Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Rimes croisées embrassées
#1
Bonjour,

Quelqu'un a-t-il déjà remarqué la structure des quatrains de la 560 ?

On commence par des rimes embrassées (ABBA : dos-céleste-reste-eaux)
puis ensuite viennent des rimes croisées (CDCD : secours-glacé-parcours-encalminée)
et enfin des rimes plates (EE : trait-fait).

Mais bizarrement dans le CDC v1 c'était rimes croisées (ABAB : céleste-dos-reste-eaux)
puis embrassées (CDDC : septentrion-aider-arreter-léon)
et toujours plates pour finir (EE : pouce-mousse).

Et là ou ça devient vraiment vraiment bizarre, c'est que entre ce CDC v1 et le v2, Max à non seulement inversé les rimes mais aussi inversé le sens du crayon qui fend la mer !
Quel est le lien entre ces schémas de rimes et le crayon ??

Y a-t-il parmi nous des experts en poésie ?
Ce mélange de quatrains croisés et embrassés ne semble pas classique du tout.
L'unique trace que j'ai pu trouvé d'une de ces 2 formes, c'est dans la Marseillaise (en l’occurrence c'est la forme du CDC v1)...
Répondre
#2
Hello. 

Oui effectivement moi aussi j'ai remarqué cela sans rien en tirer. 
Peut-être auras tu plus de chance.

Sinon, j'ai experimenté aussi, il y a longtemps de coupé le texte en deux. 
Le titre doit être lue par 2 personnes dans la pièce Hernani. 

Code :
Premier conjuré, portant seul une torche allumé.
Ad augusta.


Deuxième conjuré.
Per angusta.

Donc, a l'epoque, je coupé le texte en deux et cela donne ça:




Quand, à Carusburc, tu auras Albion dans le dos, ne t'attarde pas, ne demande pas ton reste.
Par deux fois, Neptune viendra à ton secours, poursuis ta route et n'interromps pas ton parcours.
Sans dévier d'un pouce, tire un trait.

Cherche l'Ouverture qui révèle la Lumière Céleste, mais apprête-toi à marcher sur les eaux, et te mènera loin du Septentrion glacé.
Avant de voir, par l'Ouverture, la Nef encalminée, tu ne regretteras pas ce que tu as fait.
Répondre


Atteindre :