai pas compris, pourquoi les sentinelles devraient être visibles sur le carte de France et non sur l'autre ? Il me semblait qu'il avait dit qu'elles étaient visibles sur une des deux cartes, mais surtout qu'il valait mieux les chercher autrement que sur la carte (donc j'imaginais plutôt un truc comme un texte dans un bouquin sur la région, qui aurait mentionné clairement ses sentinelles, genre "voici le château de X, connus pour jenesaispasquoi. Si vous faites un tour dans la région, ne manquez pas d'en profiter pour visiter les trois moulins à vents, construit à 8000mesures de ce dernier"
Répondre
#12
Il n'y a pas besoin de s'éloigner des sentinelles pour tracer une zone à l'échelle de la France, en utilisant les solutions antérieures (et donc le trait à ne pas regretter qui en fait partie). Le parcours géographique de l'ouverture à la cache et l'obtention de la zone sont 2 choses différentes. Mais je peux t'assurer que pour n'importe quel maditologue qui se respecte les sentinelles sont sur la 2ème carte, ce qui ne présente d'ailleurs pas d'intérêt au niveau du décryptage de la 650, c'est juste une info lâchée par l'auteur. Mais une fois arrivé géographiquement au niveau des sentinelles, la prochaine étape c'est la zone, il n'y a aucune raison de se diriger vers une autre partie de la France. Par contre un repère dans une autre partie de la France qui servirait à nous éloigner des sentinelles en direction de la zone, pourquoi pas ?

Les moulins à vent j'aime bien Smile
Par contre on risque d'en trouver dans toutes les régions de France 103
Répondre
#13
Ah mais oui mais j'avais mal connecté mes neurones ce matin (oui, le temps que je comprenne que le carte précise où sont les sentinelles et celle précise de la zone , ben c'est la même ^^).

Je vais me refaire couler un café moi !!
Répondre
#14
Citation :Une idée de décodage (s'inspirant de la 580) :

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 0
1 T E M P L U M H O C
2 P O E N I T E N T I
3 A E E T D E V O T I
4 O N I S P I G N U S
5 S A C R A T I S S I
6 M O C O R D I J E S
7 U G A L L I A G R A
8 T A D I C A V I T D
9 I E X V I O C T O B
0 M C M X I X

7 1 => M
7 2 => E
1 0 => M
7 5 => I

L'avantage c'est que c'est simple et largement dépendant du texte qu'on met dedans, mais l'inconvénient c'est qu'on est limité à 4 lettres

Plus j'y pense et plus cette idée proposée par zarquos me paraît pertinente.
C'est une méthode de chiffrement particulièrement souple tout en permettant une fausse piste avec les BSM. Avec ainsi une centaine de lettres à sa disposition Max Valentin pouvait coder n'importe quoi. Comme les nombres sur les BSM sont assez nombreux, il peut aussi prendre un peut n'importe lesquels parmi : 1727, 1750, 1828, 223. Il peut construire la clef sous forme de tableau comme ci-dessous, mais aussi sous forme abscisse/ordonnée avec le 1 en bas et le 0 en haut. Puis, comme "tout est révélé", il peut tout mettre sens dessus-dessous : inverser le tableau selon un axe vertical, faire commencer le texte par la fin, etc. Enfin, "71", "72" ... ne sont pas forcément des coordonnées dans le tableau mais peut-être des déplacements (7 vers le bas, 1 vers la droite, ou vers la gauche ...). De la sorte, il peut facilement chffrer un mot signifiant avec un peu de travail.
Juste un simple exemple :
Je reprend le tableau de zarquos mais en mettant les chiffres des colonnes en miroir (car "tout est révélé") :

  0 9 8 7 6 5 4 3 2 1
1 T E M P L U M H O C
2 P O E N I T E N T I
3 A E E T D E V O T I
4 O N I S P I G N U S
5 S A C R A T I S S I
6 M O C O R D I J E S
7 U G A L L I A G R A
8 T A D I C A V I T D
9 I E X V I O C T O B
0 M C M X I X

"71" : ligne 7, colonne 1 : A
"72" : de ce A, je me déplace de 7 cases vers le bas (en reprenant en haut quand je sort du tableau), et 2 case vers la gauche : N
"10" : je me déplace de 1 case vers le bas et 0 case vers la gauche : S
"57" : je me déplace de 7 cases vers le bas et 5 cases vers la gauche : M. Aïe ça marche pas ! Ce n'est pas grave, je vais plutôt mettre "75" : je ça me permet de tomber sur E.
On a ainsi Anse, commune du Rhône.

Bon, ce n'est qu'un exemple vite fait, mais c'est pour montrer qu'avec cette méthode, Max Valentin n'est pas du tout contraint ni par le texte-clé des sentinelles (il doit juste faire au moins 80-90 caractères), ni par les chiffres des BSM pour avoir un mot signifiant. La contrainte viendra du fait qu'il ne sait pas dans quel lieu il arrivera à la fin de l'énigme. Après je ne sais pas comment il "redresse la barre" par la suite. Est-ce grâce à la pelle ? Grâce à la 520 ?

Il y a des éléments approchant dans d'autres chasses : par exemple Orval utilise par deux fois un chiffrement par quadrillage (l'échiquier et la Sorcière à la fourche) ; dans TH2001, dans l'énigme 21, il y a une suite de chiffre qui semblent former un seul nombre, mais il faut en fait le segmenter en neuf groupes de 2 chiffres.

On ne peut par non plus dire que Max Valentin nous laisse dans le noir : beaucoup d'indices pointent vers ce type de déchiffrement :
- 100 mots dans la 470
- chiffres de 1 à 0 dans la 580
- un tableau périodique dans la 600 !
- 100 lettres dans le texte de la 420
- et peut-être l'inversion de la boussole dans la 780

Le point qui risque d'être ennuyeux, c'est qu'on obtiendra un mot de 4 lettres, ce qui ne permettra pas de trancher avec certitude sur la validité du résultat. Les déchiffrements de mots clairs de 5 lettres convainquent assez facilement les gens (NIEPCE), mais à 4 lettres, on pense souvent que c'est fortuit (AGEN). Peut-être que c'est le rôle de la pelle que d'appuyer le résultat (si on tombe sur une commune de la Creuse ou quelque chose de ce genre).
Répondre
#15
Ce que tu proposes est cohérent Schliemann, et ça rappelle bien des mauvais souvenirs dans d'autres chasses ^^

Dans l'absolu j'aurais tendance à penser que le 0 doit être "significatif" (au moins un déplacement de lettre ou de case), mais rien ne prouve qu'il le soit.

On notera simplement que Max Valentin exclut qu'on puisse trouver la chouette sans la réponse à 71721075.
Répondre
#16
Les blocs de combat du PO du Bambesch sont d'anciennes sentinelles, il y a un texte accompagnant le bloc n°3 :

   

Il y a 100 lettres et 7 chiffres, on peut remplir une grille 10 x 10 avec les lettres :

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 0
1 A L A M E M O I R E
2 D E S C O M B A T T
3 A N T S D E L A L I
4 G N E M A G I N O T
5 Q U I S E S O N T B
6 A T T U S P O U R L
7 E S L I B E R T E S
8 L A P A I X E T L A
9 F R A N C E B A M B
0 I D E R S T R O F F

7 1 => O / E
7 2 => B / S
1 0 => I / E
7 5 => O / B

2 résultats possibles selon le sens de lecture (colonne / ligne) ou (ligne / colonne).
Le 2ème résultat peut se lire à l'envers : BESE.

Bésé ! Si ça c'est pas une preuve que les sentinelles sont fausses ! 084
Répondre
#17
Excellente idée ! (qui concurrence le "code dictionnaire"). Après quelques recherches sur la dénomination usuelle de cette méthode, il pourrait s'agir du chiffrement par carré de Polybe (mais je n'en suis pas certain).
Répondre
#18
(2019-11-10,16:55)zarquos a écrit : 2 résultats possibles selon le sens de lecture (colonne / ligne) ou (ligne / colonne).
Le 2ème résultat peut se lire à l'envers : BESE.

Bésé ! Si ça c'est pas une preuve que les sentinelles sont fausses ! 084

Pas sûr ! N'est-ce pas confirmé par le visuel (rouler une pelle) ? 117
Répondre
#19
(2019-11-10,18:00)Airyn a écrit : Excellente idée ! (qui concurrence le "code dictionnaire"). Après quelques recherches sur la dénomination usuelle de cette méthode, il pourrait s'agir du chiffrement par carré de Polybe (mais je n'en suis pas certain).

Mon idée se rapprocherait plutôt d'une Grille de Cardan (grille 10 x 10 avec 4 trous).
La Grille de Cardan couvre aussi l'idée de Schliemann qui propose de se déplacer dans la grille au lieu de se contenter de simples coordonnées.

J'aime bien l'idée de la Grille de Cardan car un chercheur ne pourra absolument rien en faire s'il n'a pas le bon texte pour l'appliquer, et celui-ci vient forcément des sentinelles.
Verrou simple et efficace Big Grin
Répondre
#20
Voici la Grille de Cardan qui me plaît le plus :

   

Elle rejoint l'idée de Grégoire de la Tour d'ivoire (8 lettres à piocher parmi 8 lignes pour former ELEONORE, les chiffres allant de 1 à 7) et celle d'Airyn (chiffre dictionnaire).
Elle utilise en plus l'astuce du 0 qui impose de fait un découpage toutes les 10 lettres.

Avec un texte de 80 lettres, Max Valentin pouvait piocher 1 lettre parmi 10 pour chaque chiffre, ce qui donnait un peu de souplesse.
Et on obtient un mot de 8 lettres, donc ne pouvant pas tenir du hasard comparé à un mot de 4 lettres.
Répondre


Atteindre :