Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Continuité géographique des énigmes
#31
En effet, ca casse des tas de trucs !
Mais à l'inverse, ne serait-ce que pour la 580, ça ouvre plus de portes (pas forcement géographique du coup).
Pour le moment, il me semble que le tracé du chemin n'est pas nécessaire pour la 580; Mais peut etre est-il nécessaire en 600 par contre.
Répondre
#32
(2018-09-05,16:08)zarquos a écrit :
(2018-09-05,14:51)Hayleen a écrit : QUESTION No 49 DU 1997-04-01
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: Sentinelles (encore et tjrs!)
6.La continuite geographique des enigmes est-elle obligatoire (exemple: je suis a un endroit, la suivant est ailleurs ma is me donne une indication pour continue r ma route prBecedemment interrompue)? Amities FLASH-BACK PS: j'ai vraiment une sacree bonne idee sur vos sentinelles.. . si c'est ca, votre esprit est Admirabl e
--------------------------------------------------------------------------------
6) NON, TOUTES LES ENIGMES NE SONT PAS DE NATURE GEOGRAPHIQUE. MAIS IL PEUT EN EFFET ARRIVER QU'IL Y AIT "RUPTURE" DANS LA CONTINUITE GEOGRAPHIQUE, LORSQUE CETTE DERNIERE EST DE MISE. IL VOUS AP- PARTIENT ALORS DE "BOUCHER LE TROU". AMITIES -- MAX

Le parcours géographique n'est pas forcément continu, mais il y a toujours un lien entre les lieux qui se succèdent dans la chasse. Et il est anormal de se retrouver on-ne-sait-où sans aucun lien avec ce qui précède ^^
C'est le sens de ce que je voulais dire Smile


Hayleen

Quand Max Valentin dit que toutes les énigmes ne sont pas de nature géographique, ça signifie qu'elles ne donnent pas toutes des lieux au sens où va aussitôt se placer dessus. Il n'y a donc pas forcément deux lieux à relier d'une énigme N à une énigme N + 1, l'exemple emblématique étant 530 - 780 - 470, avec une direction et une chose importante entre 2. Dit autrement les clés de passages ne sont pas toutes d'essence géographique.

Une fois qu'on a assimilé ce principe, il est plus facile de comprendre comment fonctionnent les énigmes 580 et 600 Wink

Une petite remarque sur le "bouchage de trou" qu'il nous appartient de faire. Même lui n'est pas forcément d'essence totalement géographique. 
Simple exemple folklorique sur une énigme que je n'ai jamais résolue mais qui le sera dans moins de 305 jours maintenant par l'un de vous (tic-tac, l'heure tourne) :
En 420, on pourrait avoir une allusion au congrès de Vienne tout en nous donnant un lieu de cassage de bec ou d'impression de ses serres à Waterloo, les Tuileries, Fontainebleau, Lyon, ce que vous voulez.. L'énigme suivante pourrait embrayer sur Vienne, capitale de l'Autriche ou ville de la Drome (c'est un exemple, hein ? Donc c'est un peu pourri). Vienne n'aurait aucune réalité géographique en 420. L'énigme suivante pourrait bien y démarrer sans pour autant avoir à relier la flèche d'Apollon et la ville de Vienne. On peut très bien laisser en plan cette flèche pour redémarrer à Vienne sans lien direct géographique, si ce n'est une continuité logique davantage historique (oui, je sais, Vienne est en Autriche mais imaginons que ce soit dans la Drome pour cette expérience de pensée).

Eh bien c'est comme cela que je vois l'enchaînement 580/600. Ces deux énigmes, à mon sens, ne fusionnent pas malgré la force et l'évidence de leur clé de passage. La 580 nous laisse géographiquement en plan et la 600 ne nous donne rien à biffer sur la 989. Pour autant, il y a un lien logique historique qui doit déboucher sur du concret géographique en 560.

Petite remarquounette de passage.

@+
Répondre
#33
Salut UPSA2 (désolé ce pseudo est imprimé dans mon esprit ^^),

Soit le bienvenu sur ce forum.

Tout à fait d'accord avec ce que tu viens de dire, à force de boucher - en force - tous les trous de façon géographique, on arrive dans une impasse et c'est vraiment désagréable. Max Valentin nous le dit, la Chouette n'est pas Malbrouck, donc il ne faut pas raisonner géographiquement d'énigme en énigme, et seulement exploiter la géographie virtuelle (notre parcours) quand elle est de mise.

La 580 et la 600 nous laissent sûrement en plan de ce côté-là, et le fait de pouvoir laisser la carte de côté en 470 semble le confirmer, ce ne serait en effet pas sympa d'accumuler les traits en attendant la carte en 500. Ce qui n'empêche pas Max Valentin de s'amuser à nous agiter sous le nez des éléments à placer sur la carte, et c'est de bonne guerre.

Néanmoins on ne peut arriver en 500 sans la DCA, et c'est ce qui permettra de départager les chercheurs, car il est facile dans la 580 et la 600 de partir en vrille complète sans s'en rentre compte.
Répondre


Atteindre :