Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
La méga-astuce
#11
Citation :...Si la MA n'est pas, à mon sens, la seconde lecture des charades...
Je ne prétends pas ça non plus, donc je te rejoins complètement. Big Grin

Sur la M-A, l'idée de "tourner en rond pendant pas mal de temps" sans s'oppose à celle d'être "sur les bons rails" avec (42 DU 2000-04-05), image qui implique un encadrement, une contrainte. 

Concernant les redondances, c'est seulement esthétique pour moi. Rien d'incroyable à en retrouver puisque MV avait déjà en tête le principe du codage-décodage de la B au début de la conception du jeu.
#12
(2019-12-09,03:29)Roc a écrit : La distance entre le col de Roncevaux et Bourges est approximativement 530 km.
La distance entre Angers et Forbach est approximativement 580 km.
La distance entre Dabo et Golfe Juan est approximativement 560 km.
La distance entre Dabo et Cherbourg est approximativement 650 km.

Nous avons ici 4 distances qui correspondent à 4 des longueurs d’ondes inscrites en haut des énigmes.

Il est donc probable que les autres nombres au-dessus des énigmes vont aussi servir et apporteront une confirmation que nous sommes sur la bonne voie. Ces autres nombres sont les suivants : 470, 780, 500, 420, 520, et 600.

[...]

Mon avis sur les nombres correspondant à des distances est la suivante. Il ne sont pas fortuits mais ne servent pas dans la vraie piste. Il y en a trop qui sont trop précisément rapprochables de distances importantes pour penser qu'il s'agit d'un hasard. Notamment les 560 km dans la 560. Mais à mon avis cette idée faisait partie de versions préparatoires à la Chouette. Avec les "mille lieues" de la v1, il est tentant de penser qu'il aurait fallu mesurer des distances sur la carte et donc des longueurs de traits. Les numéros d'énigmes pouvaient alors servir d'indice. Mais je crois que Max Valentin a renoncé à cette idée. Les pistes étant cependant déjà basées sur certaines villes, il les a gardées et donc certaines distances aussi. Elle font désormais fonction de "fausses pistes voulues".

------------------------------

Sinon, pour ce qui est de l'objet du fil de discussion, j'avais déjà exposé ma vision de la méga-astuce mais la contribution a regrettablement été atomisée (RIP petit ange parti trop tôt). Mais je peux la reprendre. Je n'ai pas changé sur le sujet depuis plus de dix ans et ma conviction ne fait que se renforcer. La méga-astuce consiste à comprendre que chacune des dix énigmes 530 à 520 fonctionne par paires. Chaque paire s'identifie par le thème servant de fond à l'énigme. La résolution correcte de la seconde énigme nécessite de reprendre un élément de la première énigme de la paire.

On a donc ainsi cinq paires partageant un "thème" commun :

Deux énigmes "Musicales" : 580 et 500.
Deux énigmes "Navales" : 600 et 560
Deux énigmes "Impériales" : 470 et 420
Dans ces trois première paires, le lien thématique est assez évident (dans les cas des énigmes Impériales, il faut cependant avoir déjà résolu le décryptage primaire pour faire ce lien). Avec trois paires on comprend la logique de l'astuce et on présume des deux autres paires, même si à ce stade je ne connais pas encore leur décryptage :
Deux énigmes évoquant le thème des points cardinaux : 780 et 650
Deux énigmes reliées par le thème de l'ouverture : 530 et 520.

La seconde étape est de comprendre que dans chaque cas, pour décrypter correctement une "seconde" énigme, il faut aller puiser dans sa correspondante et les relier. Ce qui donne le déclic est l'IS "née clef en main" qui met en évidence le lien entre la 600 et la 560. On a ainsi les aides au décryptage suivantes :

600-560 : l'Arche de Noé découverte dans la 600 est retrouvée dans la 560
580-500 : la G tracé dans la 580 renvoie à Gerardmer qui permet d'identifier la bonne DCA dans la 500
470-420 : on trace en 470 le tracé symbolique des Chemins de Compostelle Ibañeta-Bourges et le tracé symbolique du retour de Napoléon GJ-Paris dans la 420. La lumière A6 se trouve à l'intersection.
780-650 : il faut inverser quelque chose dans la 650 (sur la base de la position de la boussole) et/ou il faut multiplier la mesure par 3 (sur la base du 3M de la boussole)
530-520 : quelque chose en lien avec l'Omphalos/le Grand X
#13
J'aime bien cette approche analogique 008
#14
Le post de Schliemann est celui qui se rapproche le plus de mon sentiment sur la M-A. Pour moi, la M-A surgit en 500.
Par contre, je n'ai pas la même piste (en ce moment  Wink ) donc forcement j'adhère moins sur les exemples comme A6, arche de Noé...
#15
de mon côté, j'avais essayé d'explorer il y a bien longtemps cette histoire de coincidence des distances (mais de manière beaucoup moins aboutie ! Au passage, bravo !), mais cela ne m'avait mené à rien, sinon à chercher encore plus de coincidences de distances et de finir par en voir partout, même là où  Max n'avait jamais voulu en mettre !

J'en profite pour dire que j'ai une méga astuce dès la 780 et qui est utilisée dans toutes les énigmes ultérieures.

Par contre, elle est tellement simple et tellement utile que je ne peux pas en parler. Désolé !

Elle est d'ailleurs tellement simple que je trouve vraiment étonnant de ne l'avoir jamais lue sur un quelconque forum.
Je soupçonne donc pas mal de chercheurs d'être sur la même méga astuce et de ne jamais en parler...

D'ailleurs, dire qu'elle est très simple et qu'elle est trouvée en 780 est déjà un indice !

Pour relativiser : en 780, on ne fait qu'avoir l'idée, sans en être certain (ce serait trop beau !)
Ce n'est que lorsque l'idée est ensuite mise en oeuvre à chaque énigme qu'on se dit que l'idée était bonne.
#16
Pour moi, la Méga Astuce se résume dans le mot MIROIR.
Cela rentre en jeu, d'après moi, en 500 lorsque Etain et Mercure fournisse le tain.
Comme Schliemann, je considère les énigmes allant par paire. Ainsi 520 va avec 530, 650 avec 780 mais, contrairement à Schliemann, mon appairage continue, indépendamment des thèmes :  560 va avec 470, 420 avec 580 et 500 avec 600. 
Le couplage amené par ma M-A n'empeche en rien d'autres couplages complémentaires : 650 et 520 forme bien une méta énigme, 600 et 560 se retrouvent, la musique crée aussi d'autres liens...
#17
(2019-12-17,17:43)à wuji a écrit : Bonsoir Wuji,
Tu parles d'une méga-astuce qui te permet de trouver les reliquats ou bien qui te sert pour confirmer les solutions des énigmes ?
Je pensais aussi comme toi avoir trouvé une méga-astuce très simple pour les solutions des énigmes et qui s'appliquait très bien à partir de la 780 et avec toutes les énigmes suivantes sans exception mais cela ne fonctionne plus pour la 650.
C'est donc probablement ma 650 qui est fausse, pourtant j'ai 6 caractéristiques dans ma solution de 650 qui coïncident parfaitement avec le reste, c'est énervant !
#18
Au temps où je cherchais encore la Chouette avec espoir, j’avais mis bien en évidence le livre sur mon bureau dos au-dessus. J’avais donc toujours sous les yeux les « consignes » de Max :
 
« Pour percer le secret de la Chouette, tout ce qu’il faut, ce sont quelques instruments simples, ouvrages et documents d’usage courant que vous possédez sans aucun doute dans votre foyer. Avec un peu d’astuce, un soupçon de bon sens, un brin de détermination et une solide pelle-bêche, le trésor est à vous ! »
 
A l’époque, je pensais qu’il ne me manquait que la pelle-bêche. Tongue Tongue Tongue
 
Une des raisons pour laquelle l’oiseau est toujours dans son trou est l’avènement du web qui permet de trouver tout et n’importe quoi, et de faire des liens entre tout et n’importe quoi.
 
Quant à la méga astuce, je reste convaincu qu’elle donne les instructions pour replacer le tracé fait sur la carte de France sur la carte détaillée, après peut-être une transformation géométrique (translation, rotation, homothétie).
#19
(2019-12-18,23:11)leuc a écrit : ...Comme Schliemann, je considère les énigmes allant par paire. Ainsi 520 va avec 530, 650 avec 780 mais, contrairement à Schliemann, mon appairage continue, indépendamment des thèmes :  560 va avec 470, 420 avec 580 et 500 avec 600...
La B fournit l'ordre en couplant les 10 énigmes "classiques" par couleur complémentaire sur le disque de Newton : rouge avec vert, jaune avec violet...
Le miroir que je propose couple les énigmes par rang  : la 1 avec la 10, la 2 avec la 9, ... la 5 avec la 6.

J'excluais la B de ces couplages. 
  • Dans le premier couplage, elle joue le role de synthèse additive des 10 énigmes en représentant le blanc. Mais son role de synthèse ne la rend pas particulière par sa forme : Elle reste une énigme "classique" où l'on voit tout : un indice, un titre, un texte, un visuel et une chouette blanche qui est bien présente mais fondue dans le fond blanc.
  • Elle devrait donc être couplable avec sa complémentaire l'énigme noire (ou plutot l'énigme sans énigme : sans titre, sans visuel; on dit quelque fois que le noir n'est pas une couleur, c'est l'absence de lumière) : la supersolution, la 12ieme énigme.
Hyothèse : J'aime à croire que dans le CDC v1, 11=B se justifiait peut être par : au début du jeu, c'est le 0, l'absence de lumière et aucune énigme pour éclairer et à la fin l'ensemble du spectre des énigmes conduit à la lumière pur, le blanc, la 11.
Dans la version officielle, nous commençons cette fois par la B(=0), la synthèse du spectre lumineux, et nous explorons le spectre des énigmes; à la fin il nous reste la complémentaire à B, la SS, l'absence de lumière. 
Cela ramène au CDC du visuel B où le détail du fond n'est pas anodin : "un arc-en-ciel sur fond noir à gauche, dont toutes les couleurs fusionnent pour donner du blanc"

Elément plus personnel : Toujours pour défendre Hadès et perséphone... la lumière est autour et au dessus de nous : arc en ciel, voir la lumière, lumière céleste, du ciel vient la lumière, soleil...
Dans cette approche, OUVERTURE (énigme 530 mais aussi jusqu'à la vision de la lumière en 470) fait penser à un "observatoire au sol"(*) qui commence à rechercher une étoile, le point lumineux. et 520 : LA TERRE S'OUVRE fait penser à l'approche opposée : un trou dans la terre, le souterrain, l'absence de lumière pour finir avec la zone dans le noir complet. 
Tongue
Citation :*:En astronomie, on désigne généralement par observatoire au sol les observatoires dont les télescopes et leurs instruments associés sont dédiés à l'étude des astres dans les longueurs d'onde de la lumière visible et de l'infrarouge (et parfois le proche-ultraviolet, pas encore absorbé par l'atmosphère terrestre).
#20
(2019-12-09,23:28)Becarre a écrit : Vu l’animal, ça ne m’étonnerait qu’à moitié que cette méga-astuce soit en 580 ! C’est une énigme parfaite pour nous faire « TOURNER EN ROND PENDANT PAS MAL DE TEMPS » (les mots de Max au sujet de la méga-astuce) ! Car je me demande depuis le début si cette disposition géographique des villes ne sert pas uniquement à nous faire tourner en rond nous aussi.

Vu que de l’eau a coulé sous les ponts depuis ce message, je dois dire que je me suis bien trompé dans ma prévision (rien n’est prévisible dans ce jeu ! et heureusement) en ce qui concerne la méga-astuce (je ne commenterai pas l’autre partie de mon message, évidemment). La méga-astuce (quelle qu’elle soit, mais j’ai deux très bons candidats), n’est à priori pas en 580.


Atteindre :