Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Les visuels
#1
Michel Becker affirme ne pas avoir reçu d'indications détaillées de Max Valentin et Max Valentin affirme dans les madits avoir donné des indications très précises à Michel Becker. Comme souvent la vérité est quelque part au milieu, chacun ayant une bonne raison d'affirmer ce qu'il affirme, même si au final ils semblent se contredire.

Mais il semblerait quand même que les indications textuelles du CDC v2 contiennent les éléments les plus importants, ceux auxquels on s'attendait clairement, et ça recoupe les propos rapportés par Monglane comme quoi les visuels fourmillent de red herrings. On peut imaginer par exemple que Max Valentin a laissé Michel Becker réaliser les visuels à son idée sur la base d'indications écrites, puis qu'il lui a fait corriger par oral certains visuels pour y glisser des éléments supplémentaires (des ralentisseurs mais aussi quelques confirmations supplémentaires).

Je vais donc partir du principe que le CDC v2 est nécessaire et suffisant pour découvrir la chouette.

Et là je lance un défi aux membres du forum : réaliser leurs propres visuels sur la base des indications textuelles et en tirer des conclusions utiles Smile


Je commence avec le visuel de la 530 (au hasard) :

Citation :Un coq (symbole de la France) se dresse au milieu de la France
- ses pattes sont à hauteur de la ville de Bourges.

   

A-t-on perdu des informations vitales ?

Il me semble que non :
- Le résultat de la charade - Bourges - est confirmé.
- Le symbole du coq (lumière / soleil) préfigure la lumière à venir dans la 470.

Alors oui le bec ne pointe plus vers des éléments du jeu, les confirmant par la même occasion (comme Cherbourg), mais c'est beaucoup mieux il pointe - très subtilement - vers la cache ! Ou alors peut-être est-ce un autre red herring ? ^^

Résultat des courses : VISUEL NON INDISPENSABLE
Répondre
#2
Un autre pour le plaisir, le visuel de la 580 :

Citation :Les lettres B, A, G, F, E, D, C, (dans cet ordre),
et quelque chose qui évoque un instrument de musique (archer sur les cordes d'un violon?)

   

Ici je plaide coupable ce n'est pas un archet (avec un t) sur les cordes d'un violon évoquant un instrument de musique, mais l'instrument tout entier (en même temps ce n'est qu'une suggestion ^^).

Soit en résumé des lettres musicales qui aident à décoder le texte, mais franchement ce n'est pas le genre de décodage qui ferait long feu à l'heure actuelle, mais si à l'époque les systèmes de codages étaient sans doute moins connus.

Et donc : VISUEL NON INDISPENSABLE
Répondre
#3
Bonsoir
Le visuel de la 580 3 lettres devant une silhouette , 4 autres devant un instrument
Dans l énigme 580 , les notes sont représentées par des chiffres méthode anglo saxonne , a contrario dans l énigme 500 les notes sont remplacées par Do Ré MI etc ... méthode inventé par Guido D Arezzo , a qui l on prête aussi la main Guidonienne pense bête pour apprendre la musique , la main guidonienne est une main gauche , que l on a justement dans le visuel de la 600 on remarque que le pouce est mis en évidence et tient une clef (symbole)si l on se renseigne sur le pouce de la main guidonienne , on a écrit sur la première phalange le B de béta , sur la deuxième le A de Alpha et sur le sommet du pouce le G de gamma .
on retrouve donc le BAG du visuel 580, dans l énigme on parle de sens de contresens donc d azimut ce qui fait que je serais tenté de remplacer BAG par 106° aprés le bon sens c est le sens du contresens doit vous donner une piste , mais la j essayais de parler juste du visuel de la 580 mais comme tout est imbriqué...
Répondre
#4
Le visuel 600 :

Citation :Une main sort de l'eau et tient une énorme clé.

   

Une énorme clé permet de la mettre au même niveau d'importance que la main, soit une clé en main (ce sont de plus des symboles communs).

L'IS NEE CLEF EN MAIN DANS LA 600 TU LA RETROUVERAS DANS LA 560 devait faire partie à la base de l'énigme textuelle.

Il semble que le visuel soit ici pour véhiculer l'anagramme NEE CLEF EN MAIN = NEF ENCALMINEE.

Je pense que la présence d'eau est là pour situer un moment : à la fin du parcours maritime de la 560. La naissance quant à elle doit se comprendre comme une apparition, ce que permet les ténèbres qui resplendissent (et justement elles resplendissent quand le texte est décodé).

On doit reconnaître qu'ici on a une info importante, qui a été transférée du texte vers le visuel.

VISUEL INDISPENSABLE
Répondre
#5
094 Froggy et merci pour ton message 017
Répondre
#6
(2019-12-16,18:52)zarquos a écrit : 094 Froggy et merci pour ton message 017

Cheers ! 017
Répondre
#7
Le visuel 780 :

Citation :Une boussole dont la circonférence fait exactement 33 centimètres.
Le nord est en bas de la page, et l'aiguille pointe donc vers le bas.

Le lavabo il est beau, mais le bidet...

   

Je pense que la volonté première de Max Valentin était de faire comprendre qu'on tenait la boussole dans sa main, donc avec le sud en face de soit. Les personnages ajoutés sur le visuel sont seulement venus compliquer et foutre la zone.

Max Valentin avait-il déjà repéré "3M" ? Je vais dire que "oui". Donc 33 cm, "3 M", le chercheur et le cocher (du texte) soit 2 personnages, un axe nord-sud et Bourges. Tout ce qu'il faut pour introduire la découverte historique du mètre.

Je pense que Max Valentin était fier de cette énigme car il était parvenu à transférer des idées implémentées textuellement (mais on ne saura jamais comment) vers un visuel, sans perdre d'astuce.

A nouveau un VISUEL INDISPENSABLE suite à ce transfert texte -> visuel.
Répondre
#8
Le visuel de la 470 :

Citation :Quelque chose qui évoque Roncevaux, ou Roland (Durandal fichée dans un rocher ?)

Ici on aurait parfaitement le droit de dessiner un cor, comme pour une certaine IS.

Mais on va suivre l'idée de Max Valentin :

   

Durandal plantée dans un rocher, reprenant le symbolisme du sceptre de César planté dans la Gaule, juste pour dire "C'est là que ça s'est passé". Pas d'histoire de forme de rocher ressemblant à quelque chose, sans doute une "amélioration" venue de Michel Becker et reprise par Max Valentin (ou pas ^^).

Quoi qu'il en soit ce visuel est complètement redondant, même si Max Valentin s'en défend dans les madits (les deux se complètent mais l'un est plus précis que l'autre).

VISUEL NON INDISPENSABLE
Répondre
#9
Précision : je n'essaie pas d'imposer quoi que ce soit, j'explore simplement une "filière simplifiée" et jusqu'à présent elle me plaît énormément, même si elle oblige à jeter un certain nombre de décryptages plaisants.

Le visuel de la 650 :

Citation :Les chiffres 7, 1, 7, 2, 1, 0, 7, 5, et une pelle

   

Les silhouettes ne sont plus là, sans doute un ajout beckerien ainsi que le figurant tenant la pelle.

Des chiffres à priori dans un ordre important servant à décoder... quelque chose.

Et une (magnifique) pelle, il ne s'agit pas encore de creuser à ses pieds mais on s'approche... (et peut-être une explication plus en lien avec l'énigme).

VISUEL INDISPENSABLE grâce au transfert des chiffres du texte vers le visuel (ce qui évite d'avoir à statuer sur la pelle)
Répondre
#10
(2019-12-16,21:14)zarquos a écrit : Le visuel de la 470 :

Citation :Quelque chose qui évoque Roncevaux, ou Roland (Durandal fichée dans un rocher ?)
... Quoi qu'il en soit ce visuel est complètement redondant, même si Max Valentin s'en défend dans les madits (les deux se complètent mais l'un est plus précis que l'autre).

VISUEL NON INDISPENSABLE
L'exercice que tu proposes sur les visuels "nettoyés" est intéressant. J'ai plusieurs commentaires et en particulier sur celui là.
  • "Durandal fichée dans un rocher" est certes une proposition mais c'est MV qui le propose
  • Durandal dans la chanson de Roland n'est pas cassée par les rochers mais n'est pas non plus lancée à l'Ange Gabriel
  • Une légende par contre indique que l'épée plantée dans le mur rocheux de Rocamadour est Durandal que l'Ange Gabriel aurait figée si loin de la bataille pour la laisser en France.
  • MV ne propose pas une épée et un rocher brisé (comme la brèche de Roland) ni un rocher troué comme le Pas de Roland ni même une épée dans un mur rocheux (comme Rocamadour).
Ce que je veux dire c'est que si MV voulait indiquer, par sa suggestion, de représenter Rocamadour, il aurait très bien pu faire rectifier le dessin de M. Becker. Rien dans la chanson de Roland n'incite à représenter Durandal plantée dans un rocher.
Mais ici Durandal est PLANTEE dans UN rocher : A mon sens seul le symbole de la montjoie ou de l'orbe crucigère ne peut être conservé.
Adieu aussi les profils du rocher : la cote cantabrique, La Garonne.
Si on couple cela avec le visuel 530 nettoyé : du bec en particulier alors il ne reste vraiment qu'un nom de bataille (à la localisation discutée) et deux passages possibles pour atteindre la frontière de la France par les Chemins de Compostelle. Si avec cela, la solution de Timy ne gagne pas de client... je ne comprendrai pas.
MontrerPourquoi Roncevals ?:

Le truc qui est drole : c'est qu'en indiquant Roncevaux comme instruction 470 et en laissant M Becker peindre en toute liberté un bec orienté comme il le voulait, c'est M Becker qui nous incite à suivre une piste (fausse selon moi) plutot qu'une autre...  Wink

(2019-12-16,20:45)zarquos a écrit : Le visuel 780 :
Citation :Une boussole dont la circonférence fait exactement 33 centimètres.
Le nord est en bas de la page, et l'aiguille pointe donc vers le bas.
...Max Valentin avait-il déjà repéré "3M" ? Je vais dire que "oui". Donc 33 cm, "3 M", le chercheur et le cocher (du texte) soit 2 personnages, un axe nord-sud et Bourges. Tout ce qu'il faut pour introduire la découverte historique du mètre.
Sur celui la, je reste sceptique : Aurait-il laissé un "O" s'installer à la place du "M" ou avait-il déjà repéré les objets "modèles" qu'allait utiliser M Becker ?
Répondre


Atteindre :