Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Le principe de concision
#1
Hello,

Je ne sais pas vraiment où positionner ce post, donc je suppose qu'ici sera le moins pire.

Je suis très surpris que personne ne s'intéresse aux cassures entre les énigmes et à l'interruption brutale du principe de concision de 520 vers 420 et de 420 vers 560.

Personne n'est choqué de terminer à la Spirale à quatre centres et de se retrouver "par magie" à GJ, de même que par la suite, de finir à la Flèche d'Apollon et de commencer à Carusburc ?

C'est dommage pourtant, car cela explique bien des choses si on prend la peine d'explorer ces cassures. 
Voire même cela explique complètement l'I.S. des rdv en mer Cantabrique...  Angel

Max a toujours dit qu'il y a une suite logique, alors comment expliquer ces cassures brutales ?

En espérant que cela vous aide à percevoir la Lumière Céleste et à résoudre cette fin de chasse où je demeure coincé.

Chouettement vôtre,

Sh4d,
Répondre
#2
(2020-02-19,12:01)Sh4dw0lf a écrit : Je suis très surpris que personne ne s'intéresse aux cassures entre les énigmes et à l'interruption brutale du principe de concision de 520 vers 420 et de 420 vers 560.

Je ne sais pas ce que tu entends par "personne". Je vois des chercheurs qui ne se satisfont pas de solutions et d'enchainements bancals. Si par "personne" tu entends personne qui n'ait les memes "solutions" que toi, c'est bien possible.

Je ne sais pas ce que tu entends par "principe de concision". Si tu fais référence au principe de parcimonie d'Ockham, c'est un principe dangereux. Il faut savoir l'utiliser pertinemment et ne pas chercher à simplifier des choses qui ne le sont pas, par betise et ignorance.
Répondre
#3
(2020-02-19,12:01)Sh4dw0lf a écrit : Hello,

Je ne sais pas vraiment où positionner ce post, donc je suppose qu'ici sera le moins pire.

Je suis très surpris que personne ne s'intéresse aux cassures entre les énigmes et à l'interruption brutale du principe de concision de 520 vers 420 et de 420 vers 560.

Personne n'est choqué de terminer à la Spirale à quatre centres et de se retrouver "par magie" à GJ, de même que par la suite, de finir à la Flèche d'Apollon et de commencer à Carusburc ?

C'est dommage pourtant, car cela explique bien des choses si on prend la peine d'explorer ces cassures. 
Voire même cela explique complètement l'I.S. des rdv en mer Cantabrique...  Angel

Max a toujours dit qu'il y a une suite logique, alors comment expliquer ces cassures brutales ?

En espérant que cela vous aide à percevoir la Lumière Céleste et à résoudre cette fin de chasse où je demeure coincé.

Chouettement vôtre,

Sh4d,

Oui tu as raison.
Pour ma piste, cela est nécessaire. Max avait besoin de nous faire tracer des choses sur la carte sans qu'on ne comprenne le but. C'est en 560 que tous ces tracés prennent un sens. Plus exactement lorsque l'on a tracé le TANPR. C'est la que intervient la méga astuce.
Et tout cela prend un sens et nous révèle le là pour aborder la 650.
Répondre
#4
Pourquoi chaque énigme devrait-elle commencer là où s'est terminée la précédente ? C'est peut-être uniquement le cas de la 780 et de la 650.
PS : je ne vois pas trop le lien avec la concision des énigmes   065
Répondre
#5
(2020-02-19,14:17)vifsorbier a écrit :
(2020-02-19,12:01)Sh4dw0lf a écrit : Je suis très surpris que personne ne s'intéresse aux cassures entre les énigmes et à l'interruption brutale du principe de concision de 520 vers 420 et de 420 vers 560.

Je ne sais pas ce que tu entends par "personne". Je vois des chercheurs qui ne se satisfont pas de solutions et d'enchainements bancals. Si par "personne" tu entends personne qui n'ait les memes "solutions" que toi, c'est bien possible.

Je ne sais pas ce que tu entends par "principe de concision". Si tu fais référence au principe de parcimonie d'Ockham, c'est un principe dangereux. Il faut savoir l'utiliser pertinemment et ne pas chercher à simplifier des choses qui ne le sont pas, par betise et ignorance.

Hello visorbier,

Non j'entends par personne le fait que j'ai lu très peu de littérature sur l’enchaînement des énigmes et la logique que chaque énigme participe à une cohérence globale, et qu'un enchaînement "naturel" doit se faire pour progresser. En particulier les plus assidus parmi vous, je suis étonné de ne pas avoir lu grand chose sur ce sujet.

Par exemple, d'abord on me donne un point de départ dans le jeu. Ensuite on va me balader, et me donner des clés pour avancer dans la chasse. Typiquement, pourquoi commencer la chasse à Bourges et pas à Roncevaux ? Pour introduire le concept d'Ouverture, qui aurait pu aisément être amené par la suite ? Pour cacher la mesure dans un "faux déplacement" ? Parce que Bourges est important à plus d'un titre et qu'on insiste volontairement sur celui-ci avant de faire vadrouiller le lecteur ? Ce ne sont que des exemples, je n'entends pas me mettre dans la tête de MV. Mais pour qu'une chasse tienne la route, elle doit suivre un chemin, un fil, qui doit trouver une logique. Et 520 vers 420 et de 420 vers 560 cassent cette logique. Et je pense que ce n'est pas anodin, au regard des mouvements que nous fait faire MV dans la chasse : Bourges > SUD > Roncevaux > Bourges > Carignan > Sa4C et.... CRAC. 

Hervé, je ne sais pas si c'est "cela" la méga-astuce, dans l'éventualité où nous parlons de la même chose, mais en tout cas je te rejoins qu'en effet le TANPR revèle de mon point de vue une information importante quant à la fin de la 560.

crew, peut-être parce sans cela, il est complexe d'avoir un fil directeur dans le jeu ? Une logique ? Peut-être parce qu'il y a foison de madits qui font référence au fait que celle d'après commence là où finit la précédente.
Répondre
#6
(2020-02-19,19:15)Sh4dw0lf a écrit : Peut-être parce qu'il y a foison de madits qui font référence au fait que celle d'après commence là où finit la précédente.

075 

Les liens entre les énigmes, ce sont les clefs de passage (qui ne sont pas forcément des lieux).

Tu sembles bloquer sur l'enchainement de la 500 ( et non pas 520) avec la 420 et de la 420 avec la 560, mais quid de 780/470 ? 470/580 ? 580/600 ? 600/500 ? Pour toi, chacune commence dans le lieu où se termine la précédente ?
Répondre
#7
@Sh4dw0lf
je suis désolé mais tu me perds. Tu parles d'enchainement Bourges>sud>roncevaux et puis tu parles de logique. C'est incompatible Wink
Répondre
#8
https://www.zarquos.net/synthese/chasse/...ements.txt

Citation :QUESTION No 16 DU 1996-10-10
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: SIOUX 3...FG
QUAND JE COMMENCE UNE ENIGME X, SELON LA MANIERE DONT SON TEXTE EST REDIGE, IL P OURRA VOULOIR DIRE : OU BIEN QUE JE SUIS PRESENT (MOI) SUR LE LIEU OU COMMENCE C ETTE ENIGME, OU BIEN QUE JE N'Y ETAIS PA S DEJA PRESENT (SUITE AUX ENIGMES PREEDE NTES)? AMITIESFG (J'ESPERE ETRE CLAIR, C ETTE QUESTION N'EST PAS FACILE A REDIGE
--------------------------------------------------------------------------------
LES DEUX. DANS CERTAINES ENIGMES, VOUS ETES VIRTUELLEMENT "LA" POUR LA PREMIERE FOIS, DANS D'AUTRES VOUS Y ETIEZ DEJA PRECEDEMMENT. AMITIES -- MAX

QUESTION No 3 DU 1997-12-16
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: CHEMINEMENT
BONSOIR MAX, LES ENIGMES NOUS CONDUISENT-ELLES D'UN POINT 1 A UN POINT 2,PUIS A UN POINT 3, ETC...,JUSQU'A UNE ZONE FINALE QU'IL NOU S APPARTIENT DE DELIMITER? MERCI ET BONNE NUIT,MAX DELTA
--------------------------------------------------------------------------------
NON, LA CHASSE N'EST PAS GEOGRAPHIQUE- MENT LINEAIRE, AU CONTRAIRE DU TRESOR D'ORVAL. AMITIES -- MAX

Ce n'est pas toujours la géographie qui doit guider le raisonnement, mais la cohérence d'ensemble est toujours assurée d'une façon ou d'une autre.
Répondre


Atteindre :