Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Une image d'Epinal
#11
(2019-05-18,18:28)lolo34 a écrit : SENONES, c'est une direction unique.
tu veux dire quoi  par "direction unique" ?

Je vais regarder pour ce mémorial mais effectivement, avec un LA différent de NEF, les choix sont nombreux mais aussi difficiles car le LA devrait découler du (ou s'expliquer par) décryptage du livre. Epinal avec le visuel 650 se justifiait même si cela était probablement "trop évident", "trop précipité".
Répondre
#12
(2019-05-18,19:03)leuc a écrit :
(2019-05-18,18:28)lolo34 a écrit : SENONES, c'est une direction unique.
tu veux dire quoi  par "direction unique" ?

SENONES, par élimination, il te reste le E --> confirmation de la direction Est  Rolleyes

Quant au mémorial évoqué, il ne m'inspire pas du tout, donc ne perds pas ton temps.
Répondre
#13
une coincidence en plus que j'avais oublié de signaler dans le premier article :
En début de chasse, nous nous retrouvions pélerin (accompagnant un piéton, coquille, roncevaux, chemin).
En arrivant en fin de 560 vers Epinal, trompé (peu être) par un visuel 650 à l'allure d'une "image d'Epinal", une coincidence (peut-être) nous conduit à retrouver un autre incontournable :"Pellerin"

"Un entrepreneur spinalien, Jean-Charles Pellerin, à l'origine un fabricant de cartes à jouer, va s'imposer à partir de 1809 et donner à son imagerie une impulsion qui lui permet de résister au temps, à la concurrence et qui donne le nom d'image d'Épinal à l'image populaire. Un important ressort de cet élan est la construction du mythe napoléonien auquel participe son imagerie, par l'édition des séries d'images à la gloire du Premier Empire, de ses soldats à son chef."
https://www.imagesdepinal.com/content/7-...d-histoire
Répondre
#14
Un monument à signaler qui aurait pu constituer 3 sentinelles :

[Image: entrance2.jpg]

Mais rien ne relie les sentinelles en dehors du sol, ce sont des entités complètement séparées.
Répondre
#15
Quand on trace le trait reliant le centre de Bourges au Mont Sainte-Odile on croise la flèche d'Apollon (SNDP) un peu à l'ouest d'Epinal.
Et si on prend comme mesure le mètre martien on arrive directement sur les 3 sentinelles de l'ami Leuc Tongue

Du coup ça peut être intéressant d'y réfléchir encore, les sentinelles n'ont pas de noms propres individuels mais mais mais...!

Citation :QUESTION No 46 DU 2000-03-31
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: NOM SENT POUR TR
LES SENTINELLES N'ONT PAS DE NOM PROPRE OK, MAIS EST CE QUE LA GARE DE TRIFOUILL I QUI S'APPELLE DONC GARE DE TRIFOUILLI A UN NOM PROPRE? TROMELIN
--------------------------------------------------------------------------------
"DE TRIFOUILLY" N'OCTROIE PAS LA QUALITE DE NOM PROPRE A LA GARE, TROMELIN.. AMITIES -- MAX

QUESTION No 20 DU 2000-05-09
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: nom sale 7
pour vous et pour les sentinelles : l'opera de la bastille n'a pas un nom pr opre , exact ? le palais Garnier a un nom propre , exac t ? merci 7
--------------------------------------------------------------------------------
OUI. AMITIES -- MAX

Ouch ><

On a un nom commun => Fort.

Et chacun prend le nom du lieu associé :
Uxegney => Fort d'Uxegney.
Bois l'Abbé => Fort de Bois l'Abbé.
La Grande Haye => Fort de la Grande Haye.

Alors noms propres ou pas ? Big Grin

Disons que ça vaut la peine de creuser la question, et je n'ai rien d'autre avec le Mont Sainte-Odile ^^

PS : A noter qu'Epinal c'est dans les Vosges, on revient en Lorraine.
Répondre
#16
Sans oublier les noms Boulanger (https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8..._Boulanger)
Pour Uxegney c'était Fort Roussel (https://fr.wikipedia.org/wiki/Fort_d%27Uxegney)
Après, on peut aussi dire qu'un autre décret à annuler ce nommage des forts mais bon ...

Les forts, ca reste très compliqué pour les sentinelles mais je reste persuadé (pour le moment) que la place forte d'Epinal à sa place (au moins pour un des usages du visuel) mais l'idée du devinette d'epinal me semble encore plus séduisante  Smile .


Sur Epinal même, les stèles FFI du bois de la vierge sont aussi intéressantes. Pour deux d'entre elles, on peut les voir depuis la route, la troisième semble plus "hors de portée" : http://www.memorialgenweb.org/mobile/fr/...=%C9pinal&
Répondre
#17
C'était histoire de relancer un peu le sujet, la visibilité d'un fort à l'autre a l'air compliquée de toute façon. Il est d'ailleurs "amusant" de constater que cette info (visibilité) qui ne fait pas partie du décryptage des énigmes parvienne à flinguer autant de pistes Arrow
Répondre
#18
(2019-05-24,21:28)zarquos a écrit : C'était histoire de relancer un peu le sujet, la visibilité d'un fort à l'autre a l'air compliquée de toute façon. Il est d'ailleurs "amusant" de constater que cette info (visibilité) qui ne fait pas partie du décryptage des énigmes parvienne à flinguer autant de pistes Arrow
Mais tu as raison, la visibilité est un vrai problème. 

Pour finir avec Uxegney et ces voisins, les seuls éléments (non nommés) qui auraient presque pu convenir seraient les observatoires cuirassés (http://www.fortiffsere.fr/cuirassements/...ge1940.htm) et il semble qu'il y en ai à Uxegney, à la batterie du Sanchey et et fort de bois l'Abbé MAIS c'est fortement enterrés (trop fortement enterrés) et même si ces observatoires avaient pour fonction de couvrir du regard les intervalles (vocabulaire du système seré de rivières), je n'ai pas pu obtenir l'information que la vision de l'observatoire allait jusqu'à l'observatoire des forts voisins.
Répondre
#19
D'un point de vue général, je ne pense pas (plus) que les sentinelles soient liées à la première ou à la deuxième guerre mondiale, on retombe à chaque dans les mêmes problématiques. Quelques grandes pierres du côté de la Ligne Bleue des Vosges seraient plus certainement plus pertinentes, encore faut-il tomber dessus.

Par contre l'image d'Epinal, ce n'est sans doute pas à jeter.
Répondre
#20
(2019-05-24,21:53)zarquos a écrit : D'un point de vue général, je ne pense pas (plus) que les sentinelles soient liées à la première ou à la deuxième guerre mondiale, on retombe à chaque dans les mêmes problématiques. Quelques grandes pierres du côté de la Ligne Bleue des Vosges seraient plus certainement plus pertinentes, encore faut-il tomber dessus.

Par contre l'image d'Epinal, ce n'est sans doute pas à jeter.

Je partage ta conclusion avec un petit bémol : avec "Quelques grandes pierres du côté de la Ligne Bleue des Vosges", on ne sera jamais très loin de la guerre. 
C'est aussi vrai à l'entrée de l'alsace d'ailleurs : https://www.steinbach68.org/page82.htm
Mais, encore une fois, si la chouette est dans cette région, on trouvera des liens avec des guerres (même l'emploi de terme PER peut le laisser supposé). 
On peut tout de même raisonnablement penser qu'un site "naturel" ou qu'un "vieux donjon" soit moins connoté "guerre", "morts", "douleurs"...
Répondre


Atteindre :