Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Utilité du compas
#31
La portée peut simplement être là pour qu'on sache ce qu'est UT QUEANT LAXIS.
Perso je suis peut-être inculte mais je ne savais pas de quoi il s'agissait. Donc sans mon ami google, comment partir sur la musique? UT QUEANT LAXIS ne se trouve pas comme par magie dans un dictionnaire. En voyant une portée, on fait des recherches sur la musique et en demandant à n'importe quel prof de musique on fini par trouver le lien.
Cela implique donc que cet hymne est important. Il est à l'origine de la création des notes. Encore une "première". Nous avons déjà rencontré la première définition du mètre (en 780 pour ceux qui suivent comme moi la mesure planétaire), nous avons maintenant la première utilisation des notes. Ensuite nous allons rencontrer la première utilisation de l'écriture latine et la première utilisation des chiffres dits arabes.
Puis ensuite, la première photographie. Big Grin

De plus, Jacques Viret et Jacques Chailley ont découvert en 1981 que le poème de Paul Diacre, indépendamment de la mélodie, constituait un cryptogramme dans lequel les syllabes retenues plus tard pour les notes de la gamme (et aussi celles non utilisées par Gui d'Arezzo) présentaient un sens caché cohérent. Au centre, la syllabe SOL, qui en latin signifie « soleil » et en reproduit l'image par le graphisme de sa lettre centrale O. Cette lettre O est la transcription latine de la lettre grecque oméga, dernière lettre de l'alphabet ; jointe à la première lettre alpha (que le Moyen Âge orthographie couramment alfa), elle contient la définition que Dieu se donne à lui-même dans l'Apocalypse : « Je suis l'alpha et l'oméga. » Dans l'hymne, SOL est encadré par les deux syllabes FA et LA, qui, lues en convergence vers l'oméga du SOL, forment précisément le mot ALFA.

La syllabe précédente MI réunit les deux lettres M et I qui, dans la numérotation alphabétique latine, représentent le plus grand nombre transcriptible (M, mille) et le plus petit (I, un) ; elle est donc une image du macrocosme et du microcosme, représentation de l'univers.

Les deux syllables initiales du dernier vers, SANcte IOhannes, réunies et lues comme ALFA mais en sens inverse, forment le mot IONAS, nom du prophète qui sortit vivant après trois jours du ventre d'une baleine, et pour ce fait fut considéré comme la préfiguration de la résurrection du Christ, image elle-même de la renaissance printanière après le sommeil de l'hiver.

Si enfin on réunit à SOL et à IO les syllabes UT et RE, on obtient, dans un autre ordre, le mot alchimique RESOLUTIO, qui désigne le mystère fondamental de la nature, à savoir la dissolution des éléments dans la mort pour leur reconstitution ultérieure dans un autre ordre pour une nouvelle vie (mort/résurrection, cycle des saisons, etc.). Le groupe RESOLUTIO/ALFA-OMÉGA peut être représenté par une croix latine régulière :

vv RE

LA SOL FA

vv  UT

vv  IO



Franchement moi je trouverai dommage que ça n'ait pas de rapport avec la chasse. Une méthode de décryptage cachée?
Répondre
#32
(2020-10-02,11:53)Apolléo a écrit :
(2020-10-01,23:29)Becarre a écrit : La clé de sol n’a en effet aucun rôle à jouer dans le décryptage, outre celui de nous indiquer que c’est une portée musicale qui est représentée (mais enfin, depuis qu’on dispose du « cahier des charges », c’est évident). Je n’ose imaginer les théories qui auraient fleuri si Becker s’était amusé à peindre des notes !
Donc en fait il y a 2 possibilités:
• soit Max lui a demandé de représenter une portée pour nous faire penser à la musique
• soit Max lui a demandé de peindre une portée parce que c'est la portée (l'objet ou le mot) qui est important

Je persiste à penser, mais sans rien pouvoir prouver, qu'il existe une troisième possibilité : Que MV ait demandé une portée musicale avec le secret espoir que MB lui dessine une clef de sol.

Alors je sais qu'énoncé comme ça, ça parait très suspect, mais faites le test autour de vous, demandez aux gens de vous dessiner une portée musicale, et comptez celles qui feront apparaitre une clef de fa ou d'ut... De mon coté, j'ai essayé plein de fois, et j'ai toujours eu une clef de sol.

Ça ne prouve rien du tout je sais, mais de mon coté, je garde l'hypothèse sous le coude...
Répondre
#33
Salut Miam,

Qu’il y ait « secret espoir » ou pas, s’il avait été nécessaire dans le déroulement du décryptage que ce soit une clé de sol, il l’aurait indiqué… Le cahier des charges, ainsi que les anciennes versions, sont d’une aide précieuse, et il faut s’en servir !

++
Répondre
#34
Justement, pas forcément ! Tu es auteur, un poil parano, et tu veux en dire le moins possible. Soit tu dis "une portée musicale avec une clef de sol", et tu dévoiles quelque chose, soit tu te contentes de la consigne "une portée musicale" en sachant que la clef de sol a de très grandes chances d'apparaître d'elle même...

Mais je me répète : tout ça n'est qu'un ressenti, je j'ai rien pour argumenter davantage...
Deux trucs quand meme :
  • MB dit dans sa vidéo Facebook que MV lui demande une portée avec une clé de sol.
  • Je trouve aussi étonnant qu'aucune note ne figure sur la portée... Quand on voit la profusion des toiles de MB, c'est suspect... Bref, est-ce qu'on est bien sûr d'avoir toutes les consignes de MV à MB, chépa...
Répondre
#35
(2020-10-02,21:45)miam a écrit : MB dit dans sa vidéo Facebook que MV lui demande une portée avec une clé de sol.

La vidéo est coupée justement à cet instant, et il n’a rien dit de tel.

Je viens d’aller voir sur Facebook, et je constate que la réponse suivante a été donnée offline par Becker (dans les commentaires).

Lingot d\Art - Musée de la Chouette d'Or a écrit :Une portée musicale, telle que l'avait demandée Max, commence toujours par une clef. J'ai choisi une clé de sol pour être sûr que mes 5 lignes seraient identifiées comme portée. J'aurais pu mettre des notes sans clef, certes, mais comme souvent, c'est un choix spontané de ma part. MB

++
Répondre
#36
Je m'auto-cite, a propos de cette vidéo :

Je reviens sur l'histoire de la clef de sol (le gars relou)... à 33', MB dit :  - Pouvez vous nous raconter brièvement la conception étape par étape d'un tableau d'une énigme ?  - Alors j'ai une manière de travailler qui est euh... Je ne sais pas si elle est simple, elle est probablement compliquée ou complexe... J'aime bien faire apparaitre des éléments, donc par exemple les éléments demandés par Max Valentin, une boussole, une clef de sol, bref, tout ce que vous connaissez, et une fois que ces éléments sont bien en évidence [...]
Répondre
#37
Sans remettre en cause les éléments du cdc, je pense que les visuels contiennent de nombreux éléments qui ne figurent pas dans les instructions écrites de Max.
Que Becker ait pu être une force de proposition, qu'il ait eu toute latitude pour peindre ce qui était décorum et non essentiel, j'y crois, mais je pense que les tableaux correspondent précisément à ce que voulait l'auteur.
Pour être concret, je pense par exemple, que Becker n'a pas choisi la main en forme de canard/cygne en 600 et que l'ordre des objets sur la portée de la 500 lui a été imposé (Clé de sol, Règle, Équerre, Compas)


Amicalement,
Marvinclay
Répondre
#38
(2020-10-03,11:15)marvinclay a écrit : Pour être concret, je pense par exemple, que Becker n'a pas choisi la main en forme de canard/cygne en 600 et que l'ordre des objets sur la portée de la 500 lui a été imposé (Clé de sol, Règle, Équerre, Compas)

- Je pense souhaite que l'ordre des objets sur la portée de la 500 lui a été imposé (Clé de sol, Règle, Équerre, Compas) Big Grin

La clé de sol a disparu de mes solutions depuis un bout de temps, elles n'ont pas été affaiblies au contraire, ça permet de se concentrer sur la trame principale des énigmes.

[Image: attachment.php?aid=782]

J'ai mon propre "visuel" de la 500 :

[Image: attachment.php?aid=783]

Soit des éléments très décoratifs, qui peuvent rapidement être rangés avec la B.
Répondre
#39
@zarquos : Comme la clé de sol paraitre "logique", "naturelle" mais n'est pas spécifiée, on peut probablement continuer le nettoyage d'éléments "naturels" non spécifiés : 
  • les défenses du morse : là on est aussi dans le "naturel" non explicitement spécifié comme nécessaire
[Image: 220px-Walrus45.JPG]   003

NB : le crayon du compas (le CDC ne le précise pas, mais le madit No 24 DU 1997-10-25 laisse peut de place à un compas "traceur")
Répondre
#40
Il faut aussi, avec le CDC, savoir jusqu'où aller trop loin.
Max a demandé un morse, l'animal, une portée, une règle de 18,5 cm, une équerre et un compas (point !).

Ceci remet en effet en cause le célèbre rébus, malheureusement car je trouvais le ma me mi mo mu pas mou du bulbe avec M Grec.
Mais voilà, Cébazat !
Et quand Cébazat, Cébazat !

Par contre, Becker, amha, s'emballe un peu.
Poser des notes sur la portée ou intégrer une clef anglaise et il risquait, à l'instar de la 470, de refaire en tout ou partie sa toile.

Seul celui qui connait la soluce complète de la 500 peut répondre.

@+
Répondre


Atteindre :