Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
direction de la fleche d'apollon
#1
Mes hypothèses et réflexion de travail sur la direction de la flèche. Sans parler de sa longueur 559KM ou moins…et en prenant en compte l’IS du tour de France
 
Hyp1 : Waterloo
 
Pourquoi préciser cent jours avant de se casser le bec ? Sans cette partie on aurait bien pu  trouver golf JUAN…
  • Soit pour mettre Waterloo ,
  • soit pour utiliser CENT qui est non codé
  • soit les deux…
  •  
 Dans cette hypothèse le fait de mesurer 1969 mesures vers le zénith donnerait une indication pour calculer la longueur de la flèche.
 
Hyp2 : mont blanc
Le zénith , le point le plus haut incontestablement  .
Mais alors pourquoi mesurer vers le mont blanc ? Pour calculer une longueur de flèche ?
 
Hyp3 : spirale a quatre centres.
Clé de l’énigme précédente.
Pourquoi préciser cent jours avant de se casser le bec ? Sans cette partie on aurait bien pu trouver golf JUAN…  pour utiliser CENT qui est non codé ?
Hyp4 : autre
Pas de piste pour autre …
 
Une préférence pour l’hypothèse 1 qui décortique plus l’énigme. Plus un point remarquable sur cette droite.
 
Dans toutes les hypothèses le trajet de la flèche fait 559KM vu du dessus… donc un trait de moins de 559Km. mais ceci est un autre sujet
Répondre
#2
Je ne causerai que du début...

"[...] cent jours avant de se casser le bec et y laisser ses plumes".

Je vois deux cassages de bec/laissage de plumes possibles :
  • La bataille de Waterloo, le 18 juin 1815,
  • La seconde abdication, le 22 juin 1815 (je t'épargne la publication du décret d'abdication, le 23 juin).
Si on raisonne en comptant réellement 100 jours avant :
  • Pour Waterloo, on tombe sur le 11 mars 1815
  • Pour la seconde abdication, on tombe sur le 15 mars 1815
Je te laisse chercher où était Napoléon ces jours là...

On peut aussi prendre le problème à l'envers. Il débarque le 1er mars 1815, fait ses marques dans le sable de la plage de Golfe-Juan, et on regarde ou il était 100 jours après, soit le 9 juin 1815.

Enfin, on peut "relativiser" et considérer qu'il faille considérer la période historique des Cent-jours (avec un trait d'union), qui n'a pas duré 100 jours du tout... et là, la "norme" (mais toutes les sources ne s'accordent pas), c'est un départ au 18 mars 1815, jour de l'arrivée de Napoléon aux Tuileries.

Bref, c'est compliqué ! Confused
Répondre
#3
Tous les autres lieux correspondant au autres dates ne sont pas en accord avec l'IS du tour de France.
Donc ça simplifie...
Répondre
#4
(2019-09-11,16:42)doz61 a écrit : Tous les autres lieux correspondant au autres dates ne sont pas en accord avec l'IS du tour de France.
Donc ça simplifie...

Euh, j'aurai du mal à être aussi catégorique que toi ! Ou alors tu as un point de chute de la flèche dont tu es sûr et certain et tu as oublié de nous en parler ! Big Grin 

Entre le 1er mars 1815 et le 18 mars 1815, Napoléon est allé de Golfe Juan à Paris. Tous les points de ce trajet sont à moins de 559 km du segment Isola 2000 - Serre Chevalier. Donc quelque soit le départ, tu peux trouver une trajectoire qui concorde avec l'IS.

Après, est-ce que c'est pertinent ou pas, c'est un autre problème...
Répondre
#5
Non car il prend la direction de Castellane.
Donc sort tout de suite du cône formé par les droites golf isola et golf serre chevalier.
Pour ça que je vois que Waterloo dans l'hypothèse n 1.
Répondre
#6
(2019-09-11,18:02)doz61 a écrit : Non car il prend la direction de Castellane.
Donc sort tout de suite du cône formé par les droites golf isola et golf serre chevalier.
Pour ça que je vois que Waterloo dans l'hypothèse n 1.
Si je te suis bien, tu considères comme établi :
  • Que le "là" où l'on prête un arc à Apollon est Golfe-Juan,
  • Que la flèche file grosso modo plein nord, en se limitant aux trajectoires que le segment Isola 2000 - Serre Chevalier autorise.
Au risque de chipoter, et sans être vraiment capable de te le prouver, rien dans l'énigme n'interdit de partir d'un point plus au Nord de la France (en corrélation avec l'épopée des Cent-jours et avec l'énigme bien sûr) et de tirer une flèche plein sud... Cette flèche pourra alors croiser l'étape du tdf. Même si je ne la partage pas, c'est par exemple la solution développée par la team Argos (elle est disponible sur le site de Black Tiger).
Répondre
#7
Oui je connais mais pas convainquant...
Sinon hypothèse 2et 3, des remarques?
Répondre
#8
(2019-09-11,16:31)miam a écrit : Je ne causerai que du début...

"[...] cent jours avant de se casser le bec et y laisser ses plumes".

Je vois deux cassages de bec/laissage de plumes possibles :
  • La bataille de Waterloo, le 18 juin 1815,
  • La seconde abdication, le 22 juin 1815 (je t'épargne la publication du décret d'abdication, le 23 juin).
Si on raisonne en comptant réellement 100 jours avant :
  • Pour Waterloo, on tombe sur le 11 mars 1815
  • Pour la seconde abdication, on tombe sur le 15 mars 1815
Je te laisse chercher où était Napoléon ces jours là...

On peut aussi prendre le problème à l'envers. Il débarque le 1er mars 1815, fait ses marques dans le sable de la plage de Golfe-Juan, et on regarde ou il était 100 jours après, soit le 9 juin 1815.

Enfin, on peut "relativiser" et considérer qu'il faille considérer la période historique des Cent-jours (avec un trait d'union), qui n'a pas duré 100 jours du tout... et là, la "norme" (mais toutes les sources ne s'accordent pas), c'est un départ au 18 mars 1815, jour de l'arrivée de Napoléon aux Tuileries.

Bref, c'est compliqué ! Confused

"C'EST LA QUE L'AIGLE IMPRIMA LA MARQUE DE SES SERRES DANS LE SABLE CENT JOURS AVANT DE SE CASSER LE BEC ET Y LAISSER SES PLUMES".
Les expressions "CENT JOURS" et "AIGLE" laissent peu de doute sur la présence de Napoléon dans ce premier paragraphe de la 420.
Il y a aussi l'IS "Venu de l’île d'Elbe, il y débarqua"

Mais je suis d'accord avec miam, il est explicitement question d'une durée de cent jours entre deux dates.
Du coup, j'y vois 4 hypothèses : 
On peut partir de "LA MARQUE DE SES SERRES DANS LE SABLE" : 
  • 1er Mars 1815 (60ieme jour) Golfe Juan 13h et alors "SE CASSER LE BEC ET Y LAISSER SES PLUMES" doit correspondre au 160ieme jour de 1815 soit le 9 Juin 1815 : C'est la date du Congrès de Vienne. Napoléon y laisse ces plumes car son empire disparait pour redevenir un pays; Il "se casse le bec" car il n'y est pas, c'est Talleyrand qui négocie pour Louis XVIII. Cela reste pour moi l'hypothèse la plus crédible; L'IS "Venu de l'île d'Elbe..." est évident !! (presque trop d'ailleurs). C'est cette hypothèse qui laisse le plus de liberté d'action sur la direction de la flèche 420.
  • 20 Mars 1815 (79ieme jour) Chateau des  Tuileries Paris à 21h et alors "SE CASSER LE BEC ET Y LAISSER SES PLUMES" doit correspondre au 179ieme jour de 1815 soit le 28 Juin 1815 : A cette date Napoleon passera sa dernière nuit à Malmaison, les deux frégates ont été affretées pour sa fuite aux Etats Unis; Sa fuite commence le 29 au matin (elle n'aboutira pas). Dans cette fuite de la France, cet exil accepté, il laisse ces généraux, ces armées ("y laisser ses plumes" ?). Dans cette hypothèse, les contraintes de l'IS Tdf ne semble laisser la place qu'à la proposition d'Argos, Aschum et Paco pour une flèche de 559km arrivant à Arvieux (qui est sur le trajet du Tdf 93 !). Une force de cette option est de faire correspondre la durée "cent jours avant" avec l'époque des "CENTS-JOURS". Car cette période fait bien CENT jours, c'est seulement que la période n'a pas été nommée pour Napoléon mais pour Louis XVIII (20 Mars: sa fuite de Paris; 28 Juin : la proclamation de Cambrai); L'IS "Venu de l'île d'Elbe, il y débarqua" fonctionne aussi : l'IS couvre l'ensemble du vol de l'aigle en prenant "débarquer" dans le sens "arriver à l'improviste".

Enfin on peut partir de la fin en considérant (par contre, c'est beaucoup plus complexe pour l'IS TdF ! voire impossible) : 
  • 18 Juin 1815 (169ieme jour) Waterloo (grosse défaite) et alors "IMPRIMA LA MARQUE DE SES SERRES DANS LE SABLE" doit etre lié au 10 Mars 1815 (69ieme jour). A cette date Napoléon entre dans Lyon. Les neufs décrets de Lyon auraient pu être "la marque" recherchée mais ils sont édités le 13 
  • 22 Juin 1815 (173ieme jour)  Chateau des  Tuileries Paris (seconde abdication) et alors "IMPRIMA LA MARQUE DE SES SERRES DANS LE SABLE" doit etre le 14 Mars 1815 (73ieme jour). A cette date, Il passe à Tournus. A cette ville il décide d'attribuer une distinction (légion d'honneur et le N, sur les armes de la villes; "sable" comme la couleur dans l'héraldique; décret réalisé le 22 mai). Pour L'IS "Venu de l'ile d'Elbe...", c'est moins net, à part la plaque ci dessous
[Image: 100px-Blason_ville_fr_Tournus-Empire.svg.png][Image: tournus_plaque_legion_dhonneur.jpg]

NB :pour completer, l'article de marvinclay est très intéressant. Il y évoque : 
Citation :Champ lexical de l'imprimerie : Aigle (format papier), imprima, marque, plumes
Par induction, il pourrait y avoir une référence à la littérature.
Pour "LE SABLE", on peut aussi évoquer l'expression "masse de granit" qui est attribuée à Napoléon. Imprimerie+"masse de granit" fait penser au Code Napoléon : le code civil. Mais cela ne m'a mener nulle part.
Répondre
#9
Bonjour à tous,

Juste une remarque qui m'a amusé et je ne sais pas si vous l'avez déjà vu. J'avais testé les villes à 55,9 cm sur la carte depuis le Zenith (enfin une compréhension possible du Zenith), le Mont Blanc, juste pour voir. Et tirant un arc de cercle de 55,9 cm depuis Argentière, station à côté du Mont Blanc, on passe à 55,9 cm sur des communes dont : Waterloo, La Flèche, La Neuve Lyre (l'instrument d'Apollon !) ou L’Aigle !

Coïncidence, blague, fausse piste ou piste ? Je penche pour la 2eme ou la 3eme option Smile
Pour la 4eme, l'IS Tour de France rend impossible ce point de départ. Mais en Fausse piste, ça se pose là !
Répondre


Atteindre :