Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
420, CDC et hackage de la mesure ?
#1
Bonjour à tous, 
 
J'ai, comme tous, regardé le CDC d'un autre oeil depuis qu'il a été confirmé comme authentique par la publication de l'ouvrage de Michel Becker. 
 
Un point en particulier a attiré mon attention. Je pense depuis le début que le blocage de la chasse vient d'un problème de (dé)mesure. En effet, plusieurs Madits disent qu'une bonne partie du jeu consiste à en déterminer la/les valeur(s) et que l'utilisation de la valeur trouvée requière de l'astuce. Or, beaucoup de solutions publiées (sauf la mesure planétaire, astucieuse, mais qui peine à produire des résultats probants) s'en tiennent à une mesure (pied, aune, pas...) qu'il suffit d'appliquer.
 
Bref, à mon avis approfondir ce point est capital si on veut un jour connaître les solutions de la chasse ! 
Or, le CDC me semble livrer une information très intéressante à ce sujet. Info que personne, sauf erreur de ma part, n'a relevé.
 
En effet, dans la 1ere version de la 420, on a 2 données qui changent (ça beaucoup de monde l'a vu) :
1/ 1959,687 mesures (CDC) puis 1969,697 mesures (VF)
2/ La fraction de jour sidéral passe lui d'un 46242688eme (CDC) à 46241860eme (VF).

Une valeur augmente (le nombre de mesures) quand l'autre diminue (fraction de jour sidéral).
 
De ce constat, je pense qu'on peut faire une observation vraiment troublante à condition de partir de 2 postulats : 
Postulat #1 / Les points de départ et de chute la Flèche d'Apollon sont les mêmes dans la VF de la Chasse et dans le CDC. Ca me semble obligatoire dans la mesure où il ne doit pas y avoir 20 000 lieux qui correspondent à ces point très précis : le départ avec la partie cryptée inchangée et l'arrivée, impossible à trouver sans posséder la mesure exacte (cf. les Madits)
 
Postulat #2 / Les mesures s'additionnent à la fraction de jour sidéral pour former la distance totale du trajet de la Flèche. Là, c'est beaucoup moins certain. Mais (je n'ai plus les Madits exacts), cette lecture semble s'imposer selon moi après lecture approfondie des Madits. La notion de mesures comprises comme altitude est directement démentie par un Madit. D'autre part, Max insiste à plusieurs reprises sur le fait que tout est rectiligne, sans calcul balistique. Selon moi, il faut donc additionner la phase ascendante (les 1969 mesures) à la phase descendante (la fraction de jour sidéral) pour avoir la distance totale du trait. Il y a plusieurs autres Madits, notamment tardifs, qui semblent pointer dans cette direction (il faudrait que je fouille dans mes recherches).
[N.B. : Autre point non lié mais qui semble capital - Max insiste à plusieurs reprises sur le fait que c'est Apollon qui compte les mesures et il rappelle qu'il est un Dieu. Sa nature divine devrait en toute logique avoir un impact sur la valeur de la mesure, sans que j'ai de réponse à ce stade - ex : un pied plus grand, un déplacement plus rapide...]. 
 
Ces 2 postulats posés, venons-en au fait. Mon calcul est donc que si le point de départ et le point de chute ne changent pas entre la VF et le CDC, c'est donc simplement un jeu de vases communicants entre les valeurs des 2 parties du trajet de la flèche. Autrement dit : la baisse de la valeur du nombre de mesures doit être équivalente en distance à la hausse de la fraction de jour sidéral. Ce qui nous permettrait dés lors, de disposer d'un élément de calcul important nous permettant de connaître la valeur de la mesure en 420 !
 
Et là, on trouve quelque chose de troublant en comparant les résultats.
 
Calcul CDC du trajet de la flèche
(86164/46242688) X 300 000 = 559.0000056226 km 
+ 1959,687 x mesure = ?
 
Calcul VF du trajet de la flèche
(86164/46241860) x 300000=558,9899964293 km
+ 1967,697 x mesure = ?
 
Donc, partant de là, on peut calculer le différence (jour sidéral CDC - jour sidéral VF) et la différence des mesures (1969,697 mesures - 1959,687 mesures).
 
On constate donc une différence entre les 2 valeurs de fraction de jour sidéral (FDJS) de 0,0100091933 km, soit arrondi 10,01 m. 
La différence entre le nombre de mesures est quant à elle de 1969,697 – 1959,687 = 10,01 mesures.

Donc, si on considère que la distance totale est équivalente dans le CDC et la VF (postulat #2), la distance parcourue lors en moins lors de la FDJS et donc reportée sur le nombre de mesures. On a donc dans ce cas 10,01 m = 10,01 mesures. 
Soit : 1 mesure = 1m
 
DONC, si ces postulat est exact, la mesure en 420 serait 1m ou 100 cm (en lien avec le CENT de la partie cryptée) ou 3 x 0,33 cm. 
 
Ce qui me paraît valider cette hypothèse, c'est que cette équivalence de 10,01 me semble statistiquement très peu probable par pure coïncidence !
Si les mesures étaient l'altitude de la cible (solution classique), pourquoi alors la différence entre les valeurs d'altitude serait-elle équivalente à la différence entre les valeurs de la distance parcourue par la flèche ? Même remarque pour l'hypothèse où 1969,697 mesures sont utilisées pour calculer l'angle de tir. 
 
Autre point troublant à noter. 
Si on retient l'hypothèse de la mesure d'1 mètre, la longueur totale du trait est alors de 560, 968 km. On ne peut que remarquer la proximité avec les 560 606 mesures de la 500 (en particulier si on avait une mesure de 1m là aussi !). Le tout pour former les 2 côtés d’un carré ? Ou proximité malicieuse destinée à égarer les chercheurs ? 
  
Je ne dis pas que c'est la solution (car je ne trouve rien de probant avec pour le moment), mais ça me questionne !
Au plaisir de lire vos réflexions sur le sujet !


PS: l'équation qui détaille l'opération
559.0000056226 km + 1959,687 x mesures = X = 558,9899964293 km + 1969,697 x mesures
 
559.0000056226 km + 1959,687 x mesures = 558,9899964293 km + 1969,697 x mesures
 
1959,687 x mesure = 558,9899964293 km - 559.0000056226 km + 1969,697 x mesure
 
1959,687 x mesure = - 0,0100091933 km + 1969,697 x mesures
 
1959,687 x mesure + 0,0100091933 km = 1969,697 x mesure
 
0,0100091933 km =  1969,697 x mesures - 1959,687 x mesure = (1969,697 - 1959,687) x mesure
 
0,0100091933 km = 10,01 x mesure
 
Arrondi et conversion en mètres :
10,01 m = 10,01 x mesure
 
Mesure = 10,01/ 10,01 m = 1 m
Répondre
#2
Chapeau pour la clarté !
Tu serais pas prof de math ? 😉
Redeye63
Répondre
#3
Salut !

Merci pour ce partage, c’est extrêmement intéressant. Je suis convaincu que l’astuce est de cette nature, et en effet, les distances doivent être comptées en ligne droite sur le plan (c’est explicite dans les madits, et c’est notamment la raison pour laquelle une autre piste faisant intervenir les minutes d’arc ne fonctionne pas : https://www.zarquos.net/ultima-forsan/sh...3#pid16103). 

La trouvaille est excellente, cependant tu as interverti les données numériques entre le CDC et la V1. On a 559… qui va avec 1969,697 et non pas avec 1959,687 !

Ce qui implique, pour qu’on ait quelque chose de cohérent, qu’il s’agit de retrancher les 1969,697 mesures à 559 km, et non pas ajouter ! Le calcul donne aussi la mesure = 1 m, donc on aboutit à une distance commune aux deux versions de 557 km.

(Ce qui, au passage, semblerait plus correspondre à la distance du rocher de Dabo que 559 km… bref)

Du coup, je ne sais pas si le fait de compter 1969 mesures vers le zénith est une simplification donnée par Max pour en quelque sorte dire que ces mesures « comptent » pour la composante verticale du trajet, ce qui fait qu’il nous reste la différence pour la composante horizontale. En fait, c’est pour cela qu’il ne serait point besoin de faire de calcul de balistique, il est en quelque sorte déjà fait.

Écoute, ça parait tenir la route du coup.

Reste à comprendre pourquoi la mesure serait le mètre (retour vers la 780 à prévoir ?).

Bravo pour la trouvaille, je n’avais pas pensé à exploiter de cette façon ces différences.
Répondre
#4
Aïe ! Au temps pour moi, merci d'avoir relevé l'erreur ! J'ai en effet inversé les résultats dans les calculs.
Ca prouve bien que je ne suis pas prof de math Wink.

Il reste que la correspondance quasi-exacte entre les 2 différences de valeurs (10,01) pose question je trouve. Je verrai difficilement cela être le fruit du hasard. Et cette information doit pouvoir servir à révéler l'articulation entre ces 2 distances (trajet de la Flèche en FDJS et mesures comptées par Apollon). En effet la réponse la plus évidente voudrait que les augmentations respectives des 2 valeurs dans la VF s'annulent mutuellement, laissant la distance totale inchangée. Mais selon quel mécanisme logique ?

Cela pourrait être une erreur de calcul dans le CDC (trop courte) qui aurait été corrigée au moment de la VF aussi, mais cela n'expliquerait pas pourquoi MV aurait augmenté la distance exactement de 10,01 m d'un côté et de 10,01 mesures de l'autre...

Et si la valeur de la mesure en 420 est belle est bien égale à 1 mètre, reste bel est bien à savoir en effet l'astuce qui permet d'y aboutir !
Répondre


Atteindre :