Note de ce sujet :
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Une hypothèse...
#1
Et si l'assemblage des reliquats nous faisait pointer sur un texte de référence ?

Dans ce  cas, le décryptage consisterait à utiliser ce texte de référence pour en extraire des lettres et donc un texte nous disant comment trouver la cache.

Mais alors comment faire ce décryptage ?

Cela supposerait certainement utiliser des éléments numériques, qui seraient différents des reliquats eux-mêmes et ultérieurement à l'utilisation de ces derniers dans la SS.
Ce type de "décryptage" serait-il contredit par des madits ?

Je ne saurait le dire !
Répondre
#2
Les reliquats semblent au contraire "auto-suffisants" => https://www.zarquos.net/ultima-forsan/sh...hp?tid=304

Si on donne la zone et l'assemblage des reliquats à un non chercheur, celui-ci ne parviendra sans doute pas à localiser la chouette.
Ça en dit long sur la "gueule" de l'assemblage des reliquats non ?

Une solution qui revient souvent consiste à reporter un ensemble de traits à plus petite échelle, c'est sexy mais ça passe complètement sous le tapis les énormes contraintes que ça implique, car on doit aussi avoir des énigmes élégantes avec leur propre logique.
Répondre
#3
Attention quand même, ce terrain est très glissant...
D'un côté, on a ça :


Citation :QUESTION No 8 DU 1997-09-20
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: XX
LA ZONE ET LES RELIQUATS SUFFISENT ILS A EUX SEUL POUR TROUVER SA TOMBE?
--------------------------------------------------------------------------------
OUI, A CONDITION BIEN SUR QUE VOUS APPLI QUIEZ CE QU'AURA DONNE LE DECRYPTAGE DE VOS RELIQUATS. LES RELIQUATS, BRUTS DE FONDERIE, NE VOUS SERVIRAIENT A RIEN ! AMITIES -- MAX

De l'autre, on a ça :

QUESTION No 22 DU 1997-07-31
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: CAPITAINE IGLOO
SI JE DONNAIS LA 12E (NON-DECRYPTEE) ET LA ZONE A QUELQU'UN QUI N'A JAMAIS LU LE BOUQUIN DE LA CHOUETTE, ET QUE JE LUI D ISE 'VAS-Y, TROUVE MOI LE TRESOR', EST-C E QU'IL NE LUI MANQUERAIT UNE, OU PLUSIE URS, DONNEES, NECESSAIRE POUR DECOUVRIR LA CACHE SANS MBIGUITE ?
--------------------------------------------------------------------------------
NON, DANS CE CAS PRECIS, JE DOUTE FORT QU'ELLE Y PARVIENNE. (LA 12EME NON DE- CRYPTEE = ASSEMBLAGE DES RELIQUATS). AMITIES -- MAX

En d'autres termes, il faut comprendre "quelque chose" au sujet de l'assemblage et du décryptage. Mais ce qui rend le terrain glissant, c'est que notre seul point d'appui est l'analyse des madits, donc on risque de déraper dans le n'importe quoi à tout moment, sans avoir de porte de sortie...
Répondre
#4
Au fait, n'était-il pas question de se déplacer avec son livre d'énigmes une fois la zone finale déterminée ?

Si c'est le cas, sans doute une aide à la compréhension de cette ultime phase !
Répondre
#5
(2020-06-27,13:25)Hayleen a écrit : Attention quand même, ce terrain est très glissant...

Je ne crois pas, la zone et l'assemblage des reliquats sont supposés suffisants pour un chouetteur (encore que ça dépend du chouetteur en question) mais pas pour un non chouetteur.

Alors que même un neuneu ou pire un dabo serait capable de décrypter « CROIX ST MICH IV M SO » (supersolution du Trésor Perdu).
Répondre
#6
Ils sont énervants ces madits ! ! !

... mais ils poussent à perfectionner les hypothèses !

Alors essayons de perfectionner...

Faisons l'hypothèse :
  • Il existe deux "sous-ensembles" de reliquats, chacun étant homogènes, de manière à être certains de la bonne extraction. Je crois que Max n'a jamais dit que les reliquats étaient globalement  "homogènes". Là, ils seraient hétérogènes, en deux sous ensembles homogènes.
  • Assemblage :
- Le premier sous-ensemble est un ensemble de traits formant une figure géométrique, cette figure nous faisant pointer vers un texte de référence.
- Le second sous-ensemble est un ensemble de nombres (par exemple des dates, mises dans l'ordre chronologique)
  • Décryptage : le sous-ensemble de nombres nous permet de créer une phrase, en extrayant des lettres du texte de référence.
On aurait bien ainsi :
  • Des reliquats autoporteurs
  • sans revenir au livre
Répondre
#7
D'après ce que j'ai pu lire des reliquats, il y a un seul ensemble, un seul assemblage et un seul décryptage 098

Pour moi l'essentiel de l'astuce consiste dans le passage de chiffres (reliquats) en coordonnées graphiques : un papier millimétré de 10 cm x 10 cm est suffisant pour faire la transition et peut s'appliquer sans problème à une zone de la taille d'une ville moyenne.

Par contre des coordonnées (x, y) sont sans doute très contraignantes, des cases contenant chacune un repère précis donneraient plus de souplesse.
Répondre
#8
(2020-06-27,16:22)zarquos a écrit : D'après ce que j'ai pu lire des reliquats, il y a un seul ensemble, un seul assemblage et un seul décryptage 098

Pour moi l'essentiel de l'astuce consiste dans le passage de chiffres (reliquats) en coordonnées graphiques : un papier millimétré de 10 cm x 10 cm est suffisant pour faire la transition et peut s'appliquer sans problème à une zone de la taille d'une ville moyenne.

Par contre des coordonnées (x, y) sont sans doute très contraignantes, des cases contenant chacune un repère précis donneraient plus de souplesse.

C'est également un peu l'idée que je soutiens, sans arriver à néanmoins bien concrétiser la chose.
Mais je ne suis pas certain d'avoir bien compris tes propos, car pour obtenir au final un pile poil, à la finesse du 1/2 mètre par exemple, il faudrait, soit une zone finale très réduite en surface ( hors ce n'est pas spécifiquement le cas, soit un quadrillage extrêmement fin. Peu envisageable !
Répondre
#9
(2020-06-27,16:37)lolo34 a écrit : C'est également un peu l'idée que je soutiens, sans arriver à néanmoins bien concrétiser la chose.
Mais je ne suis pas certain d'avoir bien compris tes propos, car pour obtenir au final un pile poil, à la finesse du 1/2 mètre par exemple, il faudrait, soit une zone finale très réduite en surface ( hors ce n'est pas spécifiquement le cas, soit un quadrillage extrêmement fin. Peu envisageable !

C'est toute la beauté de la chose, il n'y a pas besoin d'un quadrillage fin car ce sont les repères eux-mêmes qui peuvent apporter la précision requise.

Imaginons en effet qu'un isole une case de 1 cm x 1 cm, ça représente 250 m x 250 m sur le terrain, c'est trop grand.
Sauf si la case en question ne contient qu'un seul repère :

   

La case peut même être vide, dans ce cas ce peut être la 520 par exemple qui nous donnera un indice sur la nature de ce repère, au travers d'un ou plusieurs mots.

Ces idées viennent du chercheur GTI alias Jacko qu'on ne voit malheureusement plus, il avait publié un exemple assez brillant sur l'ancienne version du forum (c'est aussi lui qui avait enterré une pièce car rien ne vaut l'expérimentation sur le terrain).
Répondre
#10
Il faudra alors que le repère unique soit une référence en coordonnées graphiques, de manière à pouvoir positionner les coordonnées de la cache
Répondre


Atteindre :