Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Allusion et fausses pistes
#1
Je m'interroge sur la valeur des thèmes resortant "naturellement" des éléments trouvés dans les énigmes.
En 420 par exemple  : Aigle, débarqua, CENT jours ... Il va être difficile d'ignorer Napoléon.

Mais alors peut-on ignorer : Apollo(n), 1969, zenith et planetes, forme du symbole de Saturne, aigle (en tant qu'insigne de mission) qui renvoie à Lune
ou même Aigle(format), bec, plume, imprima... qui renvoie à l'écriture ou l'imprimerie

Ma question est : doit-on faire un tri ou un choix ? en gros, considérez vous que des thèmes entiers sont amenés comme fausses pistes ? ou bien considérez-vous que la solution doit intégrer des éléments issus de l'ensemble des thèmes ?
Personnellement, je commence à croire à la seconde solution même si cela semble conduire à des mélanges étranges.
Répondre
#2
Les deux mon capitaine !

Les deux car il faut envisager, pour chaque thème, qu'il répond à une fausse piste ouverte ou fermée.

Pour Napoléon, ce sera dur car confirmé par une IS.
Pour Apollon, il est écrit en clair... Mais de quel Apollon s'agit-il ? Le dieu, une oeuvre, autre chose, plusieurs choses ?
Pour l'imprimerie, je trouve cette piste très tentante, mais rien n'est sûr.

Les corrélations c'est bien, à condition d'aboutir sur du concret. 

Et comme la solution de la 420 n'a jamais été publiée, tout reste possible.

@+
Répondre
#3
(2019-11-29,17:33)Puymasit a écrit : ...Les deux car il faut envisager, pour chaque thème, qu'il répond à une fausse piste ouverte ou fermée.
Pour Napoléon, ce sera dur car confirmé par une IS.
Pour Apollon, il est écrit en clair... Mais de quel Apollon s'agit-il ? Le dieu, une oeuvre, autre chose, plusieurs choses ?
Pour l'imprimerie, je trouve cette piste très tentante, mais rien n'est sûr.
Les corrélations c'est bien, à condition d'aboutir sur du concret. 
Et comme la solution de la 420 n'a jamais été publiée, tout reste possible.
@+
Comme tu le dit : Napoléon avec l'IS et Apollon (en clair) ont probablement un statut à part.
Pour les deux autres thèmes : lune et écriture, voici un exemple de ce que j'avais en tête : 
je viens de la 500 où j'ai utilisé la feuille A4 comme outil et un thème "musique" était présent.
Arrivé en 420, le champ lexical de "l'écriture à la plume" semble logique dans la suite de "feuille A4".
Si on ajoute "musique" alors, (avec le même mécanisme qu'en 580 avec l'Arlésienne), j'arriverais à :  
MontrerAu clair de la lune:

Alors, oui, avec ça, je n'ai pas encore aboutit à du concret mais je remarque que de deux thèmes "vastes" (associés à des élements antérieurs) j'obtiens un nouvel élement plus "compact" et dont le titre répond au titre de la 420.
La lune serait "mise en lumière", serait-elle le zénith d'Apollon?
Et pour nous sur notre carte, au Nord de Golfe Juan, pourrait-on consiérer :
[Image: 280px-Lake_Geneva_by_Sentinel-2.jpg]
Certains diront "inutile"... On a déjà les IS TdF Isola2000 et Serre Chevalier... c'est pas faux sauf que là, c'est dans le livre et pour le coup, c'est plus précis que les IS Tdf car Dabo est alors OUT  Tongue . Après, chacun sa piste mais la mienne permet d' yvoir(e) au clair de la lune  Big Grin
Avec seulement "imprimerie", j'aurais cherché Gutemberg, ou l'imagerie d'Epinal (souvenir de ma première piste)
Avec seulement "lune", j'aurais cherché dans les missions Apollo par exemple.
NB : Encore une fois, ne voyez pas forcement ici un bout de solution (sauf si cela vous plait) mais plus un exemple sur ma question de départ.
J'en profite aussi pour remercier vifsorbier (pour son blog). Une suite de l'histoire en 420 m'est venue en lisant ces articles.
Amitiés
Répondre
#4
Déjà, si tu lis le blog de Vifsorbier je te félicite car tu as bon goût et ne perd assurément pas ton temps.

Ensuite, ce n'est pas moi qui vais te reprocher de chercher à unifier des thématiques différentes au sein d'une énigme.

Ainsi, en 420, plusieurs thèmes sont aujourd'hui connus :
- Napoléon (incontournable) ;
- Apollon, donné en clair mais dans quelle(s) acception(s) ?
- Mythologie avec le panthéon des noms de planètes ;
- Imprimerie et Gutemberg-Strasbourg, piste sérieuse ;
- Astronomie (possible que cela ne serve qu'au décodage, ou pas) ;
- Conquête de la lune ;
- Révolution ;
- La lumière (et oui, à ce stade du jeu on doit savoir ce que c'est) ;
-  Et sans doute un ou deux autres thèmes cachés...

Il existe certains types de solutions qui peuvent accumuler plusieurs de ces thèmes, comme le musée du Louvre par exemple.

Donc il faut s'accrocher... Mais ne pas se faire d'illusions. A ce stade du jeu, il est forcément impossible de résoudre l'énigme sans tout ce qui précède.

@+
Répondre
#5
Pour Apollon, mon choix est fait : à cause du dernier item de la charade 530, il faudra que sa fleche atteigne Python ou bien ma solution ne sera pas valide. 
A coeur vaillant rien d'impossible  014
Répondre
#6
(2019-11-29,20:56)Puymasit a écrit : ...
A ce stade du jeu, il est forcément impossible de résoudre l'énigme sans tout ce qui précède
...
 "tout ce qui précède" : je suis d'accord mais encore faut-il y adhérer... Certains verront des liens... d'autres verront des coincidences...
Allez un exemple pour illustrer : 
spéciale dédicace @Puymasit : en 600, l'élement important qui nous serait révélé serait la création de  "l'ordre de la Toison d'or"
Citation :Par les statuts, les chevaliers étaient obligés de porter en toutes circonstances et en particulier en public un collier d'or, composé d'une alternance de fusils et de pierres à feu auquel était suspendue la toison d'un bélier...Dans sa représentation, le fusil (terme d'époque pour désigner les « briquets » de l'époque) ... Certains insistent sur le fait que les briquets sont représentés avec une poignée en forme de B évoquant le mot « Bourgogne ». En effet, les briquets peuvent avoir des formes différentes et le rapprochement avec la lettre B peut avoir fait pencher pour le choix comme emblème de cette forme particulière de briquet. C'est de cette devise ducale qu'on a tiré une des devises de l'ordre : Ante Ferit Quam Flamma Micet (« Il frappe avant que la flamme ne brille »).
Ici, en 420, je vous propose :
MontrerAu clair de la lune:
B donne l'ordre / Le collier de briquets de B est l'insigne de l'ordre, la flamme du feu est la devise de cette ordre. 
Alors coincidence ?
Répondre
#7
Sur l'imprimerie, doit-on en 420 repérer les fautes ?
Il y a classiquement trois types de fautes d'imprimerie : 
  • Bourdon : est utilisé pour désigner l'oubli d'une lettre ou de mots. On pense alors au bloc crypté de 100 lettres et à l'absence dy "D'" devant le "Y"
Citation :C'EST LA QUE L'AIGLE IMPRIMA LA MARQUE DE SES SERRES DANS LE SABLE, CENT JOURS AVANT DE SE CASSER LE BEC ET D'Y LAISSER SES PLUMES.
  • Mastic : est utilisé pour désigner le placement erroné de certains caractères, lignes ou paragraphes entiers, l'inversion de lettres, de blocs de caractères. Si je devais en retenir un, je proposerais le replacement de la dernière phrase pour former accrostiche HADES sans anagramme.
Citation :Hâte-toi de trouver la flèche.
Alors prête un arc à Apollon :
de là, il comptera 1969,697 mesures vers le zénith.
En une 46.241.860ème fraction de jour sidéral,
son trait s'abattra.
  •  Coquille : désigne le fait de mettre un caractère typographique à la place d'un autre. La encore, ce n'est que mon avis, mais je proposerais de retenir les 1969.697 mesures
Citation :1969,687 : cela permet de mettre en scene une valeur en année composée de 1969 (premier pas sur la Lune) et fraction d'année donc jour : 687=période de révolution de Mars. Cette lecture ANS, JOURS résonne assez bien avec le rapprochement 470-420 : Guerre de CENT ans, Les CENT-jours


Par contre, on se rend compte que ces fautes sont peut être des fautes pour la compréhension des décryptages mais ce ne sont pas des fautes d'imprimerie (sous entendu corrigeables) : en rajoutant le D' on casse le nombre de lettres et la correspondance avec la 470 ou la grille 10x10; En placant la dernière ligne en premier, la fleche se trouverait à Golfe Juan avant d'être lancée et finalement en changeant le 9 en 8 nous changerions la valeur de la mesure à compter.
NB : les coquilles et bourdons de l'imprimerie ont un lien étroit avec le pélerinage de Saint Jacques de Compostelle. Pour le Mastic par contre...
Répondre
#8
Lu quelque part chez les SH; Bravo au découvreur : 
Citation :C'EST LA QUE L'AIGLE IMPRIMA LA MARQUE DE SES SERRES DANS LE SABLE, CENT JOURS AVANT DE SE CASSER LE BEC ET Y LAISSER SES PLUMES.
On considère que l'AIGLE est NAPOLEON
Casser le bec => supprimer la lettre de tete : le N donc il reste APOLEON
Y laisser ses plumes => aile sans plume => L sans plume => le E a perdu ces deux plumes il reste L
NAPOLEON devient APOLLON

Reste à savoir quoi en faire... Une proposition : 
La phrase deviendrait :
Citation :C'EST LA QUE L'AIGLE IMPRIMA LA MARQUE DE SES SERRES DANS LE SABLE, CENT JOURS AVANT APOLLON.
Une lecture serait que cela donne la date de l'énigme 420; Apollon serait présent le 1er Mars 1815 + 100 jours = 9 Juin 1815
Citation :9 juin :
  • Fin du Congrès de Vienne (nov. 1814-juin 1815).

  • Traité de Vienne signé à l'issue du Congrès de Vienne conduit par l’homme d’État autrichien, le prince Clément de Metternich. Il fixe les nouvelles frontières de l’Europe4. Son principal succès est de rétablir un équilibre des puissances en Europe, ce qui a pour conséquence de maintenir la paix sur le continent pendant presque quarante ans.
  • La France perd tous les territoires conquis par Napoléon Ier.
Répondre
#9
(2019-12-21,21:49)leuc a écrit : Lu quelque part chez les SH; Bravo au découvreur : 
Citation :C'EST LA QUE L'AIGLE IMPRIMA LA MARQUE DE SES SERRES DANS LE SABLE, CENT JOURS AVANT DE SE CASSER LE BEC ET Y LAISSER SES PLUMES.
On considère que l'AIGLE est NAPOLEON
Casser le bec => supprimer la lettre de tete : le N donc il reste APOLEON
Y laisser ses plumes => aile sans plume => L sans plume => le E a perdu ces deux plumes il reste L
NAPOLEON devient APOLLON

Hé ! C'est un de mes décryptages !! Le 110923 sur la chouette.net datant du 06-11-2015 
https://lachouette.net/index.php?a=v&b=1...#110923.00
Je ne me souviens pas l'avoir posté sur LSH.

Napoléon est Apollon, Napoléon et le soleil ne font qu'un dans cette énigme. Le déclin du soleil commence au solstice  ...
 amitiés
Apolléo
Répondre
#10
@Apolleo : je te renouvelle mes compliments pour ce jeu sur les lettres que je trouve très original dans une énigme évoquant les coquilles d'imprimerie.
Ensuite,  nos pistes divergent : sur ma piste Napoléon n'est pas ou ne devient pas Apollon. La phrase révèle la relation temporelle entre deux événements grâce a la proximité orthographique de deux des personnages de la scénette. Mais Napoléon joue un autre rôle.
Amitiés
Répondre


Atteindre :