Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 3.11 (9 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
La Méga Astuce n'existe pas et n'a jamais existé !
#21
************ LES RELIQUATS N'EXISTENT PAS ET N'ONT JAMAIS EXISTE ************

Voila qu'il recommence à dérailler ce blaireau, avec ses "n'existe pas...".

En fait, on reste sur le même credo. Le mot reliquat n'existe pas dans le jeu et je postule que cette chose si capitale dans la chasse y est nommée en toutes lettres.

Mais où donc Max a-t-il bien pu nous parler de ces saletés, même indirectement ?

En 560 pardi ! Et je ne suis pas, ce coup-ci, le premier et le seul à y avoir pensé.

Ne demande pas ton RESTE...

Par contre, j'en fais plusieurs déductions que j'estime originales...

Ce sera l'objet des prochains posts.

A suivre...

@+
Répondre
#22
************ LES RELIQUATS N'EXISTENT PAS ET N'ONT JAMAIS EXISTE (suite) ************

Mouai, bof, toi, mon dernier lecteur virgule deux, tu dois être déçu.

L'égalité Reliquat = Reste est relativement connue notamment au regard de "l'excellente question".
C'en est même presque trop simple et la déduction n'est basée sur rien de tangible, une vague intuition...

Oui mais voilà, quand je pose cette égalité Reste/Reliquat, je pars à nouveau de la fin. C'est une conséquence de plusieurs déductions et non une cause. Et je parle ici, bien sûr, des dorénavant célèbres Pré-reliquats.

En effet, je prétends depuis quelques temps que les reliquats et la Mégastuce sont les deux faces d'une seule et même pièce.
En réalité, c'est un poil plus complexe avec l'existence d'un "troisième côté" à ces pièces. Plus complexe en apparence et dans le cours du jeu car, in fine, cela implique que la recherche des reliquats en est mécaniquement simplifiée, que dis-je, en devient simplissime et évidente, sans même n'avoir jamais lu un madit. C'est un véritable choc de simplification.

Nous parlerons donc de "blocs Marelics". Des éléments qui sont parsemés dans nos énigmes et contiennent à la fois le matériel nécessaire à la Mégastuce ou Vérité, c'est vous qui voyez, ceux nécessaires aux pré-reliquats qui ne serviront qu'en 560 puis, enfin, ces fameux reliquats.

Attention, le bloc Marelic n'est pas une accumulation de choses exotiques, une intuition au doigt mouillé voire un crypto dans le crypto.
Non !
Le bloc Marelic est quelque chose de réel, sourcé, qui a une existence en dehors du jeu.

1/ Jusqu'à la 560, on en utilise qu'un pan, le plus évident. C'est la Vérité ou la Mégastuce.

2/ En 560, l'objet historique découvert durant le premier paragraphe grâce à la LC (non, la lumière céleste n'est pas celle de la 420...) nous indique qu'il faut, pour décrypter l'énigme, travailler sur le deuxième pan des blocs Marelics. Le "ne demande pas ton reste" et le madit "excellente question" ne sont donc pas les moteurs de mon association reliquat=reste. Mais cela demeure une indication forte sur ce qu'il faut faire dans cette énigme.

3/ Quand on a avancé dans le jeu en utilisant des entités de blocs Marelics en s'appuyant sur deux des trois côtés, il est naturel, après la 520, de penser à récupérer le denier morceau de ces blocs. C'est ce que les madits nomment reliquats et SS. Et c'est pour cela que la collecte des reliquats est naturelle et évidente. On dispose déjà des blocs. C'est même encore plus simple car, si le jeu donne un nom aux reliquats, RESTES, ils ont un autre nom dans la réalité. Un nom qu'il sera naturel d'aller chercher.
Quand je vous dis que c'est un choc de simplification et que la légende du méchant reliquat de la mort qui tue, celui qui reste caché et empêche 99,7 % des chouetteurs ayant tout résolu et disposant d'une zone, de creuser autre chose qu'un trou vide, c'est une vaste blague.
Quelqu'un qui a résolu la 560 n'a même pas à chercher les reliquats. Il les a déjà.

4/ Pour préciser un peu :
Le titre de la 560 donne aussi une indication forte sur le fonctionnement des pré-reliquats.
Pire, ce faisant, il nous donne un élément capital :
Il faut, en 560, remonter le fil des énigmes pour récupérer les blocs Marelics afin d'en extraire tous les pré-reliquats. Et cette quête va s'achever en... 470 !
Toi, mon lecteur virgule deux, persévérant, même obstiné, tu viens d'en déduire une information étonnante :
La Mégastuce/Vérité et les Reliquats/Restes sont à découvrir à partir de la 470. Pas avant.

5/ Autre déduction :
Je disais plus haut "Quelqu'un qui a résolu la 560 n'a même pas à chercher les reliquats. Il les a déjà."
Si vous êtes attentifs, vous allez me dire "quid de la 650 ?".
Y-aurait pas de Restes en 650 ?
Je pense qu'il est plus que probable que la 650 génère son lot de Reliquats, bien au contraire.

Ce sera l'objet du post à suivre...

Juste après une page de réclames.

@+

************ LES RELIQUATS N'EXISTENT PAS ET N'ONT JAMAIS EXISTE (suite) ************

Acheumeuneu (TF1)
Toi, l'amateur de cartes, qui voit dans Chalus la figure de coeur coupée à carreaux ;
Toi, l'amateur de vieux synthés qui cherche à Blaye une issue à ta 470 ;
Cesse donc de manger de la laine qui obstrue ton transit et te fait bêler !

Préfère-lui, en guise d'ouverture, la capitale des pruneaux.
Le pruneau d'Agen, le seul fruit qui accompagne efficacement le chouetteur dans sa quête.
Répondre
#23
Vous l'avez compris, cette page de pub est un hommage à un sympathique chouetteur, qui savait exaspérer ses petits camarades mais que j'adorais taquiner (et qui me le rendait bien).
J'espère qu'il va bien et que son absence des forums n'est liée qu'à un emploi du temps trop contraint.

************ LES RELIQUATS N'EXISTENT PAS ET N'ONT JAMAIS EXISTE (suite) ************

Bon, en bon bourgiste, revenons à nos moutons, si j'ose dire.

Mon lecteur virgule deux attentif sait que l'on en est resté au point 5.
"5/ Autre déduction :
Je disais plus haut "Quelqu'un qui a résolu la 560 n'a même pas à chercher les reliquats. Il les a déjà."
Si vous êtes attentifs, vous allez me dire "quid de la 650 ?".
Y-aurait pas de Restes en 650 ?
Je pense qu'il est plus que probable que la 650 génère son lot de Reliquats, bien au contraire."

Je pense que le PER a pour but second, en sus de résoudre les 650/520 et donc de définir la zone, d'être en fait un générateur de reliquats.

Hypothèses :
D'un point de vue pratique, cela implique que ses pré-reliquats ne seront pas utilisés. Car la 650 ne nous y invite pas comme le fait clairement la 560.
Il y a donc éventuellement une utilisation de la Vérité en 650, façon résolution des embuches, et la création de plusieurs reliquats.
Les sentinelles devraient donc être au coeur de l'affaire.
On touche ici un point sensible de la conception du jeu.

La variable d'ajustement !

La Mégastuce et les reliquats sont incrustés dans les énigmes. Il n'est pas possible d'en changer sans remanier en profondeur les énigmes.
Ceci est un poids mort dans la conception d'une chasse où l'auteur peut avoir besoin de changer de SS voire de faire varier un tantinet sa zone pour X raisons.
Avec le PER et dans l'hypothèse de plusieurs sentinelles sur le secteur, dont seules certaines seraient à prendre en compte pour le jeu, on a plusieurs cordes à l'arc de l'auteur.

Il peut donc à la fois varier sa SS, voire sa zone, en jouant sur les chiffres codés du visuel de la 650, les sentinelles à retenir en livrant une info connexe (dans l'option retenue, elles ne sont pas alignées) etc.

C'est ici un point d'attention à garder à l'esprit quand on lit le CDC, je veux surtout parler des différentes pré-versions du jeu.

Cette idée implique aussi, quelle que soit la façon dont fonctionne la SS, que les derniers reliquats, ceux de la 650, sont capitaux dans la définition du pile poil.

@+
Répondre
#24
************ LES RELIQUATS N'EXISTENT PAS ET N'ONT JAMAIS EXISTE (suite) ************

Je dirais même plus, toute cette réflexion m'amène à ce point précis :
Il est probable qu'il y ait plusieurs reliquats en 650 et que ceux-ci soient les reliquats qui offraient à Max le max de latitude dans la composition de sa SS.

Est-ce dû à la possibilité de faire varier les chiffres du visuel, de changer de sentinelles, de se baser sur un élément des sentinelles plutôt qu'un autre ?
Un peu de tout cela à la fois ?
Les paris sont ouverts, rien ne me permet de trancher de là où je vois cela.

Peu importe, si des reliquats sont extraits du PER, c'est la seule opportunité qui s'offrait à lui pour faire varier quelques éléments de sa SS.
Le changement des autres reliquats nécessiteraient de revoir de fond en comble les énigmes.

Ceci a une autre conséquence indirecte.
Une grande partie du jeu s'est fixée très rapidement dans l'esprit de l'auteur, avec de nombreuses contraintes. Cette partie va de la 530 à la 560, rien que ça...
Je mets quand même à part la 780 car je n'ai pas encore identifié les contraintes qui pèsent sur elle.

Bon, sinon, on va clôturer là la réflexion sur les pré-reliquats* auquel personne, à part moi, ne croit.
* ils étaient bien sûr le vrai sujet de ce second thème du présent fil.

Le thème à suivre sera du réchauffé d'un vieux post, vieux post dont je ne me souviens même plus où il a été posté :
"LA MESURE N'EXISTE PAS ET N'A JAMAIS EXISTE"

Tout un programme !

@+
Répondre
#25
Et dans 38 jours tu écriras que le jeu n'a jamais existé, c'est ça ? 023
Répondre
#26
Bon sang ! Mon effet de surprise s'est envolé ! :O)

J'hésite maintenant à me lancer dans les deux suites suivantes :
LA MESURE N'EXISTE PAS ET N'A JAMAIS EXISTE
ou
LE SECOND NIVEAU ET LE SECOND DEGRE N'EXISTENT PAS ET N'ONT JAMAIS EXISTE

Les deux thèmes sont sympas, c'est un crève-cœur.

Le second s'avérerait super rock n roll dans d'autres lieux, même hard rock voire heavy metal. Peut être que cela me vaudrait aussi quelques vacances forcées.

Plus tard je me lancerai dans LA B N'EXISTE PAS ET N'A JAMAIS EXISTE.

J'ai vraiment décidé d'être pénible.

@+
Répondre
#27
En tout cas, tout cela est passionnant ! J'aime beaucoup les blocs Marelics  Wink
Répondre
#28
Merci Puymasit pour cet exposé !

Je te rejoins sur le fait que les reliquats (composants la SS) et la méga-astuce sont les deux faces d'une même chose. En effet au début de la chasse les reliquats étaient appelés "lien" par les chercheur. Ce qui veut bien dire selon moi qu'ils représentent un fil (ténu mais cohérent) entre plusieurs énigmes, ce qui est la définition de la MA...

QUESTION No 33 DU 1995-08-09
----------
TITRE: DIVERS
----------
EXISTE-IL TOUJOURS UN LIEN ENTRE DEUX ENIGMES SE SUIVANT ? AMITIES.
----------
LE MOT "LIEN" A ETE UTILISE PAR LES CHERCHEURS POUR DECRIRE LA SUPERSOLUTION . DONC JE PRESUME QUE VOUS VOULEZ PARLER DE LA "CLE"... OUI, IL Y A TOUJOURS UNE CLE QUI PERMET D'EMBRAYER SUR LA SUIVAN- TE. AMITIES -- MAX
Répondre
#29
Comme j'aime bien les surprises et les contre-pieds, je vais plutôt aborder maintenant ce nouveau thème :

**************** LA 780 N'EXISTE PAS ET N'A JAMAIS EXISTE ****************

Toi, mon lecteur virgule deux, n'ai crainte, j'aborderai bien "la B n'a jamais existé" et "la mesure n'a jamais existé" plus tard.

Revenons un moment sur les visuels en général avant de tenter deux réflexions ou intuitions sur ce "Visuel de la 780 n'existe pas".
Ils sont avant tout, et nous le savions globalement avant le CDC, illustratifs !
Si l'on fait abstraction de la 780 il n'y a guère que les chiffres de la 650 qui sont indispensables. L'absence des Morses, symboles des planètes, épée, arc en ciel, lettres de la 580, coq de la 530 etc. n'aurait en rien compromis les décryptages, peut être légèrement compliqué la chose et encore... Les infos sont par ailleurs, tout comme les chiffres de la 650, transposables aisément dans les parties texte.
Il reste une petite hypothèque sur les "règles équerre compas" et "règle à 18.5 cm" de la 500 mais je les mettrai de côté pour l'instant et c'est de toutes façons contournable.

Bref, les visuels ne servent pas à grand chose et il n'est pas utile de s'appuyer sur les madits pour démontrer le contraire. L'absence des lettres de la 580 ou des symboles des planètes, du point de vue de l'auteur, rendent les énigmes impossibles à résoudre ou, en tout cas, tronquées.

Cette petite introduction passée, revenons au visuel de la 780.
Nous savons que le squelettique CDC ne parle que d'une boussole inversée.
Or, nous avons un texte descriptif. C'est la seule narration du livre, les autres textes denses étant plutôt des "modes d'emploi" ou des "instructions" voire sources à codages.
Sans préjudice d'autre chose, nous avons donc déjà dans ce texte la description d'un évènement, voire d'un choix à faire entre deux entités.

Maintenant, imaginez un instant qu'il n'y ai pas de visuels dans ce jeu. Vous pouvez aisément compenser leur absence dans toutes les énigmes.

Sauf en 780 ! Cette énigme sans visuel, sans cette configuration de visuel, n'a pas de sens. Inversez les places des deux entités et vous êtes sensés aller au nord...

Pire, que peut signifier cette opposition entre les deux phrases ? Inutile de me dire que c'est l'interprétation à faire, qu'il y a une solution etc. J'ai, moi aussi, une solution à cette énigme. Mais ce serait une énigme drôlement mal foutue et bancale sans ce visuel.
Il s'agit donc de l'énigme qui a un besoin structurel de visuel. Elle a été conçue et pensée comme cela et il est difficile de croire que Max ait pris le risque de laisser Becker inverser les entités dans son visuel ou, alors, Becker est passé juste à côté de la correctionnelle en prenant l'initiative d'ajouter ces entités au visuel et aurait pu devoir le refaire entièrement.

Dès lors, se pose le problème de la conception de la chasse, ante-chasse anglo-saxonne célèbre... C'est, et je pense comme GTI, une légende.
Pire, un fin commercial comme notre auteur n'aurait pas pu envisager une chasse sans visuel. Dans les années 90, imaginez vendre en France un JDR sans une couverture et des illustrations de qualité (comme celles en bandeau de ce site)... Une blague, et une partie de la clientèle putative colle à ce milieu même si la chasse vise un public bien plus large.

Pire encore.
La mesure est, avec les reliquats, la chose qu'il est impossible de modifier sans modifier en profondeur la chasse.
Je pense que non seulement il nous faut une boussole à cette dimension, comme le dit le CDC beckerien, mais que cette "distance" doit aussi impérativement être présentée en cercle.
En conséquence, vous pouvez faire, rien que avec la 780, une croix sur les formats d'édition en livre de poche. Même le format de livres classique n'est pas adapté. La règle à 18.5 cm aurait pu s'insérer en marge du texte de ces livres mais la boussole aurait eu du mal à s'y imbriquer.

En outre, la légende d'une chasse sans illustration, donc sans âme, ne tient pas la route.
Il y a pour autant sans doute une part de vérité dans les dires de notre commercial adoré. La chasse n'était peut être prévue qu'avec des illustrations d'un artiste anonyme du monde de l'édition à quelques milliers de francs la pige. Et de simples illustrations illustratives sont incontournables.
La venue d'un co-auteur, en réalité mécène, qui prenait à sa charge les illustrations a pu modifier la donne et nécessiter d'intégrer d'avantage de mini-éléments dans les visuels, redondants voire inédits.

Mais n'oubliez pas que cette 780 est à part et que si, comme dans Orval, il n'y avait eu qu'une seule illustration, cela aurait été celle-là.

@+
Répondre
#30
**************** LA 780 N'EXISTE PAS ET N'A JAMAIS EXISTE (suite et fin) ****************

Avant d'aborder "la B n'existe pas et n'a jamais existé", une dernière remarque sur la 780.

Ces réflexions sur le particularisme de la 780, qui ne peut être contesté que la 500 dans une moindre mesure, si j'ose dire, nous conduisent, moi et toi mon lecteur virgule deux, à cette série de questionnements :
- La 780 était-elle prévue dans cette forme dès l'origine ?
- Le jeu aurait-il pu être construit sur une unique illustration centrale à la Orval ?
- Max pouvait-il concevoir un jeu sans illustration ?

Mes réponses toutes personnelles :
- Oui !
- Oui !
- Non !

Pour mon deuxième oui, il faut garder à l'esprit que c'était un excellent moyen de réduire les coûts.
Je connais des illustrateurs de profession. Quand on démarrait dans les années 90, on pouvait vendre une couverture entre 2 et 3.000 francs, jusqu'à 5.000 (je parle de couvertures qui demandent du taf, comme celles qui illustraient les JDR), indispensable pour créer une ambiance qui sente le souffre et attire le badaud (j'ai pas dit dabo !). Avec un peu de bouteille et un book étoffé, les prix grimpaient vite.

Cela peut sembler être une paille mais quand on s'engage dans une entreprise si originale en France, la prudence et la réduction des coûts est de mise.

@+
Répondre


Atteindre :