Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Le miroir
#41
Dans les récits de Jason et la Toison d' or, c'est la colombe d' Euphemos, fils de Poséidon / Neptune qui ouvre le passage au bateau Argo, dans un endroit interdit à toute navigation. Il s'agit des falaises Symplegades ou Cyanees du Bosphore dont leur surnom est " roches vacillantes " ou " roches noires ".

Étrange image de rochers noirs dominés par le blanc du ciel  ! 036
Répondre
#42
(2020-05-09,15:59)leuc a écrit : NB : Pour ceux qui aime chercher, la page wikipedia de Geneve décrit un blason premier empire mais l'illustration est différente (l'illustration est d'ailleurs différente de celle de l'article de marvinclay). Mais où est la vérité ?
Finalement je dirais que l'image qui est, à ce jour, sur la page wikipédia de Genève, pour la période du Premier Empire, est la bonne. La voici :
[Image: 109px-Blason_ville_fr_Gen%C3%A8ve-Empire.svg.png]
Voici celui que l'on trouve plus facilement pour la même période :
[Image: 109px-Blason_ville_fr_Gen%C3%A8ve-Empire.svg.png]
Au jeu des différences, on trouvera la couleur de la clef, du fond derrière la clef, les serres et le bec en rouge.
La référence utilisée est p68 de "Armorial genevois" de Jean Daniel Blavignac :
Citation :parti au premier d'or au demi alerion de sable, mouvant du flanc senestre; au deuxième d'azur à la clef en pal, le panneton a senestre d'argent au chef des bonnes villes de l'Empire, qui est de gueules à trois abeilles en fasces d'or
L'autre version est plus proche des armoiries actuelles de la ville (c'est d'ailleurs les armoiries les plus connues puisqu'adaptée depuis 1387) :
Citation :parti, au 1 d'or, à la demi-aigle éployée de sable, mouvant du trait du parti, couronnée, becquée, languée, membrée et armée de gueules ; au deuxième de gueules, à la clef d'or en pal, contournée
[Image: 114px-Armoiries_ville_Geneve.png]
Citation :Les armoiries actuelles sur fond jaune et rouge, adoptées dès le milieu du xve siècle, représentent la réunion d’un demi-aigle provenant de l’aigle bicéphale du blason du Saint-Empire romain germanique, auquel Genève appartenait dès le Moyen Âge, et de la clé d'or issue des armoiries de l’Évêché de Genève (Chapitre de Saint-Pierre), la clé étant l’attribut de saint Pierre, patron de la cathédrale
En somme, en 1811, Napoléon a remplacé le demi-aigle provenant du symbole du Saint Empire Germanique pas un demi-alerion (plus de couronne, plus d'armes, de bec en gueule). 

Comme le signalait marvinclay, "la clef du blason et vous verrez qu'elle présente une troublante analogie avec celle de la 600" mais j'atourerais que le demi alérion présente en miroir une troublante analogie avec la 420.
Répondre


Atteindre :