Note de ce sujet :
  • Info
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Clé de passage 470 -> 580
#21
Ben oui, inévitable! Cette énigme m'a tellement fait faire de cauchemars!!! ^^
Répondre
#22
Merci de vos retours sur cette idée de centre comme clé de passage ! Je me range à l'avis de Gimemere et Zarquos, tant sur la légitimité de la concevoir comme clé de passage, même si nous ne l'utilisons pas "au début" de l'énigme, que sur le fait qu'elle n'apparaît pas "en clair" dans le texte, ce qui pour moi, en fait un élément particulièrement intéressant.

En l'état, et au vu de ma connaissance du jeu, j'ai quand même envie de penser que le centre comme clé de passage a tout l'air d'être le suspect idéal. En tout cas, je vois principalement deux clés de passage potentielles :
- La musique, évoquée par la chanson de Roland, ou par son cor : a l'avantage d'être probablement ce qui se rapproche le plus de ce que MV évoque dans ses madits (grosso modo "vous l'utilisez sans vous en rendre compte : oui, de fait, puisqu'on s'en sert lors du décryptage primaire pour obtenir les dix villes). Mais c'est peut-être relativement "limité" sur le fond, en termes thématiques. 
- Le centre, qui a l'avantage essentiel de confirmer l'utilisation du barycentre. Ce qui me semble d'une importance capitale, j'insiste, dans la mesure où l'épreuve qui consiste à "faire jouer" les dix villes reste l'un des principaux verrous de cette chasse, à mes yeux du moins.

Je n'oublie bien sûr pas le concept de "bon chemin", déjà évoqué dans ce fil un peu plus haut, mais je le trouve en l'état "moins évident" que les deux autres clés de passage potentiels que j'évoque plus haut. Or, MV insiste sur le fait que la "clé" est évidente. 

Je ne sais si j'ai raison de tant insister sur l'importance de la clé de passage 470/580. Mais je trouve, comme je le dis plus haut, que cette clé de passage est absolument prépondérante, puisqu'elle permet de clarifier le fonctionnement d'une 580 assez obscure. Si on admettait une clé de passage telle que le "centre", ça aurait tout d'un game-changer comme le disent nos amis américains, en d'autres termes, un élément suffisamment solide pour qu'on puisse verrouiller le décryptage de la 580 (ce qui serait, à mon sens, une avancée cruciale). Mais là est bien sûr toute l'incertitude, car je ne doute pas que cela fait des années que le centre est évoqué comme clé de passage. Or, aucun consensus n'est clairement apparu. Sans doute car justement, le "centre" n'est peut-être pas suffisamment solide. 

En tout cas, le "centre" me convient parfaitement pour l'instant : je raisonne en ce début de chasse principalement par "simplicité" et par "probabilité". Simplicité dans la mesure où, la chasse étant peu avancée, nous disposons encore de peu d'éléments, ce qui devrait de facto limiter le nombre de fausses pistes - d'où l'idée d'une clé de passage relativement évidente, et surtout, largement indexée sur des découvertes évidentes dans les premières énigmes. Probabilité, car les énigmes initiales étant sans doute plus faciles que les suivantes (précisément parce que le nombre de fausses pistes est encore limité), les clés de passage sont peu nombreuses, ce qui devrait permettre de définir lesquelles sont les plus probables : en l'état, donc, et pour moi, la musique et le centre.
Répondre
#23
Une clé "assez simple à trouver", "qu'on utilise forcément dans la 580" et "qui éclaire ce qu'il faut faire après décryptage".

J'avais en stock le code A = 1, la musique, et la répétition de "BON" dans les titres 470 et 580, mais jamais la lumière puisqu'elle revient dans la 420.

Code A = 1
Ça oblige quand même à utiliser le reliquaire de Charles Ier, ce n'est pas très naturel.
C'est la première chose qu'on utilise dans la 580 et elle nous éclaire sur ce qu'il faut faire après décryptage => Autun.
Oui mais le code A = 1 est suffisamment naturel pour qu'on ait la même chose sans clé de passage.

La musique
Clé souvent amenée par le Cor de Roland.
On l'utilise dans la 580 dans le décodage, mais éclaire-t-elle vraiment sur ce qu'il faut faire après décryptage ?
A part ceux qui cherchent une chanson ou qui s'intéressent à l'Opéra de Lully par exemple, c'est plutôt limité.
Et surtout quid de la redondance de cette clé quand on a déjà des instruments de musique et des musiciens sur le visuel de la 580 ?

Répétition de "BON"
MV l'a confirmé "BON CHEMIN" vs "BON SENS" c'est fait exprès, c'est censé nous aider.
Ça nous permet de dessiner un G sur la carte en suivant le chemin des villes à l'envers.
Oui mais c'est en clair dans le titre alors qu'une clé de passage n'est pas donnée en clair.

Donc finalement la répétition de "BON" ne serait-t-elle pas là aussi pour nous orienter vers une clé qui découle du titre ?

Ce madit va un peu dans ce sens :

Citation :QUESTION No 3 DU 1998-09-23
--------------------------------------------------------------------------------
TITRE: CHRONOS (1)
LE TITRE DE LA 470 SE COMPREND A LA FIN DE L'ENIGME, A CE MOMENT JE DOIS BIEN AVOIR LA CLE DE PASSAGE SI JE COMPRENDS LE TITRE? C'EST BIEN CELA. SI JE REGARDE BIEN, J'AI CE QU'IL FAUT DONC POUR PASS ER A LA SUIVANTE, MAIS SI JE M'ECOUTE JE ME DIS QUE JE ME TROMPE. MAIS POURTAN T , CETTE CLE JE L'AI BIEN EN MAIN !?
--------------------------------------------------------------------------------
OUI, A CE MOMENT VOUS L'AVEZ. AMITIES -- MAX

Et finalement le "centre" ne serait-t-elle pas une vraie clé à valeur ajoutée, et un peu plus subtile que les autres ? 103

On l'utilise pour pointer le "G" en plein milieu des noms des villes (découverte de Gimemere), et aussi pour extraire le barycentre coefficienté des villes.
Et cerise sur le gâteau Vézelay est un sur un Chemin de Compostelle, ces fameux chemins qui nous aident dans la 780 avant de nous perdre dans la 470, et qui nous aideraient alors à nouveau dans la 580.

Oui j'ai clairement une préférence pour cette clé à l'heure actuelle.
Répondre
#24
(2021-08-14,12:11)zarquos a écrit : On l'utilise pour pointer le "G" en plein milieu des noms des villes (découverte de Gimemere)
Il ya Don Luis qui l'évoquait en 2012 : https://les-sans-hulotte.net/forum/viewt...803#p77306
mais je ne sais pas s'il l'utilisait pour un barycentre ou ce qu'il en faisait.
Répondre
#25
(2021-08-14,12:11)zarquos a écrit : Une clé "assez simple à trouver", "qu'on utilise forcément dans la 580" et "qui éclaire ce qu'il faut faire après décryptage".
...
Code A = 1
Ça oblige quand même à utiliser le reliquaire de Charles Ier, ce n'est pas très naturel.
C'est la première chose qu'on utilise dans la 580 et elle nous éclaire sur ce qu'il faut faire après décryptage => Autun.
Oui mais le code A = 1 est suffisamment naturel pour qu'on ait la même chose sans clé de passage.
...
Et finalement le "centre" ne serait-t-elle pas une vraie clé à valeur ajoutée, et un peu plus subtile que les autres ? 103

On l'utilise pour pointer le "G" en plein milieu des noms des villes (découverte de Gimemere), et aussi pour extraire le barycentre coefficienté des villes.
...

Cette clef fait couler beaucoup d'encre... Le post de Zarquos me fait réfléchir puisque je suis partisan de la clef A=1.

Pour faire le lien entre la clef A=1 qui nous éclairerait sur ce qu'il faut faire après décryptage, et la découverte du G central selon Gimemere je propose ça :

Pour trouver qu'il y a un G central, il faut aligner le nom des 10 villes dans un certain ordre et surtout compter les lettres pour trouver celle du milieu (de mémoire la 37ème.)

La clef A=1 nous éclaire donc après décryptage puisque pour arriver à ce résultat du G central il faut attribuer une valeur numérique à des lettres de noms de villes préalablement alignées et opérer un décompte (ce qui est un truc très simple, une pure astuce enfantine mais bon faut y penser, et visiblement pas grand-monde n'y avait pensé puisque personne n'avait publié cette solution avant Gimemere *...), plutôt que, par exemple, faire des dessins qui les relient sur une carte ou tirer des droites entre elles ou regarder leur blasons ou calculer un barycentre etc..

Quant à l'apparition de la clef A=1 en 470 elle ne nécessite pas forcément de faire référence à Charles a mon avis... (cf. "La 470 pour les nuls", je colle pas de lien j'ai pas d'ordi en ce moment).

* Erratum suite au post de Leuc : effectivement évoqué en 2012 par Don Luis...
Répondre
#26
(2021-08-14,13:25)leuc a écrit :
(2021-08-14,12:11)zarquos a écrit : On l'utilise pour pointer le "G" en plein milieu des noms des villes (découverte de Gimemere)
Il ya Don Luis qui l'évoquait en 2012 : https://les-sans-hulotte.net/forum/viewt...803#p77306
mais je ne sais pas s'il l'utilisait pour un barycentre ou ce qu'il en faisait.

Apparemment cet information noyée au milieu de plein d'autres idées n'a eu aucun écho sur le fil en question. 

Pourquoi en faire quelque chose de ce résultat ?? C'est bien assez à mon avis. Le G fixe le point de départ d'une DCA, ce qui n'est pas rien. Surtout qu'à ce stade on n'a aucune raison de vouloir construire une DCA puisqu'on ne sait pas que la 500 en réclame une (sauf si on ne suite pas les énigmes dans l'ordre).
Répondre
#27
(2021-08-14,13:25)leuc a écrit : Il ya Don Luis qui l'évoquait en 2012 : https://les-sans-hulotte.net/forum/viewt...803#p77306

Sauf que Don Luis alias Sun Li sur le FO est un chercheur qui calcule de façon compulsive tout ce qu'il est possible de calculer dans les énigmes, il faudrait lui attribuer la moitié des découvertes...!

Présenter le G central des noms des villes comme un élément de décryptage important de la 580, et non noyé dans la masse, c'est bien ce qu'a fait Gimemere, pour moi la paternité de la découverte lui revient logiquement.

Concernant A = 1, je ne vois pas trop comment y arriver sans passer par le reliquaire de Charles Ier.

Il y a bien :
A   R O N C E V A  U  X
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Mais c'est vraiment léger.

Il y a aussi la commune Ahun qui pourrait préfigurer Autun en 580, mais elle assez loin du trait mon tout 470 - ouverture - lumière.
Ou alors il faut travailler avec des solutions alternatives.
Répondre
#28
Oui une solution alternative qui fasse clairement apparaître cette clef A=1 dans le décryptage de la 470. Ça existe 🙂
Répondre
#29
On est heureux de le savoir ^^
Répondre
#30
C'est clair si c'est le reliquaire de Charlemagne, tout le monde le sait. Mais pourquoi l'évidence serait A = 1 ?
Répondre


Atteindre :