Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
La lumière
Certain(e)s d'entre vous n'ont visiblement pas compris la contribution d'UPSA2 : le but n'est pas de trouver un lieu de la bataille différent de Roncevaux mais bien de trouver le lieu de la bataille pour trouver Roncevaux !

Sancho de la Rosa n'a pas pris une 989 pour trouver Roncevaux : il a annoncé - après un rêve sous champi' Big Grin - que Roncevaux se situait près d'Orréaga au col d'Ibaneta (une bonne route touristique, propice au business).

Je rejoins Timy, et dis : "Non, Roncevaux est au Porz d'Aspre."

Ce n'est peut-être pas la "vérité vraie", mais c'est peut-être la VÉRITÉ du jeu (la seule qui importe !).
"Suivez-moi, et vous irez droit dans le mur."
Répondre
@ Leuc

La 530 donne BOURGES qui est une ville.
La 470 donne A RONCEVAUX qui est une destination, il reste une localisation précise à trouver donc une étape de plus.
Les charades sont du même niveau mais au premier degré le lieu à trouver en 470 est plus difficile à trouver qu'en 530.

Comment je peux me contenter de ça ?

Il est logique que la difficulté ne soit pas linéaire, il faut sentir quand c'est simple et quand c'est plus difficile.
Pour moi il n'y a aucun intérêt à aller plus loin que le Col de Roncevaux, Carignan, Golfe-Juan et Cherbourg, à tort ou à raison.
Répondre
(2019-11-01,22:20)Grégoire de la Tour d\ivoire a écrit : Ce n'est peut-être pas la "vérité vraie", mais c'est peut-être la VÉRITÉ du jeu (la seule qui importe !).

C'est justement la grande difficulté du jeu, à chaque fois on doit se demander s'il faut se fier à la vérité historique ou à la vérité que Max Valentin a décidé d'imposer dans le jeu.

Mais voici une référence qui va dans ton sens :

Montagnes médiévales
De Société des Historiens Médiévistes de l'Enseignement Supérieur Public

   
Répondre
@zarquos : je comprends
Répondre
(2019-11-01,22:37)leuc a écrit : @zarquos : je comprends

Je ne demande pas mieux que d'adhérer au Col de Somport, mais Max Valentin nous fait-il réellement pointer un Roncevaux en particulier ?
Est-ce que le Col de Somport est jouable avec la documentation de l'époque ?

Où sont les indices confirmant le Col de Somport ? 103
Répondre
(2019-11-01,22:50)zarquos a écrit : ...

Où sont les indices confirmant le Col de Somport ? 103

Les indices sont évidemment dans le Quid.
[Image: kos6.jpg]
Tout y est pour hésiter entre Orréaga et le Port de Siguer.

La VÉRITÉ est bien sûr entre les deux, et emprunte - pour les pèlerins - la Voie du Sud !
"Suivez-moi, et vous irez droit dans le mur."
Répondre
Merci pour la référence documentaire 004

La réponse se trouve peut-être dans la Chanson de Roland, qui serait pour le coup la référence documentaire absolue :
https://fr.wikisource.org/wiki/La_Chanso...8re_partie
https://fr.wikisource.org/wiki/La_Chanso...8me_partie

Ligne 824 :
As porz d’Espaigne ad lesset sun nevuld.
Qui a laissé son neveu aux défilés d’Espagne.

Ligne 1152 :
As porz d’Espaigne en est passez Rollanz
Aux défilés d’Espagne passe Roland

   
Répondre
En tout cas il y a pas mal de points positifs avec le Col de Somport :
- Une partie est en France, d'ailleurs c'est le Traité des Pyrénées qui est à l'origine du partage entre la France et l'Espagne.
- La Vallée d'Aspe côté France signifie "rocher" selon Grosclaude.
- C'était la voie la plus populaire pour les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle.
- On n'a plus de trait qui frôle Bourges, on passe vers le milieu pour changer.
- La lumière est très sexy j'avoue.
Répondre
Ben perso, l'image Quid avec les deux lieux + LA VERITE EST AU MILIEU  => la voie du SUD   060

Sinon, pour revenir sur le thème de ce fil : la LUMIERE 
@zarquos : Avec un lieu comme Reims, tu t'inquétais à propos :
Citation :Avec Reims l'élément antérieur servant à confirmer la lumière se trouve dans la B.
Le symbolisme du coq quant à lui fournit une piste solaire, qui ne colle pas avec Reims.
Mais la proposition (relue) d'UPSA2  y répond me semble-t-il : 

La lumière est localisable sur Reims, elle sera incarnée à partir de 1364 (sacre de Charles V) et sera le soleil :
Citation :Elle est, dans le contexte de la 470, incarnée par Jeanne de Bourbon qui fut sacrée en même temps que son époux Charles V, centre de l'énigme, à Reims, le 19 mai
1364. Celui-ci, très amoureux d'elle, aura cette déclaration : « Elle est ma belle lumière et le soleil de mon royaume »

Moi je l'a trouve vraiment très belle cette proposition de UPSA2/Timy. Avec la seconde lecture "Charles" de la charade et le thème du sacre, il me semble que cela pourrait effectivement fonctionner quasiment sans carte de France.

A l'alignement demandé près, bien sur
Répondre
Il reste quand même l'histoire du visuel de la 470 à éclaircir, je ne suis pas convaincu par la pirouette autour de Bourges.

Si la forme du rocher a bien un rôle à jouer, on doit pouvoir en extraire une confirmation du Col de Somport, de la même façon que l'œil du coq confirme Bourges.
Je vais me pencher sur le sujet 109
Répondre


Atteindre :