Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
580 du Col de Somport : en avant la musique
#91
(2020-10-16,12:13)Cameleon a écrit : Si on prend cette clé, en oppositoin avec le simple "A<->1", le lien entre 470 et 580 est même plus large puisqu'il doit lier
@Cameleon : Salut, il y a 11 Charles mais bien 10 numéros d'ordre de I à X.
Lorsque nous résolvons la charade, les deux solutions se rejoignent au dernier élément le "X" de Roncevaux s'aligne avec le "X" du dernier roi Charles. Les extremes sont une manière de définir le juste milieu chez Pascal. A un extreme, X(lettre)<->X(10) crée la liaison "lettre<->numéro", à l'autre extreme A<->I(1) donne la clé de passage (mon post est ma tentative de réponse à un autre fil sur la clé de passage).

Mais ce n'est qu'un moyen de passage, associer chaque Charles à chaque ville 580, c'est aller trop loin (ce n'est que mon avis)

en aparté : Pas de 0 dans les chiffres romains (numéro d'ordre des Charles) mais un moyen de d'énumérer et associer les lettres de l'alphabet à leur rang. D'ailleurs le futur proche de la partie en clair de la 580 mise en relation ces numéros d'ordre 
I  ... vaudra 1
II ... vaudra 2
...
X ... vaudra 0
annonce aussi le "Quand Al-mar..." et la découverte de la numération positionnelle avec utilisation du zéro. Plus de X si on a le 0 positionnel


(2020-10-16,12:13)Cameleon a écrit : Est-ce que tu lies "bon chemin" et "bon sens" dans cette piste ? Je n'arrives pas à voir quels éléments (flèche, coeur...) peuvent mener à poursuivre sur la voie du sud.
En 470, je suis et reste au Col de Somport, il n'y a qu'un lieu, la destination, (et par l'ouverture, je verrai la lumière); La voie SUD a guidé le piéton, elle a fait son office. Puis toujours en 470, le titre permet de viser le bon Charles dans la liste, celui du centre, au coeur. 

En 580, je lie "bon chemin" et "bon sens" y compris sur la carte puisque je considère Arles (l'Origine de la voie de Sud) et  Angers (la voie NORD au sens méridien). Après tout n'est pas géographique, on a la galette, on a la chanson, c'est la fête !  002
Il y a même la tentation d'y voir une nouvelle flèche qui visant Reims, viserait par la même le coeur (blason de Carignan) : méfiance !

Amitiés
Répondre
#92
Citation :Les hommes sont comme les chiffres, ils n'acquièrent de la valeur que par leur position.
Napoléon Bonaparte

Sur la position du 0 en 580 (à déduire en 600 ? à cause du futur "vaudra")
I, II, III... IX, X suivi de 1, 2, 3...9, 0
A défaut d'un ordre numérique, c'est un ordre historique (chronologique) qui ressort de cette agencement 580.
Citation :C'est la langue arabe qui a permis au français, comme à bien d'autre langues, de découvrir la numérotation en «chiffres arabes». Les Arabes avaient eux-mêmes emprunté à l'Inde ce système de numérotation qu'ils nommaient «chiffres hindîs». En France, un moine mathématicien et astronome du nom de Gerbert d'Aurillac (938-1003) avait découvert les chiffres arabes lors de ses études en Catalogne (Barcelone). À cette époque, les monastères catalans possédaient de nombreux manuscrits de l'Espagne musulmane; Gerbert s'initia à la science arabe, étudiant les mathématiques et l'astronomie. Il se rendit vite compte des avantages de la numérotation décimale, même s'il ignorait encore le zéro....

Cependant, dans leur forme actuelle avec le zéro, les chiffres arabes furent introduits en Europe par le mathématicien italien Leonardo Fibonacci (v. 1175 - v. 1250). En 1202, celui-ci publia son Liber abaci (« Le livre des calculs »), un traité sur les calculs et la comptabilité basé sur le système décimal à une époque où toute l'Europe recourait encore aux chiffres romains.
Bien que les chiffres arabes soient plus performants que la notation romaine ... Il faudra attendre le XIVe siècle pour que les chiffres arabes soient acceptés
Répondre
#93
Une autre manière de dire, si je suis bien ton raisonnement, que, en 470, si l'on prend les chiffres romains, du coup "l'inconnue", c'est le zéro, puisqu'il apparaît après Charlemagne ? (et ne deviendra donc connu qu'après ? ;-)

@+,
Schlopsy
Répondre
#94
(2020-10-19,12:40)Schlopsy a écrit : Une autre manière de dire, si je suis bien ton raisonnement, que, en 470, si l'on prend les chiffres romains, du coup "l'inconnue", c'est le zéro, puisqu'il apparaît après Charlemagne ? (et ne deviendra donc connu qu'après ? ;-)
@Schlopsy : oui, c'est une lecture possible en effet. Mais bien en 600 (d'après moi) puisqu'il faut être dans le futur de la 580.
Répondre
#95
Ce qui me chiffonne là-dedans, c'est que dans le CdC v le zéro n'apparait pas, et encore moins l'aspect "circulaire" : "est dixième", pour le transformer en "vaudra 0", faut un sacré saut sémantique... ...et pourtant, il me semble évidente que les 2 versions se rapportent à la même énigme, à la même solution, etc...

@+,
Schlopsy
Répondre
#96
(2020-10-19,16:40)Schlopsy a écrit : Ce qui me chiffonne là-dedans, c'est que dans le CdC v le zéro n'apparait pas, et encore moins l'aspect "circulaire" : "est dixième", pour le transformer en "vaudra 0", faut un sacré saut sémantique... 
@Schlopsy : le 0 n'apparait pas explicitement comme dans la formule "vaudra 0" mais le 0 est utilisé dans les nombres qui composent le texte (le 10 du J de Jarnac) et surtout malgré la formulation "19-18-9-13-12-15-19-14-1-12, la douce, est dixième", il faut trouver A=0 pour décoder correctement les A de la 600 ! On pourra toujours évoqué le fait qu'utiliser le 0, c'est exploité un système en base 10.
La 580 reste donc bien la première énigme remplie de chiffres et le CDCv oblige à envisager que "est dizième" devra être compris A->0
Tu noteras aussi que la 580 du Cdcv n'emploie pas le futur proche.
Répondre
#97
(2020-10-19,12:40)Schlopsy a écrit : Une autre manière de dire, si je suis bien ton raisonnement, que, en 470, si l'on prend les chiffres romains, du coup "l'inconnue", c'est le zéro, puisqu'il apparaît après Charlemagne ? (et ne deviendra donc connu qu'après ? ;-)
En 600, j'ai proposé une sorte de suite à ta remarque; De l'autre coté du miroir,

Citation :Mon onzième, enfin, est l'inconnue.
devient : La onzième (lettre : K), enfin, est l'inconnue  et le "est dixième" du CdCv prend sens.
Répondre
#98
Justine petite remarque :

Je ne crois pas que le titre de la 600 puisse nous signifier "alliance des chiffres arabes avec les lettres latines". On n'a pas eu besoin d'aide pour permuter lettres et chiffres en 580.
Pire, on dispose ici d'une CDP grosse comme un camion, la plus visible du jeu : B=1.

Non, je pense comme GTI je crois bien, que les noms arabes des étoiles et les lettres latines en renfort (pas assez de lettres grecques pour cette immense constellation) sont deux éléments qui appuient simplement le choix d'une constellation de l'hémisphère sud et plus particulièrement l'Argo qu'il a fallut débiter en rondelles.

@+
Répondre
#99
(2020-10-25,07:17)Puymasit a écrit : ...Non, je pense comme GTI je crois bien, que les noms arabes des étoiles et les lettres latines en renfort (pas assez de lettres grecques pour cette immense constellation) sont deux éléments qui appuient simplement le choix d'une constellation de l'hémisphère sud et plus particulièrement l'Argo qu'il a fallut débiter en rondelles.
Oui, c'est un point qui a retenu et retient toujours mon attention. Pour le moment je n'envisage pas de choisir exclusivement entre Décapole et Argo. 
  • Si je prends les éléments qui resortent de la 580, alors j'estime que la décapole alsacienne est un reflet crédible en 600 (le "Quand Al mar" donnant le signal pour considérer les "vaudra")
  • Si je mets de coté la 580, décrypte 600 et découvre "Navire noir perché", alors l'Argo surgit du titre (et le mat/boussole est une hypothèse de clef qui me plaît)
Répondre
Et le madit tueur, vous en faites quoi du coup ? Il va avec la B ?... ...difficile d'imaginer dans ce cas que Max ait pu répondre cela de bonne foi, non ?

@+,
Schlopsy
Répondre


Atteindre :