Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Stèle de Mercure à Carignan
#1
(2018-09-05,17:43)miam a écrit : Pour Carignan et la stèle dédiée à Mercure, pour moi, ça relève de l'impossible... Rien dans les documents d'usage courant ne font allusion à cette stèle.

Après je peux me tromper, hein..

Guide touristique MAAIF de 1961 :

   
Répondre
#2
lol, j'abdique !

Déjà, si j'ai pu paraître prétentieux dans mon message précédent, je suis désolé, ça n'était vraiment pas le ton ni l'esprit du message...

Après, reste à cerner ce que MV cite dans la quatrième de couverture du livre, je cite : "tout ce qu'il vous faut, ce sont quelques instruments simples, ouvrages et documentations d'usage courant que vous possédez sans aucun doute." mais je crois qu'on ne va pas être d'accord, et je ne suis pas sur que le débat ait grand intérêt...

Edit : j'ai patiné, j'ai répondu en pensant qu'on était toujours dans le fil sur la "continuité géographique de la chasse", la première phrase était en réponse à Ockham... désolé...
Répondre
#3
(2018-09-05,18:19)miam a écrit : lol, j'abdique !

Déjà, si j'ai pu paraître prétentieux dans mon message précédent, je suis désolé, ça n'était vraiment pas le ton ni l'esprit du message...

Après, reste à cerner ce que MV cite dans la quatrième de couverture du livre, je cite : "tout ce qu'il vous faut, ce sont quelques instruments simples, ouvrages et documentations d'usage courant que vous possédez sans aucun doute." mais je crois qu'on ne va pas être d'accord, et je ne suis pas sur que le débat ait grand intérêt...

Ne t'inquiète pas c'est dans l'air du temps, Internet rend les choses tellement faciles qu'on a l'impression que tout était introuvable sans, ce qui était loin d'être le cas. Même pour quelqu'un habitant en campagne, il n'était pas si difficile de se déplacer à la bibliothèque de la grande ville la plus proche : dictionnaires, encyclopédies, guides touristiques, histoires locales, etc.

Et il ne faut pas oublier que Max Valentin était quelqu'un de très instruit, sa documentation d'usage courant ne se limitait sûrement pas à un simple dictionnaire, il avait au moins des ouvrages de mythologie chez lui.

Alors c'est vrai qu'il faut faire attention à ne pas aller trop loin, mais il faut bien trouver de la documentation assez pointue sur les sentinelles ou sur le point de chute de la flèche d'Apollon par exemple, donc la seule documentation qu'on peut exclure de façon sûre c'est la documentation spécialisée (ouvrages sur la propagation de la lumière dans un indice de réfraction différent de l'air, les problèmes de balistique, la relativité restreinte, les différents systèmes de projections des cartes, le calcul différentiel, etc.).
Répondre
#4
J'ai connu le temps d'avant internet, et d'ailleurs, j'étais à la campagne ! Big Grin  J'étais même quasiment déjà vieux en 1993 !  J'exagère un peu là... Rolleyes

Et sinon, je n'aurai pas vraiment tendance à ranger les deux ouvrages que vous me citez dans la liste des "ouvrages courants"... mais ça n'est que mon avis...
Répondre
#5
(2018-09-05,19:37)miam a écrit : je n'aurai pas vraiment tendance à ranger les deux ouvrages que vous me citez dans la liste des "ouvrages courants"... mais ça n'est que mon avis...

Tu connais le Trésor d'Orval ?
Car c'est un bon indicateur de ce que Max Valentin pouvait laisser entendre par "ouvrage courant ou trouvable aisément dans la bibliothèque la plus proche"
Répondre
#6
@Merlinpinpin

Oui, je connais le trésor d'Orval, j'ai d'ailleurs le livre et aussi celui des solutions... Je n'ai plus tout en tête, mais je sais que j'avais trouvé ça effroyablement compliqué... Après Orval, c'était en 1997, et en 1997 le web existait...
Répondre
#7
(2018-09-09,21:29)miam a écrit : Je n'ai plus tout en tête, mais je sais que j'avais trouvé ça effroyablement compliqué...

Alors dis-toi qu'on peut supposer que les solutions de la chouette soient à peu près du même tonneau donc...

(2018-09-09,21:29)miam a écrit : Après Orval, c'était en 1997, et en 1997 le web existait...

En 1997, pour trouver des infos culturelles, historiques ou litéraires de ce type sur le net, il fallait se lever de bonne heure !

Pour info, Wikipedia -qui n'est pourtant pas en soit une source totalement fiable bien que très (trop ?) consulté et avec de très nombreux contributeurs- n'a été créé qu'en 2001...
Répondre
#8
C'est tout de même relativement embêtant de devoir se contenter d'un ouvrage de 1961, non présent forcément dans toutes les bibliothèques pour valider la présence de cette statue dans cette ville. Si Mercure est à associer à Carignan, il y a obligatoirement un indice quelque part qui nous pousse à nos investigations dans ce sens. 

Personnellement cela m'arrangerait bien de pouvoir confirmer le fait de relier Carignan à Étain pour obtenir de l'alliage de Mercure d'Étain (alliance à la suite d'une énigme composée d'éléments chimiques) et ainsi un beau miroir. (Je ne comprend pas sous quel prétexte les chercheurs choisissent le célèbre axe GEC pour y placer leur plaque photographique d'étain. La seule présence de cette ville d'Étain ainsi que éventuellement les premières initiales de Saint Nicolas De Port me semblent très légers. Tongue )  

Il y a bien la ville d'Hermès dans l'Oise (ne figure pas sur la 989) qui ne m'a rien donné d'intéressant, et il n'y a pas de villes indiscutables en France dite Ville des Voyageurs ou Ville des Commerçants (fonctions du dieu Mercure).

J'admet Mercure à Carignan, mais si quelqu'un pouvait trouver une source livresque supplémentaire et plus usuelle en 93...

Ce qui est chouette avec cette idée c'est d'avoir Paris comme La Ville Lumière !!! Le trait du rayon réfléchissant sur Carignan, passe en plein coeur de Paris sans avoir besoin de mesurer un angle quelconque avec un rapporteur si critiqué par Max. En effet le paté de Paris est si vaste que la symétrie de Roncevaux-Bourges-Carignan passe obligatoirement par notre capitale d'un simple coup d'oeil, même si on dévie d'un pouce.( Smile )



PS: Pour info à Turckheim aussi il y a une statuette de Mercure.
 amitiés
Apolléo
Répondre
#9
(2020-03-22,18:46)Apolléo a écrit : Si Mercure est à associer à Carignan, il y a obligatoirement un indice quelque part qui nous pousse à nos investigations dans ce sens.

Carignan = C = Do = Ut (une des trois clefs musicales).
Rot13(Ut) = Hg (mercure).

Et bien sûr :
Rot13(Fa) = Sn (étain).

Le détail ici :
https://www.zarquos.net/ultima-forsan/sh...hp?tid=414
Répondre
#10
(2020-03-22,20:11)zarquos a écrit :
(2020-03-22,18:46)Apolléo a écrit : Si Mercure est à associer à Carignan, il y a obligatoirement un indice quelque part qui nous pousse à nos investigations dans ce sens.

Carignan = C = Do = Ut (une des trois clefs musicales).
Rot13(Ut) = Hg (mercure).

Et bien sûr :
Rot13(Fa) = Sn (étain).

Le détail ici :
https://www.zarquos.net/ultima-forsan/sh...hp?tid=414

J'aime vraiment beaucoup l'idée d'avoir les 3 clefs musicales usuelles (merci Zarquos), mais je suis dérangé par le fait que cela ne fonctionne pas de façon identique pour chaque. Il devrait y avoir un symbole chimique et un rot13 pour chaque clef. Tu parlais d'inélégance hier. Tongue Smile .

Pourquoi ne pas retenir sur l'autre axe Carignan = clef d'UT, Fontainebleau = clef de FA, Gaudiacus (ancien nom de la ville où se situe le Petit paris) = clef de SOL ? Parce que si on prend les anciens noms de ville, de la même façon, on doit les prendre pour chaque.

C'est dur ce jeu  Dodgy Huh Smile
 amitiés
Apolléo
Répondre


Atteindre :